Version du 19/11/2018

 

1ère Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : juillet 40 dans le District Militaire de Leningrad comme composante du 1er Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : placée dans la réserve le 01/09/41 et utilisée pour former les 122ème et 124ème Brigades de Tanks.

 

Commandant :

            Général-Major V.I Baranov : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Commentaire :

            Détaché du 1er Corps Mécanisé et placé en réserve du Front Nord : au 22/06/41

 

Localisation :

            District Militaire de Leningrad : en juillet 40

            District Militaire de Leningrad : au 01/10/40

            Pskov au sud de Leningrad : juillet 40 – début 41

            Kandalakcha au sud du Cercle Arctique : au 22/06/41

            Leningrad : fin juillet 41

            Kingisepp : début aout 41 

 

Historique :

            La Division est stationnée au sud de Leningrad tout au long de l'année 40 et au début de l'année 41. La majorité des chars en dotation sont des BT-7. Elle rejoint Kandalakcha, juste au-dessous du cercle Arctique le 19/06/41, mais le terrain n'est pas propice à des engagements de chars ; Elle rejoint la défense de Leningrad à la fin du mois de juillet 41 en laissant le 2ème Régiment de Tanks derrière elle.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

1er Régiment de Tanks

2ème Régiment de Tanks (jusqu’aout 41)

1er Régiment Motorisé de Fusiliers

1er Régiment Motorisé d’Obusiers

1er Bataillon de Reconnaissance

1er Bataillon Anti-Aérien

1er Bataillon Motorisé de Pontonniers

 

Rattachement :

1er Corps Mécanisé : en juillet 40

1er Corps Mécanisé : au 01/10/40

14ème Armée : Au 22/06/41

 

2ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : juillet 40 dans le District Militaire Spécial de l'Ouest comme composante du 3ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : juillet 41.

 

Commandant :

            Général-Major tv E.N. Soliankine (Solyankin) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire de l’Ouest : en juillet 40

            District Militaire Spécial de la Baltique : au 01/10/40

            Ouest de Kaunas : au 22/06/41

            Rassinye : au 24/06/41     

 

Historique :

            Composée principalement de chars légers T-26 et BT-7, la Division est taillée en pièces par la 1ère et 6ème Panzer Division dès la fin du mois de juin 41.

 

Organisation

Au 22/06/41 :

3ème Régiment de Tanks 

4ème Régiment de Tanks 

2ème Régiment Motorisé de Fusiliers

2ème Régiment Motorisé d’Obusiers

2ème Bataillon de Reconnaissance 

2ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

2ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

3ème Corps Mécanisé : en juillet 40

3ème Corps Mécanisé : au 01/10/40

3ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

3ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : juillet 40 dans le District Militaire de Leningrad comme composante du 1er Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : novembre 41 par transformation en 225ème Division de Fusiliers.

 

Commandant :

            Colonel K. Iou. Andreïev (Andreev) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire de Leningrad : en juillet 40

            District Militaire de Leningrad : au 01/10/40

            Lac Ilmen : aout 41

 

Historique :

            Composée essentiellement de chars légers BT, la Division ne reçoit aucun char moderne. Elle combat le 4ème Panzer Group début juillet 41. Intégrée en aout 41 au groupe d’Opération de Novgorod, elle combat dans une zone forestière et marécageuse au Nord du lac Ilmen. C'est le pire terrain possible pour une Division de Tanks.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

5ème Régiment de Tanks 

6ème Régiment de Tanks 

3ème Régiment Motorisé de Fusiliers

3ème Régiment Motorisé d’Obusiers

3ème Bataillon de Reconnaissance 

3ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

3ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

1er Corps Mécanisé : en juillet 40

1er Corps Mécanisé : au 01/10/40

1er Corps Mécanisé : Au 22/06/41

Groupe d’Opération de Novgorod : Aout 41 - ?

 

 4ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : juillet 40 dans le District Militaire Spécial de l'Ouest comme composante du 6ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : la Division disparait de l’ordre de bataille soviétique au début du mois de juillet 41.

 

Commandant :

            Général-Major tv A.G Potatourchev (Potaturchev) : au 22/06/41 (tué le 22/06/41)

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire Spécial de l’Ouest : en juillet 40

            District Militaire Spécial de l’Ouest : au 01/10/40

            Bialystok : au 22/06/41

 

Historique :

            Ayant 63 chars KV et 88 chars T-34 et plus de 200 chars de type BT-5 ou BT-7, la Division est l'une des 5 mieux équipée de l'Armée Rouge en termes de chars récents et l'une des seule ayant ses 2 Bataillons de Chars Lourds complètement équipés.

            C'est aussi l'une des Divisions de Tanks ayant le la plus grande inefficacité au combat : le QG, basé à Bialystok, est bombardé dès le premier jour de la guerre, le commandant est tué, les communications sont coupées et la majorité des tanks sont abandonnés sans tirer un seul coup. La Division disparaît de l'ordre de bataille deux semaines après le début des combats.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

7ème Régiment de Tanks 

8ème Régiment de Tanks 

4ème Régiment Motorisé de Fusiliers

4ème Régiment Motorisé d’Obusiers

4ème Bataillon de Reconnaissance 

4ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

4ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

6ème Corps Mécanisé : en juillet 40

6ème Corps Mécanisé : au 01/10/40

6ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

5ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : juillet/août 40 à partir de la 2ème Brigade de Tanks Légers dans le District Militaire Spécial de l'Ouest comme composante du 3ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : retirée de l’ordre de bataille soviétique le 18/07/41.

 

Commandant :

            Colonel F.F. Fedorov : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire Spécial de l’Ouest : en juillet 40

            District Militaire Spécial de la Baltique : au 01/10/40

            Alytus : au 22/06/41

 

Historique :

            Composée de 275 tanks de type T-26, la Division est, dès les premiers jours, prise à partie par le 4ème Panzer Group, est séparée de son corps de rattachement et est décimée. Au 25/06/41, elle est repoussée vers la poche de Minsk où elle est détruite avant le 18/07/41.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

9ème Régiment de Tanks 

10ème Régiment de Tanks 

5ème Régiment Motorisé de Fusiliers

5ème Régiment Motorisé d’Obusiers 

5ème Bataillon de Reconnaissance 

5ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

5ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

3ème Corps Mécanisé : en juillet 40

3ème Corps Mécanisé : au 01/10/40

3ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

13ème Armée : 25/06/41 - ?

 

6ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : juillet 40 dans le District Militaire de Transcaucasie comme Division Autonome.

 

Date de Dissolution : octobre 41. De nombreux éléments remplacent les pertes des autres unités de Tanks ou unités motorisées. Une grande partie des commandants et des tanks participent à la formation de la 6ème Brigade de Tanks.

 

Commandant :

            Colonel V.M. Alekseev : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire de Transcaucasie : en juillet 40

            District Militaire de Transcaucasie : au 01/10/40

            Frontière avec la Turquie et l'Iran : jusque octobre 41

 

Historique :

            Créée en juillet 40 comme Division autonome, elle est pourtant relativement bien dotée en équipement. En effet, elle est à dotation complète au 01/10/40.

            Jusqu’octobre 41, elle protège la frontière avec la Turquie et l'Iran.

 

Organisation

 

En juillet 40 :

11ème Régiment de Tanks 

12ème Régiment de Tanks 

6ème Régiment Motorisé de Fusiliers

6ème Régiment Motorisé d’Obusiers

6ème Bataillon de Reconnaissance 

6ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

11ème Régiment de Tanks 

12ème Régiment de Tanks 

6ème Régiment Motorisé de Fusiliers

6ème Régiment Motorisé d’Obusiers

6ème Bataillon de Reconnaissance 

6ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

 

Rattachement :

District Militaire de Transcaucasie : au 01/10/40

28ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41 – juillet 41

45ème Armée : juillet 41 – octobre 41

 

7ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : juillet 40 dans le District Militaire Spécial de l'Ouest comme composante du 6ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : La Division disparait de l’ordre de bataille soviétique avant le 01/07/41.

 

Commandant :

            Général-Major tv S.V Borzilov : au 22/06/41 (tué le 28/06/41)

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire Spécial de l’Ouest : en juillet 40

            District Militaire Spécial de l’Ouest : au 01/10/40

            Ouest de Bialystok : au 22/06/41

 

Historique :

            La Division est l'une des mieux équipées de l’Armée Rouge. Au 01/06/41, elle possède 51 chars KV, 150 T-34, 125 BT-5 ou BT-7 et 42 T-26 et est à pleins effectifs pour l'artillerie. Sur le papier, c'est une force redoutable. En réalité, la Division n'a que très peu de munitions et quasiment aucune réserve de fuel pour les tanks. Lorsque le dépôt de carburant de la 10ème Armée est bombardé à Bialystok dès le 22/06/41, la Division ne connaît pas la localisation des autres dépôts de carburant.

            Le 28/06/41, le commandant de la Division est tué et le Régiment de Fusiliers est séparée de la Division. La 7ème Division de Tanks disparaît de l’ordre de bataille dès le 01/07/41 soit moins de 9 jours après le début des combats.

            Lors des interrogatoires des prisonniers, les allemands se sont rendu compte que les 4ème et 7ème Division de tanks étaient mieux équipées que les Panzer Division en chars moyens, en chars lourds et en artillerie. Le fait que ces 2 Divisions aient été rapidement détruites par les Allemands sans avoir infligés de nombreux dégâts à l’ennemi montre la difficulté de passer d’une configuration de temps de paix à une configuration guerrière avec un pool d’officiers très médiocre.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

13ème Régiment de Tanks 

14ème Régiment de Tanks 

7ème Régiment Motorisé de Fusiliers

7ème Régiment Motorisé d’Obusiers

7ème Bataillon de Reconnaissance 

7ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

7ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

A partir du 27/06/41 :

8ème Régiment de Tanks 

 

Rattachement :

6ème Corps Mécanisé : en juillet 40

6ème Corps Mécanisé : au 01/10/40

6ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

8ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : 06/07/40 à partir de la 24ème Brigade de Tanks Légers à Lvov dans le District Militaire Spécial de Kiev comme composante du 4ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : mi-septembre 41, la Division est retirée du front, les cadres de la Division et deux des Régiments de Tanks sont utilisés pour former les 130ème et 131ème Brigade de Tanks.

 

Commandant :

            Colonel P.S. Fottchenkov (Fotchenko) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire Spécial de Kiev : en juillet 40

            District Militaire Spécial de Kiev : au 01/10/40

            Ukraine : juin/juillet 41

 

Historique :

            La 8ème Division de Tanks est certainement la meilleure Division de Tanks de l’Armée Rouge. Elle est la mieux entraînée et l’une des mieux équipée en tanks modernes avec 50 tanks KV, 140 T-34, 68 T-28, 31 BT-7 et 36 T-26. Bien dotée dans les autres armes et en personnel, la Division a simplement un manque en tracteurs et en camions, manque qui est endémique à toute l’Armée Rouge.

            La Division prend part aux grands batailles blindées en Ukraine en juin/juillet 41 avec tous le 4ème Corps Mécanisé. Placée en réserve à Dnipropetrovsk en août 41, la Division échappe à l’encerclement d’Ouman et devient une Division de Tanks autonome après la perte du QG du 4ème Corps Mécanisé au début du mois d’août 41.

            Mi-septembre 41, la Division est dissoute pour former les 130ème et 131ème Brigade de Tanks.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

15ème Régiment de Tanks 

16ème Régiment de Tanks 

8ème Régiment Motorisé de Fusiliers

8ème Régiment Motorisé d’Obusiers

8ème Bataillon de Reconnaissance 

8ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

8ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

4ème Corps Mécanisé : en juillet 40

4ème Corps Mécanisé : au 01/10/40

4ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41 – début aout 41

6ème Armée : début aout 41 – début septembre 41 

 

9ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : juillet 40 comme Division autonome dans le District Militaire d’Asie Centrale.

 

Date de Dissolution : début juillet 41 pour former la 104ème Division de Tanks.

 

Commandant :

            Colonel V.G. Burkov : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire d’Asie Centrale : en juillet 40

            District Militaire d’Asie Centrale : au 01/10/40

            Asie Centrale : au 22/06/41

 

Historique :

            L’Asie Centrale n’est pas une priorité pour les forces blindées de l’Armée Rouge car il n’y a pas de menace et le terrain est peu propice aux tanks. Chichement équipée, la Division ne participe à aucun combat et sert à la formation de la 104ème Division de Tanks au début du mois de juillet 41.

 

Organisation

 

En juillet 40 :

17ème Régiment de Tanks 

18ème Régiment de Tanks 

9ème Régiment Motorisé de Fusiliers

9ème Régiment Motorisé d’Obusiers

9ème Bataillon de Reconnaissance 

9ème Bataillon Anti-Aérien 

9ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

17ème Régiment de Tanks 

18ème Régiment de Tanks 

9ème Régiment Motorisé de Fusiliers

9ème Régiment Motorisé d’Obusiers

9ème Bataillon de Reconnaissance 

9ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

9ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

District Militaire d’Asie Centrale : au 01/10/40

27ème Corps Mécanisé : mars 41 – début juillet 41

 

10ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : juillet 40 dans le District Militaire Spécial de Kiev comme composante du 4ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : septembre 41 dans la poche de Kiev. Ses cadres sont utilisés pour former la 33ème Brigade de Tanks.

 

Commandant :

            Général-Major S.Ia. Ogourstov (Ogurtsov) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire Spécial de Kiev : en juillet 40

            District Militaire Spécial de Kiev : au 01/10/40

            Ukraine : juin/juillet 41

            Sud de Kiev : aout 41

 

Historique :

            Originellement affectée au 4ème corps Mécanisé, la Division participe aux seules manœuvres organisées pour les forces blindées dans l’Armée Rouge en octobre 40. Elle est alors dotée de 30 tanks type BT-7. La Division est ensuite affectée au 15ème Corps Mécanisé en cours de formation en Ukraine en février 41.Au printemps 41, elle reçoit des tanks modernes et aligne au 22/06/41 63 KV, 38 T-34, 51 T-28, 181 BT-7 et 22 T-26.

            De plus, la Division est plutôt bien équipée en véhicules blindés, en tracteurs et en camions.  La Division prend part aux grands batailles blindées en Ukraine en juin/juillet 41 avec tous le 15ème Corps Mécanisé avant de devenir une Division de Tanks autonome à la suite de la dissolution du 15ème Corps Mécanisé en août 41.

            Elle devient alors la réserve mobile de la 40ème Armée au sud de Kiev. La Division est perdue dans la poche de Kiev. Ses cadres, basés à Tchouhouïv sont utilisés pour former la 133ème Brigade de Tanks.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

19ème Régiment de Tanks 

20ème Régiment de Tanks 

10ème Régiment Motorisé de Fusiliers

10ème Bataillon de Reconnaissance 

10ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

10ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

4ème Corps Mécanisé : au 01/10/40

15ème Corps Mécanisé : février 41 – aout 41

40ème Armée : aout 41 – septembre 41

 

11ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : juillet 40 à partir de la 4ème Brigade de Tanks Légers dans le District Militaire d’Odessa comme composante du 2ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : mi-septembre 41.

 

Commandant :

            Colonel G.I. Kouz’mine (Kuzmin) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire d’Odessa : en juillet 40

            District Militaire d’Odessa : au 01/10/40

            Frontière Roumaine : au 22/06/41

 

Historique :

            Composée de 150 tanks au 01/10/40, la Division parvient à obtenir 10 KV et 50 T-34, seuls tanks modernes de tout le District Militaire d’Odessa. Elle combat principalement les forces roumaines en multipliant les contre-attaques. Elle est dissoute mi-septembre 41

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

21ème Régiment de Tanks 

22ème Régiment de Tanks 

11ème Régiment Motorisé de Fusiliers

11ème Régiment Motorisé d’Obusiers

11ème Bataillon de Reconnaissance 

11ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

11ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

2ème Corps Mécanisé : en juillet 40

2ème Corps Mécanisé : au 01/10/40

2ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41 – fin aout 41

12ème Armée : en aout 41

12ème Armée : fin aout 41 – mi septembre 41

 

12ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : 15/07/40 à partir de la 14ème Brigade de Tanks dans l’Oblast de Lvov dans le District Militaire Spécial de Kiev comme composante du 8ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : 07/09/41. Ses cadres sont utilisés pour former la 33ème Brigade de Tanks.

 

Commandant :

            Général-Major Timofeï Andreïevitch Michanine (Mishanin) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            Oblast de Lvov dans le District Militaire Spécial de Kiev : au 15/07/40

            District Militaire Spécial de Kiev : au 01/10/40

            Kharkov : aout 41

 

Historique :

            Composée de 300 tanks au 01/10/40, la Division est renforcée au printemps 41 par 18 KV et 50 T-34 (le reste de la Division est composé de tans légers BT ou T-26).

            La Division voit ses premiers combats le 26/06/41 en attaquant le flanc du 1er PanzerGruppe mais la Division perd rapidement son artillerie lors d’un bombardement. La Division est dissoute le 07/09/41.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

23ème Régiment de Tanks 

24ème Régiment de Tanks 

12ème Régiment Motorisé de Fusiliers

12ème Régiment Motorisé d’Obusiers

12ème Bataillon de Reconnaissance 

12ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

12ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

8ème Corps Mécanisé : en juillet 40

8ème Corps Mécanisé : au 01/10/40

8ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41 – aout 41

 

13ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : 19/07/41 à partir de la 15ème Brigade de Tanks Légers dans le District Militaire de Transbaïkalie comme composante du 5ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : août 41 mais réduite à la valeur d’un Régiment de Fusiliers Motorisés dès le 10/07/41.

 

Commandant :

            Colonel F.Ou Gratchev (Grachev) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire de Transbaïkalie : au 19/07/40

            District Militaire de Transbaïkalie : au 01/10/40

            Ukraine : à partir de mai 41

            Région de Smolensk : fin juin 41

            Orcha : au 06/07/41

 

Historique :

            Stationnée dans le District Militaire de Transbaïkalie pour surveiller l’armée japonaise, la Division est à dotation complète au 01/10/40 mais sans tanks modernes. Devant la menace allemande, la Division est redéployée en Ukraine à partir de mai 41. Redirigée dans la région de Smolensk après les débuts de l’attaque allemande, la Division participe à la contre-offensive sur Orcha les 06 et 07/07/41 contre le 3ème PanzerGruppe. Laminée par cette charge, la Division est alors réduite à la valeur d’un Régiment de Fusiliers Motorisés avant d’être dissoute en août 41.

 

Organisation

 

En juillet 40 :

25ème Régiment de Tanks

26ème Régiment de Tanks

13ème Régiment Motorisé de Fusiliers

13ème Régiment Motorisé d’Obusiers

13ème Bataillon de Reconnaissance

13ème Bataillon Anti-Aérien

13ème Bataillon Motorisé de Pontonniers

Au 22/06/41 :

25ème Régiment de Tanks

26ème Régiment de Tanks

13ème Régiment Motorisé de Fusiliers

13ème Régiment Motorisé d’Obusiers

13ème Bataillon de Reconnaissance

13ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien

13ème Bataillon Motorisé de Pontonniers

 

Rattachement :

            5ème Corps de Tanks : en juillet 40

5ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

14ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : juillet 40 à partir de la 55ème Brigade de Tanks Légers à Naro-Fominsk dans le District Militaire de Moscou comme composante du 7ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : début aout 41. Ses personnels des deux Régiments de Tanks serviront à former les 27ème et 28ème Brigade de Tanks.

 

Commandant :

            Colonel I.D. Vasil’ev : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Naro-Fominsk dans le District Militaire de Moscou : en juillet 40

            District Militaire de Moscou : au 01/10/40

            Smolensk : au 01/07/41

            Orcha : au 06/07/41

            District Militaire de Moscou : début aout 41

 

Historique :

            Stationnée loin de la frontière faisant face aux allemands, la Division n’est absolument pas prioritaire pour les personnels ou pour les équipements. Elle n’a la puissance que d’une Brigade de tanks. Dès le 22/06/41, la Division est complétée mais avec des vieux tanks légers du type BT-5 ou BT-7. La Division participe à la contre-offensive sur Orcha les 06 et 07/07/41 contre le 3ème PanzerGruppe et perd la plupart de ses tanks.

 

Organisation

 

En juillet 40 :

27ème Régiment de Tanks 

28ème Régiment de Tanks 

14ème Régiment Motorisé de Fusiliers

14ème Régiment Motorisé d’Obusiers

14ème Bataillon de Reconnaissance 

14ème Bataillon Anti-Aérien 

14ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

27ème Régiment de Tanks 

28ème Régiment de Tanks 

14ème Régiment Motorisé de Fusiliers

14ème Régiment Motorisé d’Obusiers

14ème Bataillon de Reconnaissance 

14ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

14ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

7ème Corps Mécanisé : en juillet 40

7ème Corps Mécanisé : au 01/10/40

7ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41 – mi- juillet 41

Groupe de Direction Iartsevo : mi – juillet 41 – début aout 41

 

15ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : juillet 40 dans le District Militaire Spécial de Kiev comme composante du 8ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : aout 41.

 

Commandant :

            Colonel V.I. Polozkov : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire Spécial de Kiev : en juillet 40

            District Militaire Spécial de Kiev : au 01/10/40

 

Historique :

            Si la Division est dotée de 300 tanks au 01/10/40, elle ne possède aucun tank moderne ou lourd au 22/06/41. Il n’est même pas sûr que cette Division ait vu les combats.

 

Organisation

 

En juillet 40 :

29ème Régiment de Tanks 

30ème Régiment de Tanks 

15ème Régiment Motorisé de Fusiliers

15ème Régiment Motorisé d’Obusiers

15ème Bataillon de Reconnaissance 

15ème Bataillon Anti-Aérien 

15ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

29ème Régiment de Tanks 

30ème Régiment de Tanks 

15ème Régiment Motorisé de Fusiliers

15ème Régiment Motorisé d’Obusiers

15ème Bataillon de Reconnaissance 

15ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

15ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

8ème Corps Mécanisé : en juillet 40

8ème Corps Mécanisé : au 01/10/40

16ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

16ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : juillet 40 à partir de la 4ème Brigade de Tanks Légers dans le District Militaire d’Odessa comme composante du 2ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : 01/09/41.

 

Commandant :

            Colonel M.I. Myndro (Mindro) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire d’Odessa : en juillet 40

            District Militaire d’Odessa : au 01/10/40

            Donbass : aout 41

 

Historique :

            Sous-cotée de 200 tanks légers au 01/10/40, la Division reste en deçà des quotas au 22/06/41 avec 150 tanks de type BT-5 ou BT-7. Elle combat dans le Donbass en août 41 avant d’être dissoute le 01/09/41.

 

Organisation

 

En juillet 40 :

31ème Régiment de Tanks 

32ème Régiment de Tanks

16ème Régiment Motorisé de Fusiliers

16ème Régiment Motorisé d’Obusiers

16ème Bataillon de Reconnaissance 

16ème Bataillon Anti-Aérien 

16ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

31ème Régiment de Tanks 

32ème Régiment de Tanks

149ème Régiment de Tanks (non confirmé)

16ème Régiment Motorisé de Fusiliers

16ème Régiment Motorisé d’Obusiers

16ème Bataillon de Reconnaissance 

16ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

16ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

2ème Corps Mécanisé : en juillet 40

2ème Corps Mécanisé : au 01/10/40

2ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

17ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : 06/06/40 à partir de la 33ème Brigade de Tanks Légers dans le District Militaire de Transbaïkalie comme composante du 5ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : avant le 01/09/41.

 

Commandant :

            Colonel I.P. Kortchaguine (Korchagin) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire de Transbaïkalie : au 06/06/40

            District Militaire de Transbaïkalie : au 01/10/40

            District Militaire Spécial de Kiev : à partir de mai 41

            Orcha : au 06/07/41

 

Historique :

            Profitant de la concentration importante de tans dans le District Militaire de Transbaïkalie, la Division est à effectifs et équipements complets au 01/10/40 soit 300 tanks BT-5 ou BT-7. Elle compte également de nombreux vétérans de la bataille de Khalkin-Gol dans ses rangs.

            En mai 41, elle est redéployée dans le district Militaire Spécial de Kiev où elle arrive avec ses 370 vieux modèles de tanks. La Division participe à la contre-offensive sur Orcha les 06 et 07/07/41 contre le 3ème PanzerGruppe et perd la plupart de ses tanks. Elle est dissoute avant le 01/09/41.

 

Organisation

 

En juillet 40 :

33ème Régiment de Tanks 

34ème Régiment de Tanks 

17ème Régiment Motorisé de Fusiliers

17ème Régiment Motorisé d’Obusiers

17ème Bataillon de Reconnaissance 

17ème Bataillon Anti-Aérien 

17ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

33ème Régiment de Tanks 

34ème Régiment de Tanks 

17ème Régiment Motorisé de Fusiliers

17ème Régiment Motorisé d’Obusiers

17ème Bataillon de Reconnaissance 

17ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

17ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

5ème Corps Mécanisé : en juillet 40

            5ème Corps de Tanks : en juillet 40

5ème Corps Mécanisé : au 01/10/40

5ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41 – aout 41 

 

18ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : juillet 40 dans le District Militaire de Moscou comme composante du 7ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : aout 41.

 

Commandant :

            Général-Major F.T. Remizov : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire de Moscou : en juillet 40

            District Militaire de Moscou : au 01/10/40

            Orcha : au 06/07/41

            Smolensk : fin juillet 41

 

Historique :

            Principalement composée de tanks type BT-5 et BT-7, la Division participe à la contre-offensive sur Orcha les 06 et 07/07/41. Elle participe ensuite à la bataille de Smolensk et est dissoute en aout 41.

 

Organisation

 

 

En juillet 40 :

35ème Régiment de Tanks 

36ème Régiment de Tanks 

18ème Régiment Motorisé de Fusiliers

18ème Régiment Motorisé d’Obusiers

18ème Bataillon de Reconnaissance 

18ème Bataillon Anti-Aérien 

18ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

35ème Régiment de Tanks 

36ème Régiment de Tanks 

18ème Régiment Motorisé de Fusiliers

18ème Régiment Motorisé d’Obusiers

18ème Bataillon de Reconnaissance 

18ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

18ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

7ème Corps Mécanisé : en juillet 40

7ème Corps Mécanisé : au 01/10/40

7ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41 – mi – juillet 41

Groupe de Direction Iartsevo : mi-juillet 41 – début aout 41

 

19ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : décembre 40 dans le District Militaire Spécial de Kiev comme composante du 9ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : fin aout 41 / début septembre 41.

 

Commandant :

            Général-Major K.A. Siementchenko (Semenchenko) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire Spécial de Kiev : novembre 40/décembre 40 - ?

            Rovno : en février 41

 

Historique :

            La Division fait partie des deux Divisions de Tanks formées entre les deux grandes vagues de formation d’unités blindées de juillet 40 et février 41. Au 22/06/41, elle est dotée de 34 tanks BT et 122 tanks de type T-26. Son Régiment d’Obusiers est complet mais la Division souffre d’un réel déficit en camions et tracteurs.

            Elle participe aux combats à partir du 24/06/41 et ne possède plus que 4 tanks en réserve au 26/06/41 et la moitié de son Régiment d’Obusiers est perdu. Réduite à 1500 hommes et une douzaine de véhicules blindés au 20/08/41, la Division est dissoute quelque temps après.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

37ème Régiment de Tanks 

38ème Régiment de Tanks 

19ème Régiment Motorisé de Fusiliers

19ème Régiment Motorisé d’Obusiers

19ème Bataillon de Reconnaissance 

19ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

19ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

            9ème Corps Mécanisé : novembre 40/décembre 40 - ?

22ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

20ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : décembre 40 dans le District Militaire Spécial de Kiev comme composante du 9ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : détruite dans la poche de Kiev en septembre 41.

 

Commandant :

            Colonel M.Ié. Katoukov (Katukov) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire Spécial de Kiev : novembre 40/décembre 40 - ?

            Ukraine : jusque septembre 41

            Poche de Kiev : septembre 41

 

Historique :

            La Division est l’une des moins bien équipée de l’Armée Rouge. En effet, au 22/06/41, elle ne possède que 30 tanks BT-5 et 3 T-26 et est largement sous-cotée en camions et tracteurs.

            La seule lueur d’espoir est son commandant, le Colonel M.Y. Katukov, l’un des meilleurs commandants de tanks de l’Armée Rouge. Au 25/08/41, la Division ne comprend plus que 2400 hommes, 12 canons et 6 mortiers. Elle disparaît dans la poche de Kiev en septembre 41.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

39ème Régiment de Tanks

40ème Régiment de Tanks

20ème Régiment Motorisé de Fusiliers

20ème Régiment Motorisé d’Obusiers

20ème Bataillon de Reconnaissance

20ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien

20ème Bataillon Motorisé de Pontonniers

 

Rattachement :

            9ème Corps Mécanisé : novembre 40/décembre 40 - ?

9ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

21ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février 41 dans le District Militaire de Leningrad comme composante du 10ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : février 42. Ses troupes servent à former les 103ème et 104ème Brigade de Tanks.

 

Commandant :

            Colonel L.V. Bounine (Bunin) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

District Militaire de Leningrad : en février 41     

Est de Leningrad : au 22/06/41

 

Historique :

            Placée en réserve du District Militaire de Leningrad, la Division commence à participer aux combats le 10/07/41 dans les États Baltes avec 118 tanks T-26 rapidement perdus. Malgré ses débuts désastreux, la Division sert de réserve mobile aux Armées du Front de Leningrad jusque février 42 soit bien plus tard que la plupart des autres Division de Tanks bien mieux équipées.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

41ème Régiment de Tanks 

42ème Régiment de Tanks 

21ème Régiment Motorisé de Fusiliers

21ème Régiment Motorisé d’Obusiers

21ème Bataillon de Reconnaissance 

21ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

21ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

10ème Corps Mécanisé : en février 41

10ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

            48ème Armée : en aout 41

54ème Armée : au 01/01/42

8ème Armée : au 01/02/42

 

22ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février 41 à partir de la 29ème Brigade de Tanks dans le District Militaire Spécial de l’Ouest comme composante du 14ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : détruite dans la poche de Minsk mi-juillet 41.

 

Commandant :

            Général-Major tv Viktor Pavlovitch Pouganov (Puganov) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

District Militaire de l’Ouest : en février 41          

Sud de Brest-Litovsk : au 22/06/41

            Minsk : mi-juillet 41

 

Historique :

            Lors de sa création, la Division ne reçoit aucun tank supplémentaire aux 235 tanks type T-26 de la 29ème Brigade de Tanks. Elle est cependant correctement dotée en armes lourdes et artillerie.

            Cependant, elle est stationnée à portée de tir d’artillerie allemande, ce qui ne manque pas de la décimer dès le 22/06/41. Réduite à 60 tanks type T-26 dès le 22/06/41 à 10h00, la Division est détruite dans la poche de Minsk mi-juillet 41.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

43ème Régiment de Tanks 

44ème Régiment de Tanks 

22ème Régiment Motorisé de Fusiliers

22ème Régiment Motorisé d’Obusiers

22ème Bataillon de Reconnaissance 

22ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

22ème Bataillon de Pontonniers 

 

Rattachement :

14ème Corps Mécanisé : en février 41

14ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

23ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février 41 à partir des 6ème et 22ème Brigade de Tanks dans le District Militaire Spécial de la Baltique comme composante du 12ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : début aout 41.

 

Commandant :

            Colonel T.S Orlenko : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

District Militaire Spécial de la Baltique : en février 41

            Ouest de Kurtuvenai : au 22/06/41

 

Historique :

            Formée à partir de 2 Brigades de Tanks existantes, la Division est correctement dotée en armes lourdes, en artillerie et en personnel. Elle possède même 75 % de son parc de camions et de tracteurs, ce qui est exceptionnel pour l’Armée Rouge.

            Cependant, elle ne possède que la moitié des tanks prévus qui plus est des tanks légers de type BT ou T-26. Pour compléter ce tableau, 16 % des tanks sont en réparation, le Bataillon de Reconnaissance ne possède pas de QG et moins de 20 % des véhicules blindés sont disponibles.

            Assignée à une contre-offensive contre les Allemands dans les États Baltes dès le 22/06/41, la Division subit de lourdes pertes lors d’un bombardement. Renforcée par le 55ème Régiment de Tanks de la 28ème Division de Tanks le 23/06/41, la Division se fait étrillée le 24/06/41, perdant la plupart des tanks de ses 3 Régiments.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

45ème Régiment de Tanks

46ème Régiment de Tanks (à confirmer)

55ème Régiment de Tanks (à partir du 23/06/41)

144ème Régiment de Tanks 

23ème Régiment Motorisé de Fusiliers

23ème Régiment Motorisé d’Obusiers

23ème Bataillon de Reconnaissance 

23ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

23ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

12ème Corps Mécanisé : en février 41

12ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41     

 

24ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février 41 dans le District Militaire de Leningrad comme composante du 10ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : début septembre 41. Ses personnels sont utilisés pour former la 123ème Brigade de Tanks.

 

Commandant :

            Colonel M.I Tchesnokov (Chesnokov) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

District Militaire de Leningrad : en février 41     

Est de Leningrad : au 22/06/41

 

Historique :

            Dotée de 200 vieux tanks de type T-26 ou BT, la Division protège les accès sud à Leningrad contre les intrusions allemandes pendant tout l’été 41 avant d’être dissoute début septembre 41.

 

Organisation

 

En février 41 :

            47ème Régiment de Tanks

48ème Régiment de Tanks 

24ème Régiment Motorisé de Fusiliers

24ème Régiment Motorisé d’Obusiers

24ème Bataillon de Reconnaissance 

24ème Bataillon Anti-Aérien 

24ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

            47ème Régiment de Tanks (à confirmer)

48ème Régiment de Tanks 

49ème Régiment de Tanks (à confirmer)

24ème Régiment Motorisé de Fusiliers

24ème Régiment Motorisé d’Obusiers

24ème Bataillon de Reconnaissance 

24ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

24ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

10ème Corps Mécanisé : en février 41

10ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

25ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février/avril 41 à partir de la 44ème Brigade de Tanks Légers à Gomel dans le District Militaire Spécial de l’Ouest comme composante du 13ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : 04/07/41.

 

Commandant :

            Colonel N.M. Nikiforov : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Gomel dans le District Militaire Spécial de l’Ouest : février 41 – avril 41

            Sud de Minsk : au 22/06/41

 

Historique :

            La Division est composée de 247 tanks T-26 (la plupart nécessitant de lourdes réparations) à bouts de souffle au 22/06/41. Son Bataillon de reconnaissance n’a pas de camions, son Bataillon Anti-Aérien n’a ni équipement ni armes. Si le Régiment d’Obusiers possède bien ses armes, il n’a ni camion, ni tracteur pour les bouger.

            Subissant de plein fouet l’attaque du 2ème PanzerGruppe, la Division est dissoute dès le 04/07/41.

 

Organisation

 

En février 41 :

49ème Régiment de Tanks 

50ème Régiment de Tanks 

25ème Régiment Motorisé de Fusiliers

25ème Régiment Motorisé d’Obusiers

25ème Bataillon de Reconnaissance 

25ème Bataillon Anti-Aérien 

25ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

50ème Régiment de Tanks 

113ème Régiment de Tanks 

25ème Régiment Motorisé de Fusiliers

25ème Régiment Motorisé d’Obusiers

25ème Bataillon de Reconnaissance 

25ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

25ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

13ème Corps Mécanisé : en février 41

13ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

26ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février 41 à Minsk comme composante du 20ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : mi-juillet 41 mais détruite dans la poche de Minsk au début du mois de juillet 41.

 

Commandant :

            Général-Major Viktor Timofeïevitch Oboukhov (Obukhov) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            Minsk : en février 41

            Minsk : en juillet 41

 

Historique :

            La Division commence à peine son organisation lorsque la guerre commence. Formée ex-nihilo (sans base de Brigade de Tanks ou de Division de Cavalerie), la Division ne possède aucun tank, aucun véhicule blindé, aucun obusier lourd, aucun canon anti-aérien.

            En réalité, la Division ressemble plus à un Régiment de Fusiliers avec un Bataillon d’Obusiers rattaché. Au 01/07/41, le Haut Commandement Soviétique liste cette Division comme étant sans aucun équipement et donc sans aucune valeur militaire. Au 07/07/41, elle ne possède que 3800 hommes et 5 canons. Elle est détruite dans la poche de Minsk et est dissoute mi-juillet 41.

 

Organisation

 

En février 41 :

51ème Régiment de Tanks 

52ème Régiment de Tanks 

26ème Régiment Motorisé de Fusiliers

26ème Régiment Motorisé d’Obusiers

Au 22/06/41 :

51ème Régiment de Tanks 

52ème Régiment de Tanks 

26ème Régiment Motorisé de Fusiliers

26ème Régiment Motorisé d’Obusiers

Un Bataillon de Reconnaissance 

Un Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

Un Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

20ème Corps Mécanisé : en février 41

20ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

27ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février/mars 41 près de Baranovitchi dans le District Militaire Spécial de l’Ouest comme composante du 17ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : 01/08/41.

 

Commandant :

            Colonel Alekseï Osipovitch Akhamov (Akhmanov) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            Baranovitchi dans le District Militaire Spécial de l’Ouest : février 41 – mars

41

            Minsk : juillet 41

 

Historique :

            La Division ne possède qu’un bataillon de 25 tanks d’entrainement, aucun autre tank, aucun canon. Réduite à l’équivalent d’un Régiment de Fusiliers sous-équipé, la Division est détruite est détruite dans la poche de Minsk en juillet 41 et est dissoute le 01/08/41.

 

Organisation

 

En février 41 :

53ème Régiment de Tanks 

54ème Régiment de Tanks

27ème Régiment Motorisé de Fusiliers

27ème Régiment d’Obusiers

Au 22/06/41 :

54ème Régiment de Tanks 

55ème Régiment de Tanks   (non confirmé)

140ème Régiment de Tanks

27ème Régiment Motorisé de Fusiliers

27ème Régiment d’Obusiers

Un Bataillon de Reconnaissance 

Un Bataillon Anti-Aérien 

Un Bataillon de Pontonniers 

 

Rattachement :

17ème Corps Mécanisé : en février 41

17ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

28ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février 41 à partir de la 27ème Brigade de Tanks Légers dans le District Militaire Spécial de la Baltique.

 

Date de Dissolution : novembre 41 par transformation en 241ème Division de Fusiliers.

 

Commandant :

            Colonel I.D Tcherniakhovskiï (Chernyakhovskiy) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire Spécial de la Baltique : en février 41

Nord de Kurtuvenai : au 22/06/41

            Pays Baltes : été 41

 

Historique :

            La Division est connue dans l’Armée Rouge grâce à ses commandants. Le Colonel Chernyakovskii, deviendra le plus jeune commandant de front et passera du grade de Volonel à celui de Colonel-Général en moins de 3 ans. Le commandant du 55ème Régiment de Tanks deviendra l’un des premiers Héros de l’Union Soviétique.

            La Division est presque à effectifs complet et son artillerie est bien dotée. Par contre, elle ne possède que 230 tanks légers, la plupart de type BT-5 ou BT-7, et une poignée de vieux tanks moyens de type T-28. La Division souffre de nombreuses pertes par bombardement dans les premiers jours de la guerre et retraite tout l’été à travers les Pays baltes. Elle est réorganisée en 241ème Division de Fusiliers en novembre 41.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

55ème Régiment de Tanks (jusqu’au 23/06/41)

56ème Régiment de Tanks 

125ème Régiment de Tanks (à partir du 26/06/41)

28ème Régiment Motorisé de Fusiliers

28ème Régiment Motorisé d’Obusiers

3ème Régiment Motorisé de Fusiliers du NKVD (à partir du 14/09/41)

28ème Bataillon de Reconnaissance 

28ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

28ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

12ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

29ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février 41 à Grodno dans le District Militaire Spécial de l’Ouest comme composante du 11ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : retirée de l’ordre de bataille soviétique pendant la première semaine de juillet 41 mais détruite dès fin juin 41.

 

Commandant :

            Colonel N.P. Stoudnev (Studnev) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

            Colonel Kalantchouk : au 22/06/41

 

Localisation :

            Grodno dans le District Militaire Spécial de l’Ouest : en février 41

            Grodno dans le District Militaire Spécial de l’Ouest : au 22/06/41

            Bialystok : fin juin 41

            Minsk : fin juin 41

 

Historique :

            Au 22/06/41, la Division ne possède que 3 KV, 24 T-34, 160 T-26. Il manque les obusiers de 152 mm à l’artillerie, le Bataillon Anti-Aérien n’a pas tous ses canons et il manque de très nombreux tracteurs. Stationnée à Grodno, près de la frontière, la Division entre dans la bataille dès l’après-midi du 22/06/41. Elle est détruite dans les poches de Bialystok et Minsk.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

57ème Régiment de Tanks

58ème Régiment de Tanks (à confirmer) 

59ème Régiment de Tanks (à confirmer) 

29ème Régiment Motorisé de Fusiliers

29ème Régiment Motorisé d’Obusiers

29ème Bataillon de Reconnaissance 

29ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

 

Rattachement :

11ème Corps Mécanisé : en février 41

11ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

30ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février 41 à partir de la 32ème Brigade de Tanks Légers à Pruzhan dans le District Militaire de l’Ouest comme composante du 14ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : première semaine de juillet 41 mais détruite dès fin juin 41 dans la poche de Minsk.

 

Commandant :

            Colonel Siemen Il’itch Bogdanov : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

            Colonel N.N. Bolotov : au 22/06/41

 

Localisation :

            Pruzhan dans le District Militaire de l’Ouest : en février 41

            Minsk : fin juin 41

 

Historique :

            Au 22/06/41, la Division possède 243 tanks T-26 mais seuls 120 sont opérationnels au premier jour de la guerre. La Division est rapidement détruite dans la poche de Minsk et dissoute dès la première semaine de juillet 41.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

59ème Régiment de Tanks (à confirmer) 

60ème Régiment de Tanks (à confirmer) 

61ème Régiment de Tanks 

30ème Régiment de Fusiliers (à confirmer)

30ème Régiment d’Obusiers

30ème Bataillon de Reconnaissance 

30ème Bataillon Anti-Aérien 

30ème Bataillon de Pontonniers 

 

Rattachement :

14ème Corps Mécanisé : en février 41

14ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

 

31ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février 41 près de Botskyi dans le District Militaire Spécial de l’Ouest comme composante du 13ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : 04/07/41 mais détruite dès fin juin 41 dans la poche de Minsk.

 

Commandant :

            Colonel S.A. Kalikhovitch (Kalikhovich) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            Botskyi dans le District Militaire Spécial de l’Ouest : en février 41

            Bialystok : fin juin 41

 

Historique :

            Au 22/06/41, la Division ne possède que 15 tanks BT et quelques tankettes amphibies. Elle ne possède aucun canon anti-aérien, aucun tracteur ou camion pour l’infanterie ou le Régiment d’Obusiers.

            Cependant, elle possède bien tous ses obusiers. Bombardée et bousculée, la Division est détruite dans la poche de Bialystok fin juin 41 et est dissoute le 04/07/41.

 

Organisation

 

En février 41 :

61ème Régiment de Tanks

62ème Régiment de Tanks

31ème Régiment Motorisé de Fusiliers

31ème Régiment d’Obusiers

31ème Bataillon de Reconnaissance 

31ème Bataillon Anti-Aérien 

31ème Bataillon de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

46ème Régiment de Tanks (à confirmer)

61ème Régiment de Tanks (à confirmer) 

62ème Régiment de Tanks (à confirmer) 

148ème Régiment de Tanks (à confirmer)

31ème Régiment Motorisé de Fusiliers

31ème Régiment Motorisé d’Obusiers

31ème Bataillon de Reconnaissance 

31ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

31ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

13ème Corps Mécanisé : en février 41

13ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

32ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : mars/avril 41 à partir de la 30ème Brigade de Tanks Légers dans le District Militaire Spécial de Kiev.

 

Date de Dissolution : aout 41. Ses personnels sont utilisés pour former la 8ème Brigade de Tanks.

 

Commandant :

            Colonel E.G. Pouchkine (Pushkin) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire Spécial de Kiev mars 41 – avril 41

            Ouest de l’Ukraine : juin/juillet 41

 

Historique :

            Considérée comme l’une des Divisions de Tanks les mieux équipées de l’Armée Rouge, la Division ne perçoit ses tanks qu’à partir des mois d’avril et mai 41. Il lui manque cependant beaucoup de personnel. Elle combat en juillet 41 en Ukraine et est dissoute en aout 41.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

63ème Régiment de Tanks 

64ème Régiment de Tanks 

32ème Régiment Motorisé de Fusiliers

32ème Régiment Motorisé d’Obusiers

32ème Bataillon de Reconnaissance 

32ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

32ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

4ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

33ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : mars 41 à Sokolka dans le District Militaire Spécial de l’Ouest comme composante du 11ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : détruite début juillet 41 dans la poche de Bialystok.

 

Commandant :

            Colonel M.F Panov : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            Sokolka dans le District Militaire Spécial de l’Ouest : en mars 41

Sokolka : au 22/06/41

            Bialystok : début juillet 41

 

Historique :

            Dotée de 40 tanks T-26, sans canon anti-aérien, il manque également 90 % des tracteurs et camions à la Division. Bombardée par la Luftwaffe dès le 22/06/41, elle perd 50 % de ses équipements. Les restes de la Division, évalués à un Régiment de Fusiliers Renforcé, sont détruits dans la poche de Bialystok au début du mois de juillet 41.

 

Organisation

 

En mars 41 :

65ème Régiment de Tanks 

66ème Régiment de Tanks 

33ème Régiment Motorisé de Fusiliers

33ème Régiment Motorisé d’Obusiers

33ème Bataillon de Reconnaissance 

33ème Bataillon Anti-Aérien 

33ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

65ème Régiment de Tanks 

66ème Régiment de Tanks 

33ème Régiment Motorisé de Fusiliers

33ème Régiment Motorisé d’Obusiers

33ème Bataillon de Reconnaissance 

33ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

33ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

11ème Corps Mécanisé : en mars 41

11ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

34ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : mars 41 à partir des cadres de la 14ème Brigade de Tanks et de la 5ème Brigade de Tanks Lourds dans le District Militaire Spécial de Kiev comme composante du 8ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : aout 41.

 

Commandant :

            Colonel I.V. Vasil’ev : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire Spécial de Kiev : en mars 41

 

Historique :

            La Division est très largement dotée en chars lourds avec 51 KV et 50 T-35, elle possède aussi 50 T-34 et 280 tanks légers de type BT. Elle a, comme beaucoup de Division de Tanks, un réel déficit en tracteurs et en camions. La Division souffre de pertes sévères lors de son premier engagement, le 26/06/41.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

67ème Régiment de Tanks 

68ème Régiment de Tanks 

34ème Régiment Motorisé de Fusiliers

34ème Régiment Motorisé d’Obusiers

34ème Bataillon de Reconnaissance 

34ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

34ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

8ème Corps Mécanisé : en mars 41

8ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

35ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : mars/avril 41 à Novograd-Volynsk dans le District Militaire Spécial de Kiev comme composante du 9ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : début septembre.

 

Commandant :

            Général-Major N.A. Novikov : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            Novograd-Volynsk dans le District Militaire Spécial de Kiev : mars 41 – avril 41

 

Historique :

            Au 22/06/41, la Division est dotée de 141 tanks T-26. Il lui manque 1 Bataillon de Tanks, son Régiment de Fusiliers est dépourvu de camions et le Régiment d’Obusiers est immobile du fait de la présence de 7 tracteurs seulement.

            Placée en réserve au début de la guerre, la Division parvient à survivre aux premiers affrontements. Au 25/08/41, la Division ne comporte plus que 2200 hommes et 12 canons. Elle ne possède plus aucun tank et est dissoute début septembre 41.

 

Organisation

 

 

Au 22/06/41 :

69ème Régiment de Tanks

70ème Régiment de Tanks

35ème Régiment Motorisé de Fusiliers

35ème Régiment Motorisé d’Obusiers

35ème Bataillon de Reconnaissance

35ème Bataillon Anti-Aérien

35ème Bataillon Motorisé de Pontonniers

 

Rattachement :

9ème Corps Mécanisé : en mars 41

9ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

36ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : mars 41 près de Minsk dans le District Militaire Spécial de l’Ouest comme composante du 17ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : 01/08/41 mais détruite dans la poche de Minsk en juillet 41.

 

Commandant :

            Colonel S.Z. Mirochnikov (Miroshnikov) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            Minsk dans le District Militaire Spécial de l’Ouest : en mars 41

            Minsk : juillet 41

 

Historique :

            Au 22/06/41, la Division ne comprend aucun tank, aucun véhicule blindé, aucune artillerie lourde et aucune artillerie anti-aérienne. Surprise dans la poche de Minsk, elle y est détruite et est dissoute le 01/08/41.

 

Organisation

 

En mars 41 :

71ème Régiment de Tanks 

72ème Régiment de Tanks 

36ème Régiment de Fusiliers

36ème Régiment d’Obusiers

36ème Bataillon de Reconnaissance 

Au 22/06/41 :

71ème Régiment de Tanks 

72ème Régiment de Tanks 

36ème Régiment de Fusiliers

36ème Régiment d’Obusiers

36ème Bataillon de Reconnaissance 

Un Bataillon Anti-Aérien 

Un Bataillon de Pontonniers 

 

Rattachement :

17ème Corps Mécanisé : en mars 41

17ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

37ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : mars 41 à Kremenets dans le District Militaire Spécial de Kiev comme composante du 15ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : évacuée vers l’arrière en aout 41. Ses personnels sont utilisés pour former la 3ème Brigade de Tanks.

 

Commandant :

            Colonel F.G. Anikouchkine (Anikushkin) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            Kremenets dans le District Militaire Spécial de Kiev : en mars 41

            Ukraine : juillet 41

 

Historique :

            Composée de 1 KV, 34 T-34, 258 BT-7 et 22 T-26, la Division souffre néanmoins d’un déficit en officiers. Combattant en Ukraine pendant tout le mois de juillet 41, elle est placée en retrait au début du mois d’aout 41 et est dissoute.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

73ème Régiment de Tanks 

74ème Régiment de Tanks 

37ème Régiment Motorisé de Fusiliers

37ème Régiment Motorisé d’Obusiers

37ème Bataillon de Reconnaissance 

37ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

37ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

15ème Corps Mécanisé : en mars 41

15ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

38ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février/mars 41 à Borisov dans le District Militaire Spécial de l’Ouest comme composante du 20ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : retirée de l’ordre de bataille soviétique à la mi-juillet 41, la Division est en fait détruite dès fin juin dans la poche de Minsk.

 

Commandant :

            Colonel S.I. Kapoustine (Kapustin) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            Borisov dans le District Militaire Spécial de l’Ouest : février 41 – mars 41

            Minsk : au début de la guerre

 

Historique :

            Composée de 40 T-26, la Division ne possède aucun canon anti-aérien, aucun obusier lourd et aucun véhicule de reconnaissance. Plongée dans la bataille de Minsk fin juin 41, elle est considérée comme sans-équipement par l’État-major dès le 01/07/41. Au 07/07/41, elle ne comprend plus que 3000 hommes et 3 obusiers légers.

 

Organisation

 

En février 41 :

75ème Régiment de Tanks 

76ème Régiment de Tanks 

38ème Régiment Motorisé de Fusiliers

38ème Régiment d’Obusiers

38ème Bataillon de Reconnaissance 

Au 22/06/41 :

75ème Régiment de Tanks 

76ème Régiment de Tanks 

38ème Régiment de Fusiliers

38ème Régiment d’Obusiers

38ème Bataillon de Reconnaissance 

Un Bataillon Anti-Aérien 

Un Bataillon de Pontonniers 

 

Rattachement :

20ème Corps Mécanisé : en février 41

20ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

39ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : mars/avril 41 à Chernovitz dans le District Militaire Spécial de Kiev comme composante du 16ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : mi-aout 41.

 

Commandant :

            Colonel N.V. Srakov : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Chernovitz dans le District Militaire Spécial de Kiev : mars 41 – avril 41

 

Historique :

            Dotée de 280 tanks légers, la Division est, comme beaucoup d’autres, en déficit de tracteurs et de camions. Par chance, la Division n’est pas positionnée sur un axe d’attaque allemand, aussi, elle peut retraiter en relativement bon ordre à travers le Donbass avant d’être dissoute mi-aout 41.

 

Organisation

 

En mars 41 :

77ème Régiment de Tanks 

78ème Régiment de Tanks 

39ème Régiment Motorisé de Fusiliers

39ème Régiment d’Obusiers

39ème Bataillon de Reconnaissance 

39ème Bataillon Anti-Aérien 

39ème Bataillon de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

77ème Régiment de Tanks 

78ème Régiment de Tanks 

39ème Régiment Motorisé de Fusiliers

39ème Régiment Motorisé d’Obusiers

39ème Bataillon de Reconnaissance 

39ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

39ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

16ème Corps Mécanisé : en mars 41

16ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

18ème Armée : aout 41 – mi-aout 41

 

40ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : mars/avril 41 à partir de Bataillons de Tanks (Autonomes) dans le District Militaire Spécial de Kiev comme composante du 19ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : septembre 41 dans le District Militaire du Nord-Caucase.

 

Commandant :

            Colonel M.V. Chirobokov (Shirobokov) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

District Militaire Spécial de Kiev : mars 41 – avril 41

 

Historique :

            A effectif complet en ce qui concerne les hommes du rang, la Division n’a que 53 % des officiers et sous-officiers prévus. Le gros de la Division est constitué de 139 tankettes T-37 amphibies, juste efficace pour des missions de reconnaissance. Le reste de la Division est constitué de 19 T-26 et d’une poignée de T-28 tout justes sortis des ateliers de réparation.

            Le commandement de la 5ème Armée répartit la Division en support des Divisions de Fusiliers, aussi le potentiel, relatif, de la Division est morcelé. Au 22/07/41, la Division n’est constituée que de 700 hommes mais elle parvient à s’extirper de la destruction promise et est évacuée vers le Nord-Caucase où elle est dissoute pour fournir des cadres à plusieurs Brigades de Tanks.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

79ème Régiment de Tanks

80ème Régiment de Tanks

40ème Régiment Motorisé de Fusiliers

40ème Régiment Motorisé d’Obusiers

40ème Bataillon de Reconnaissance 

40ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

40ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

19ème Corps Mécanisé : en mars 41

19ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

41ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : mars 41 à Vladimir-Volynsk dans le District Militaire Spécial de Kiev comme composante du 22ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : détruite en septembre 41 dans la poche de Kiev.

 

Commandant :

            Colonel P.P. Pavlov : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            Vladimir-Volynsk dans le District Militaire Spécial de Kiev : mars 41 – avril 41

Vladimir-Volynsk : au 22/06/41

            Kiev : septembre 41

 

Historique :

            Au 22/06/41, la Division apparaît comme bien équipée avec 100% du nombre de chars autorisé. Cependant, dans la réalité, 342 sont des T-26 dont 15% sont inutilisables. Les 31 KV-II sont arrivés à peine une semaine avant l’offensive allemande.

            Le Régiment de Fusiliers Motorisé a bien l’ensemble de son personnel ainsi que toutes ses armes lourdes et mitrailleuses, mais ne possède aucun camion. Quant au Régiment d’Obusiers, il ne possède aucun tracteur en mesure de bouger les pièces. Les Bataillons de Reconnaissance, Anti-Aérien et de Pontonniers n’ont la valeur que d’une Compagnie car ils leur manquent les 2/3 de leur équipement.

            Dans les premiers jours de la guerre, la Division est morcelée en appui de différentes Divisions de Fusiliers. Chaque Compagnie de Tanks ainsi détachée de la Division est inévitablement détruite en cours de transfert.

            Au 26/06/41, pas moins de 4 Bataillons de Tanks sont ainsi détachés sur les 8 bataillons composant la Division. Au 06/07/41, la Division a perdu la plupart de ses T-26 et seuls 9 KV-II sont encore en mesure de combattre. Réduite à 2000 hommes et à une poignée de tanks au 25/08/41, la Division est détruite dans la poche de Kiev en septembre 41.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

81ème Régiment de Tanks 

82ème Régiment de Tanks 

41ème Régiment Motorisé de Fusiliers

41ème Régiment Motorisé d’Obusiers

41ème Bataillon de Reconnaissance 

41ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

41ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

22ème Corps Mécanisé : en mars 41

22ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

15ème Corps de Fusiliers : au 22/06/41 (non confirmé)

 

42ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : mars 41 à partir de la 24ème Brigade de Tanks Légers à Gorki dans le District Militaire de Moscou comme composante du 21ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : réorganisée en 42ème Brigade de Tanks à Leningrad en septembre 41.

 

Commandant :

            Colonel N.I. Voïeïkov (Voeikov) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            Gorki dans le District Militaire de Moscou : en mars 41

            Daugavpils : fin juin 41

            Leningrad : septembre 41

 

Historique :

            Créée à partir d’une Brigade de Tanks, la Division ne reçoit aucun tank supplémentaire avant le 01/06/41 et 70% de son personnel lui est affectée moins de 2 mois avant le début des hostilités. La Division rencontre le 4ème PanzerGruppe fin juin à Daugavpils et retraite vers Leningrad tout au long du mois d’aout 41 avant d’être réorganisée en Brigade de Tanks.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

83ème Régiment de Tanks 

84ème Régiment de Tanks 

42ème Régiment Motorisé de Fusiliers

42ème Régiment Motorisé d’Obusiers

42ème Bataillon de Reconnaissance 

42ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

21ème Corps Mécanisé : en mars 41

21ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41     

 

43ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : mars 41 à partir de la 35ème Brigade de Tanks Légers à Berditchev dans le District Militaire Spécial de Kiev comme composante du 19ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : septembre 41 où elle servira de cadre pour la formation des 10 et 12ème Brigade de Tanks.

 

Commandant :

            Général-Major Il’ia Vasil’evitch Panine : au 22/06/41 (non confirmé)

            Colonel I.G. Tsibin : au 22/06/41 (non confirmé)

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            Berditchev dans le District Militaire Spécial de Kiev : en mars 41

            Kiev : au 22/06/41

            Kharkov : aout 41

 

Historique :

            Au 22/06/41, la Division possède 5 KV, 2 T-34 et 230 T-26 (dont seulement 80 sont opérationnels). Le Bataillon d’Obusiers ne possède que 15 tracteurs et le Bataillon Anti-Aérien n’a jamais été organisé. Seule une Compagnie Anti-Aérienne a été ajoutée au Bataillon de Reconnaissance comme compagnie autonome.

            Formée à partir de la 35ème Brigade de Tanks qui a valeureusement combattu pendant la guerre d’hiver contre la Finlande, la Division possède de nombreux vétérans. Combattant constamment dès le début des combats, la Division est réduite à 400 hommes à la fin du mois de juillet 41. En aout 41, la Division est déplacée vers Kharkov où elle servira de cadre pour la formation des 10 et 12ème Brigade de Tanks en septembre 41.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

85ème Régiment de Tanks 

86ème Régiment de Tanks 

43ème Régiment Motorisé de Fusiliers

43ème Régiment Motorisé d’Obusiers

43ème Bataillon de Reconnaissance 

43ème Bataillon de Sapeurs 

 

Rattachement :

19ème Corps Mécanisé : en mars 41

19ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

44ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février/mars 41 à partir de la 23ème Brigade de Tanks Légers dans le District Militaire d’Odessa comme composante du 18ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : septembre 41.

 

Commandant :

            Colonel V.P. Krymov (Krimov) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire d’Odessa : février 41 – mars 41

            Frontière roumaine : au 22/06/41

            Kharkov : aout 41

 

Historique :

            Lorsque la guerre débute, les tanks de la Division sont vieux et usés, le régiment d’Obusiers ne possède pas ses obusiers lourds, le Régiment de Fusiliers Motorisés et l’artillerie ne possèdent que très peu de camions et tracteurs. La Division est vivement malmenée lors des premières semaines de la guerre et est réduite à un Régiment de Tanks en juillet 41. Redéployée sur Kharkov en août 41, la Division est dissoute en septembre pour fournir des cadres aux nouvelles Brigades de Tanks.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

87ème Régiment de Tanks 

88ème Régiment de Tanks 

44ème Régiment Motorisé de Fusiliers

44ème Régiment Motorisé d’Obusiers

44ème Bataillon de Reconnaissance 

44ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

18ème Corps Mécanisé : en février 41

18ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

45ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février/mars 41 dans le District Militaire Spécial de l’Ouest comme composante du 24ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : détruite en aout 41 dans la poche d’Ouman.

 

Commandant :

            Colonel M.D. Solomatine (Solomatin) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire Spécial de l’Ouest : février 41 – mars 41

            Ouman : aout 41

 

Historique :

            En cours de formation au début de la guerre, la Division est déficiente en camions, tracteurs, armes lourdes et personnel et ne possèdent qu’une centaine de vieux tanks légers. Elle est détruite en aout dans la poche d’Ouman, au sud de Kiev.

 

Organisation

 

En février 41 :

89ème Régiment de Tanks 

90ème Régiment de Tanks 

45ème Régiment Motorisé de Fusiliers

45ème Régiment d’Obusiers

45ème Bataillon de Reconnaissance 

45ème Bataillon Anti-Aérien 

45ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

89ème Régiment de Tanks 

90ème Régiment de Tanks 

45ème Régiment Motorisé de Fusiliers

45ème Régiment Motorisé d’Obusiers

45ème Bataillon de Reconnaissance 

45ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

45ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

24ème Corps Mécanisé : en février 41

24ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

46ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février/mars 41 dans le District Militaire de Moscou comme composante du 21ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : 21/08/41 par transformation en 46ème Brigade de Tanks.

 

Commandant :

            Colonel V.A. Koptsov : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire de Moscou : février 41 – mars 41

            Daugavpils : en juillet 41

            Leningrad : en aout 41

 

Historique :

            Dépourvue de tanks au début de la guerre, la Division se sert dans l’arsenal de l’Académie Blindée de l’Armée Rouge à Moscou avant d’aller combattre dans le secteur de Daugavpils.

            En un jour, la Division réussit à perdre son commandant et la plupart des commandants de ses régiments. Elle parvient toutefois à éviter la destruction et retraite dans la région de Leningrad en aout 41 avant d’être transformée en 46ème Brigade de Tanks.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

91ème Régiment de Tanks 

92ème Régiment de Tanks 

46ème Régiment Motorisé de Fusiliers

46ème Régiment Motorisé d’Obusiers

46ème Bataillon de Reconnaissance 

46ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien (jusqu’au 21/08/41)

46ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

21ème Corps Mécanisé : en février 41

21ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

47ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février 41 à partir de la 49ème Brigade de Tanks Légers dans le District Militaire d’Odessa comme composante du 18ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : octobre 41 dans le District Militaire du Nord-Caucase par transformation en 47ème Brigade de Tanks.

 

Commandant :

            Colonel G.S. Rodine (Rodin) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire d’Odessa : en février 41

            Nord-Caucase : octobre 41

 

Historique :

            Dotée des tanks les plus récents du 18ème Corps Mécanisé, la Division manque toutefois cruellement d’expérience. Elle retraite tout au long de l’été à travers le Front Sud-Ouest et ses restes sont convertis en octobre 41 dans le District Militaire du Nord-Caucase en 47ème Brigade de Tanks.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

93ème Régiment de Tanks 

94ème Régiment de Tanks 

47ème Régiment Motorisé de Fusiliers

47ème Régiment Motorisé d’Obusiers

47ème Bataillon de Reconnaissance 

47ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

47ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

18ème Corps Mécanisé : en février 41

18ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

18ème Armée  aout 41 - ?

38ème Armée : en aout 41

38ème Armée : en septembre 41

38ème Armée : en octobre 41

38ème Armée : ? – octobre 41

 

48ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février/mars 41 dans le District Militaire d’Orel comme composante du 23ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : septembre 41.

 

Commandant :

            Colonel D.Ya. Yakovlev : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire d’Orel : février 41 – mars 41

 

Historique :

            Stationnée en arrière du front, la Division n’est pas prioritaire pour l’équipement ou pour les personnels. Au 01/06/41, 40 % de ses 150 tans sont en réparations majeures. Elle entre en action au début du mois de juillet 41 contre le 3ème PanzerGruppe. Elle est dissoute en septembre 41 pour fournir des cadres aux nouvelles Brigades de Tanks.

 

Organisation

 

En février 41 :

95ème Régiment de Tanks 

96ème Régiment de Tanks 

48ème Régiment Motorisé de Fusiliers

48ème Régiment Motorisé d’Obusiers

48ème Bataillon de Reconnaissance 

48ème Bataillon Anti-Aérien 

48ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

95ème Régiment de Tanks 

96ème Régiment de Tanks 

48ème Régiment Motorisé de Fusiliers

48ème Régiment Motorisé d’Obusiers

48ème Bataillon de Reconnaissance 

48ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

48ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

23ème Corps Mécanisé : en février 41

23ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

19ème Armée : début juillet 41 - ?

 

49ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : mars 41 dans le District Militaire Spécial de Kiev comme composante du 24ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : détruite en aout 41 dans la poche d’Ouman.

 

Commandant :

            Colonel K.F. Chvetsov (Shvetsov) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire de Kiev : en février 41

            Ouman : aout 41

 

Historique :

            Au 22/06/41, la Division possède moins de 100 tanks (tous de vieux BT, T-26 voire des tankettes T-27 ou T-38) et une poignée de camions et de tracteurs. Aussi, elle ne peut-être considérée que comme une Brigade d’Infanterie partiellement motorisée avec une poignée de tanks en soutien. Elle est détruite dans la poche d’Ouman en aout 41.

 

Organisation

 

En mars 41 :

97ème Régiment de Tanks 

98ème Régiment de Tanks 

49ème Régiment Motorisé de Fusiliers

49ème Régiment d’Obusiers

49ème Bataillon de Reconnaissance 

49ème Bataillon Anti-Aérien 

49ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

97ème Régiment de Tanks 

98ème Régiment de Tanks 

49ème Régiment Motorisé de Fusiliers

49ème Régiment Motorisé d’Obusiers

49ème Bataillon de Reconnaissance 

49ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

49ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

24ème Corps Mécanisé : en mars 41

24ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

50ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février/mars 41 dans le District Militaire de Kharkov comme composante du 25ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : dissoute en septembre 41 pour fournir des cadres aux nouvelles Brigades de Tanks.

 

Commandant :

            Colonel B.S. Bakhorov : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire de Kharkov : février 41 – mars 41

 

Historique :

            Même si la Division est formée à Kharkov, le plus grand centre de production de tanks, elle n’est pas en contact avec les frontières avec l’Allemagne ou le Japon. Aussi, elle n’est pas prioritaire pour obtenir des tanks. Les seuls tanks modernes qu’elle déploie sont 20 tanks KV ou T-34 qui ne sont arrivés qu’au mois de mai 41 et qui servent essentiellement à la familiarisation de ces matériels.

            La Division est dissoute en septembre 41 pour fournir des cadres aux nouvelles Brigades de Tanks.

 

Organisation

 

En février 41 :

99ème Régiment de Tanks 

100ème Régiment de Tanks 

50ème Régiment Motorisé de Fusiliers

50ème Régiment d’Obusiers

50ème Bataillon de Reconnaissance 

50ème Bataillon Anti-Aérien 

50ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

99ème Régiment de Tanks 

100ème Régiment de Tanks 

50ème Régiment Motorisé de Fusiliers

50ème Régiment Motorisé d’Obusiers

50ème Bataillon de Reconnaissance 

50ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

50ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

25ème Corps Mécanisé : en février 41

25ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

13ème Armée : aout 41 – septembre 41

 

51ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février/mars 41 dans le District Militaire d’Orel comme composante du 23ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : fin juillet 41.

 

Commandant :

            Colonel P.G. Chernov : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire d’Orel : février 41 – mars 41

 

Historique :

            Déficiente en personnels et en équipement, la Division participe à ses premiers combats au début du mois de juillet 41, avant d’être placée en réserve de la STAVKA dès le 10/07/41 avant d’être dissoute fin juillet 41.

 

Organisation

 

En février 41 :

101ème Régiment de Tanks 

102ème Régiment de Tanks 

51ème Régiment Motorisé de Fusiliers

51ème Régiment d’Obusiers

51ème Bataillon de Reconnaissance 

51ème Bataillon Anti-Aérien 

51ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

101ème Régiment de Tanks 

102ème Régiment de Tanks 

51ème Régiment Motorisé de Fusiliers

51ème Régiment Motorisé d’Obusiers

51ème Bataillon de Reconnaissance 

51ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

51ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

23ème Corps Mécanisé : en février 41

23ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

30ème Armée : en septembre 41

 

52ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février/mars 41 dans le District Militaire du Nord-Caucase comme composante du 26ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : mi-juillet 41

 

Commandant :

            Colonel G.M. Mikhaïlov : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire du Nord-Caucase : février 41 – mars 41

 

Historique :

            Avec moins de 80 tanks et avec un large déficit de matériel, la Division prend part aux combats à partir de début juillet 41. Elle est immédiatement désintégrée et fournit des renforts aux autres unités.

 

Organisation

 

En février 41 :

104ème Régiment de Tanks 

105ème Régiment de Tanks 

52ème Régiment Motorisé de Fusiliers

52ème Régiment d’Obusiers

52ème Bataillon de Reconnaissance 

52ème Bataillon Anti-Aérien 

52ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

104ème Régiment de Tanks 

105ème Régiment de Tanks 

52ème Régiment Motorisé de Fusiliers

52ème Régiment Motorisé d’Obusiers

52ème Bataillon de Reconnaissance 

52ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

52ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

26ème Corps Mécanisé : en février 41

26ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

53ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février/mars 41 à Tachkent dans le District Militaire d’Asie Centrale comme composante du 27ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : début juillet 41. Elle fusionne avec la 9ème Division de Tanks début juillet 41 pour former la 104ème Division de Tanks.

 

Commandant :

            Colonel A.S. Beloglazov : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            Tachkent dans le District Militaire d’Asie Centrale : février 41 – mars 41

 

Historique :

            Au 22/06/41, cette Division ne possède aucun tank, 50 % de ses véhicules et peu de personnels. Elle fusionne avec la 9ème Division de Tanks début juillet 41 pour former la 104ème Division de Tanks.

 

Organisation

 

En février 41 :

106ème Régiment de Tanks 

107ème Régiment de Tanks 

53ème Régiment Motorisé de Fusiliers

53ème Régiment d’Obusiers

53ème Bataillon de Reconnaissance 

53ème Bataillon Anti-Aérien 

53ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

106ème Régiment de Tanks 

107ème Régiment de Tanks 

53ème Régiment Motorisé de Fusiliers

53ème Régiment Motorisé d’Obusiers

53ème Bataillon de Reconnaissance 

53ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

53ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

27ème Corps Mécanisé : en février 41

27ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

54ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février/mars 41 à partir de la 17ème Brigade de Tanks Légers dans le District Militaire de Transcaucasie comme composante du 28ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : octobre/novembre 41.

 

Commandant :

            Colonel M.D. Sinenko : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire de Transcaucasie : février 41 – mars 41

 

Historique :

            Pour une Division formée récemment, la Division est plutôt bien équipée en nombre de tanks. En juin 41, elle est virtuellement à pleine puissance avec un effectif de 300 tanks. Cependant, la majorité d’entre eux sont de vieux modèles de type T-26 et 20 % nécessitent des réparations. La Division n’a jamais combattu en unité organisée et servira à la formation de la 54ème Brigade de Tanks en octobre/novembre 41.

 

Organisation

 

En février 41 :

108ème Régiment de Tanks 

109ème Régiment de Tanks 

54ème Régiment Motorisé de Fusiliers

54ème Régiment d’Obusiers

54ème Bataillon de Reconnaissance 

54ème Bataillon Anti-Aérien 

54ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

108ème Régiment de Tanks 

109me Régiment de Tanks 

54ème Régiment Motorisé de Fusiliers

54ème Régiment Motorisé d’Obusiers

54ème Bataillon de Reconnaissance 

54ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

54ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

28ème Corps Mécanisé : en février 41

28ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41 - juillet 41

 

55ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février/mars 41 dans le District Militaire de Kharkov comme composante du 25ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : octobre 41 par transformation en 55ème Brigade de Tanks.

 

Commandant :

            Colonel V.M. Badanov : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire de Kharkov : février 41 – mars 41

 

Historique :

            Composée de 150 vieux tanks légers en juin 41, la Division réussi à éviter plusieurs encerclements avant d’être transformée en Brigade de Tanks en octobre 41.

 

Organisation

 

En février 41 :

110ème Régiment de Tanks 

111ème Régiment de Tanks 

55ème Régiment Motorisé de Fusiliers

55ème Régiment d’Obusiers

55ème Bataillon de Reconnaissance 

55ème Bataillon Anti-Aérien 

55ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

110ème Régiment de Tanks 

111ème Régiment de Tanks 

55ème Régiment Motorisé de Fusiliers

55ème Régiment Motorisé d’Obusiers

55ème Bataillon de Reconnaissance 

55ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

55ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

25ème Corps Mécanisé : en février 41

25ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

56ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février/mars 41 dans le District Militaire du Nord-Caucase comme composante du 26ème Corps Mécanisé.

 

Date de Dissolution : fin juillet 41.

 

Commandant :

            Colonel I.D. Illarionov : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire du Nord-Caucase : février 41 – mars 41

 

Historique :

            Sous dotée, la Division prend part aux combats à partir de début juillet 41. Elle est immédiatement désintégrée et fournit des renforts aux autres unités.

 

Organisation

 

En février 41 :

112ème Régiment de Tanks 

113ème Régiment de Tanks 

56ème Régiment Motorisé de Fusiliers

56ème Régiment Motorisé d’Obusiers

56ème Bataillon de Reconnaissance 

56ème Bataillon Anti-Aérien 

56ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

112ème Régiment de Tanks 

113ème Régiment de Tanks 

56ème Régiment Motorisé de Fusiliers

56ème Régiment Motorisé d’Obusiers

56ème Bataillon de Reconnaissance 

56ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

56ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

26ème Corps Mécanisé : en février 41

26ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

 

57ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : février/mars 41 dans le District Militaire de Transbaïkalie comme Division Autonome.

 

Date de Dissolution : aout 41.

 

Commandant :

            Colonel V.A Michouline (Mishulin) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire de Transbaïkalie : février 41 – mars 41

            Chepetivka en Ukraine : au 26/06/41

 

Historique :

            Récemment formée, la Division possède de nombreux personnels ayant l’expérience des combats de Khalkin-Gol en 1939 contre les japonais. Lorsqu’elle débarque en provenance de l’Est, la Division tombe directement sous les assauts des unités allemandes. La Division est dissoute en août 41 et ses unités servent à renforcer les unités adjacentes.

 

Organisation

 

En février 41 :

114ème Régiment de Tanks 

115ème Régiment de Tanks 

57ème Régiment Motorisé de Fusiliers

57ème Régiment d’Obusiers

57ème Bataillon de Reconnaissance 

57ème Bataillon Anti-Aérien 

57ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

114ème Régiment de Tanks 

115ème Régiment de Tanks 

57ème Régiment Motorisé de Fusiliers

57ème Régiment Motorisé d’Obusiers

57ème Bataillon de Reconnaissance 

57ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

57ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

17ème Armée : Au 22/06/41

 

58ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : mars/avril 41 en Extrême-Orient.

 

Date de Dissolution : fin décembre 41 par transformation en 58ème Brigade de Tanks.

 

Commandant :

            Général-Major A.A. Kotliarov : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            Extrême-Orient : mars 41 – avril 41

            Extrême-Orient : au 22/06/41

            Front de l’Ouest : octobre 41

 

Historique :

            Si la Division est largement dotée en tanks, ceux-ci sont pour la plupart obsolètes. De plus, la Division ne possède ni tanks moyens ni tanks lourds. Affectée au 30ème Corps Mécanisé de fin juin 41 à fin juillet 41, la Division est envoyée à l’Ouest en octobre 41 puis transformée en Brigade de Tanks fin décembre 41.

 

Organisation

 

En mars 41 :

116ème Régiment de Tanks 

117ème Régiment de Tanks 

58ème Régiment Motorisé de Fusiliers

58ème Régiment Motorisé d’Obusiers

58ème Bataillon de Reconnaissance 

58ème Bataillon Anti-Aérien 

58ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

116ème Régiment de Tanks 

117ème Régiment de Tanks 

58ème Régiment Motorisé de Fusiliers

58ème Régiment Motorisé d’Obusiers

58ème Bataillon de Reconnaissance 

58ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

58ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

30ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41 - fin juillet 41

16ème Armée : 14/11/41 – fin décembre 41

            Groupe de Cavalerie Dovator : en mi-novembre 41

 

59ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : mars/avril 41 en Extrême-Orient comme Division autonome.

 

Date de Dissolution : mi-juillet 41 en Extrême-Orient. Un de ses Régiments de Tanks sert à former les 301ème, 356ème et 362ème Bataillon de Tanks (Autonome).

 

Commandant :

            Colonel S.V. Tchernobaï : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            Extrême-Orient : mars 41 – avril 41

            Khabarovsk : au 22/06/41

 

Historique :

            Considérée comme la réserve mobile de la 2ème Armée, on ne sait quasiment rien sur la dotation de la Division.

 

Organisation

 

En mars 41 :

118ème Régiment de Tanks 

119ème Régiment de Tanks 

59ème Régiment Motorisé de Fusiliers

59ème Régiment Motorisé d’Obusiers

59ème Bataillon de Reconnaissance 

59ème Bataillon Anti-Aérien 

59ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

118ème Régiment de Tanks 

119ème Régiment de Tanks 

59ème Régiment Motorisé de Fusiliers

59ème Régiment d’Obusiers

59ème Bataillon de Reconnaissance 

59ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

59ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

2ème Armée : Au 22/06/41 

 

60ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : mars/avril 41 en  Extrême-Orient.

 

Date de Dissolution : Janvier 42 pour former la 192ème Brigade de Tanks et la 195ème Brigade de Tanks.

 

Commandant :

            Général-Major A.F. Popov : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            Extrême-Orient : mars 41 – avril 41

            Extrême-Orient : mai 41

            Côte Pacifique : fin juillet 41

            Tikhvin : octobre 41

            District Militaire de Moscou : en janvier 42

 

Historique :

            Intégrée au 30ème Corps Mécanisé en juin 41, la Division devient autonome fin juillet 41 près de la côte du Pacifique. Elle est constituée à l’époque d’une majorité de tanks T-26. Envoyée à l’Ouest en octobre 41, la Division parvient à reprendre la ville de Tikhvin. Placée en réserve en décembre 41, elle est dissoute en janvier 42 pour former la 192ème Brigade de Tanks.

 

Organisation

 

 

En mars 41 :

120ème Régiment de Tanks 

121ème Régiment de Tanks 

60ème Régiment Motorisé de Fusiliers

60ème Régiment Motorisé d’Obusiers

60ème Bataillon de Reconnaissance 

60ème Bataillon Anti-Aérien 

60ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

Au 22/06/41 :

120ème Régiment de Tanks 

121ème Régiment de Tanks 

60ème Régiment Motorisé de Fusiliers

60ème Régiment Motorisé d’Obusiers

60ème Bataillon de Reconnaissance 

60ème Bataillon Motorisé Anti-Aérien 

60ème Bataillon Motorisé de Pontonniers 

 

Rattachement :

30ème Corps Mécanisé : Au 22/06/41

4ème Armée : en novembre 41

4ème Armée : en décembre 41/janvier 42

 

61ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : mars/avril 41 dans le District Militaire de Transbaïkalie.

 

Date de Dissolution : 1946.

 

Commandant :

            Colonel B.M. Skvortsov : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire de Transbaïkalie : mars 41 – avril 41

            Mongolie/ District Militaire de Transbaïkalie : tout au long de la guerre

 

Historique :

            Bien que stationnée tout au long de la guerre en Mongolie et dans le District Militaire de Transbaïkalie, on ne sait quasiment rien sur la composition et la dotation de cette Division avant août 45. On sait simplement qu’elle sert comme Division autonome à la 17ème Armée tout au long de la guerre, qu’elle est rééquipée en 44 et qu’elle possède 164 tanks T-34/85 en 45 avant son attaque contre les japonais.

            Dissoute en 46, c’est la seule Division de Tanks d’avant-guerre qui a pu survivre à toute la seconde guerre mondiale.

 

Organisation

 

 

En mars 41 :

141ème Régiment de Tanks 

142ème Régiment de Tanks 

61ème Régiment Motorisé de Fusiliers

61ème Régiment Motorisé d’Obusiers

Au 22/06/41 :

141ème Régiment de Tanks 

142ème Régiment de Tanks 

61ème Régiment Motorisé de Fusiliers

61ème Régiment Motorisé d’Obusiers

 

Rattachement :

17ème Armée : Au 22/06/41

17ème Armée : au 01/01/42

17ème Armée : au 01/02/42

17ème Armée : 19/11/42

17ème Armée : au 01/07/43

17ème Armée : au 08/05/45

 

101ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : juillet 41.

 

Date de Dissolution : début septembre 41 par transformation en 101ème Division Mécanisée.

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

 

Historique :

            La Division est constituée avec 80 vieux tanks et 7 tanks KV. Elle est redésignée Division Mécanisée début septembre 41 après avoir perdu la majorité de ses tanks.

 

Organisation

 

En juillet 41 :

            201ème Régiment de Tanks

202ème Régiment de Tanks

101ème Régiment Motorisé de Fusiliers

101ème Bataillon de Reconnaissance

 

Rattachement :

            Groupe d’Opération de Rokossovski : 17/07/41 - ?

16ème Armée : en juillet 41

 

102ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : juillet 41.

 

Date de Dissolution : fin aout 41 par transformation en 144ème Brigade de Tanks.

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            Ielnia : fin aout 41

 

Historique :

            Composée d’une compagnie de 8 tanks KV et d’une centaine de tanks légers BT-7, la Division participe à ses premiers combats fin juillet41 et participe aux combats d'Ielnia fin aout 44. La Division est transformée en 144ème Brigade de Tanks en fin aout 41.

 

Organisation

 

En juillet 41 :

            203ème Régiment de Tanks

204ème Régiment de Tanks

102ème Régiment Motorisé de Fusiliers

102ème Régiment d’Obusiers

102ème Bataillon de Reconnaissance

 

Rattachement :

            24ème Armée : fin juillet 41 - ?

 

104ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : début juillet 41 à partir de la 9ème Division de Tanks et de la 53ème Division de Tanks dans le District Militaire d’Asie Centrale.

 

Date de Dissolution : fin aout 41 par transformation en 145ème Brigade de Tanks.

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire d’Asie Centrale : en début juillet 41

            Smolensk : aout 41

 

Historique :

            Composée des tanks issus de la 9ème Division de Tanks, la Division est complétée par des personnels issus des écoles militaires du District Militaire d’Asie Centrale. Après son arrivée sur le front ouest, le 11 juillet 41, la Division perçoit en sus 12 tanks KV et 30 tanks T-34 avant de participer à la bataille de Smolensk en août 41.

            Elle est encore reprise en tant que telle dans l’ordre de bataille au 01/09/41 alors qu’elle est en cours de conversion pour devenir la 145ème Brigade de Tanks depuis fin août 41.

 

Organisation

 

En juillet 41 :

            207ème Régiment de Tanks

208ème Régiment de Tanks

Régiment Motorisé de Fusiliers « Turkmeniya »

 

Rattachement :

43ème Armée : en aout 41

 

105ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : juillet 41.

 

Date de Dissolution : fin aout 41 pour former la 146ème Brigade de Tanks.

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            Ielnia : fin juillet 41

 

Historique :

            Immédiatement envoyée sur le front, la Division participe dès la fin juillet 41 à la bataille d'Ielnia. Elle est dissoute en septembre 41 pour former la 146ème Brigade de Tanks.

 

Organisation

 

En juillet 41 :

            209ème Régiment de Tanks

210ème Régiment de Tanks

105ème Régiment Motorisé de Fusiliers

105ème Régiment d’Obusiers

105ème Bataillon de Reconnaissance

 

Rattachement :

 

108ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : juillet 41.

 

Date de Dissolution : décembre 41 par transformation en 108ème Brigade de Tanks.

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            Orel : début octobre 41

 

Historique :

            La Division reçoit un mélange de tankettes légères et de tanks modernes moyens et lourds directement issus des usines. Elle participe à la bataille d’Orel début octobre 41 où elle perd la majorité de ses tanks. Elle est transformée en 108ème Brigade de Tanks en décembre 41.

 

Organisation

 

En juillet 41 :

            215ème Régiment de Tanks

216ème Régiment de Tanks

108ème Régiment Motorisé de Fusiliers

108ème Régiment d’Obusiers

A partir de novembre 41 :

            63ème Bataillon de Tanks

 

Rattachement :

 

109ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : juillet 41 dans le District de l’Amour sur le front de l’Extrême-Orient.

 

Date de Dissolution : septembre 41 par transformation en 148ème Brigade de Tanks.

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District de l’Amour sur le front de l’Extrême-Orient : en juillet 41

            Smolensk : fin juillet 41

 

Historique :

            Envoyée sur le front ouest, elle arrive trop tard pour participer à la bataille de Smolensk fin juillet 41. Placée en réserves, elle est transformée en 148ème Brigade de Tanks en septembre 41.

 

Organisation

 

En juillet 41 :

            217ème Régiment de Tanks

218ème Régiment de Tanks

109ème Régiment Motorisé de Fusiliers

109ème Régiment d’Obusiers

 

Rattachement :

43ème Armée : en aout 41

43ème Armée : en septembre 41

 

110ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : juillet 41.

 

Date de Dissolution : septembre 41 par transformation en 141ème Brigade de Tanks.

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

 

Historique :

            Envoyée sur le front de la 31ème Armée, elle est transformée en 141ème Brigade de Tanks en septembre 41.

 

Organisation

 

En juillet 41 :

            219ème Régiment de Tanks

220ème Régiment de Tanks

110ème Régiment Motorisé de Fusiliers

110ème Régiment d’Obusiers

 

Rattachement :

            31ème Armée : en juillet 41

 

111ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : aout 41 à partir du Régiment de Tanks de la 82ème Division Mécanisée dans le District Militaire de Transbaïkalie.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            District Militaire de Transbaïkalie : tout au long de la guerre.

 

Historique :

            La Division est formée à partir des éléments blindés inutilisés lors de la transformation de la 82ème Division Mécanisée en 82ème Division de Fusiliers Motorisés. La Division stationne dans le District Militaire de Transbaïkalie tout au long de la guerre. En aout 45, elle entre en action contre les japonais en Transbaïkalie avec ses 200 tanks BT-7.

 

Organisation

 

En aout 41 :

            221ème Régiment de Tanks

222ème Régiment de Tanks

111ème Régiment Motorisé de Fusiliers

111ème Régiment d’Obusiers

 

Rattachement :

36ème Armée : au 01/01/42

36ème Armée : au 01/02/42

17ème Armée : 19/11/42

Front de Transbaïkalie (réserves) : au 01/07/43

Front de Transbaïkalie (réserves) : au 08/05/45

 

112ème Division de Tanks

 

Date de Mobilisation : aout 41 à partir du 122ème Régiment de Tanks et des éléments motorisés de la 239ème Division Mécanisée à Vorochilovsk en Extrême-Orient.

 

Date de Dissolution : janvier 42 par transformation en 112ème Brigade de Tanks.

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            Vorochilovsk en Extrême-Orient : en aout 41

            Tula : novembre/décembre 41

 

Historique :

            La Division est formée à partir des éléments blindés inutilisés lors de la transformation de la 239ème Division Mécanisée en 239ème Division de Fusiliers.

            Lorsqu’elle est envoyée sur le front Ouest, elle possède 6214 hommes, 210 tanks T-26 et 618 camions. Après 2 mois de combats intenses dans la région de Tula, la Division est redésignée 112ème Brigade de Tanks en janvier 42.

 

Organisation

 

En aout 41 :

            124ème Régiment de Tanks

125ème Régiment de Tanks

112ème Régiment Motorisé de Fusiliers

112ème Régiment Motorisé d’Obusiers

112ème Bataillon de Sapeurs

112ème Bataillon Anti-Tanks

 

Rattachement :

50ème Armée : au 01/01/42

 

1ère Division de Tanks « Amour »

 

Date de Mobilisation : décembre 41 sur le front de l’Extrême-Orient à partir de la Division de Tanks « Amour ».

 

Date de Dissolution : avril 42.

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

 

Historique :

            La Division ne semble pas avoir été dotée d’unités de support. Elle est dissoute en avril 42 et ses tanks servent à la formation des Brigades de Tanks sur le front de l’Extrême-Orient.

 

Organisation

 

Rattachement :

15ème Armée : au 01/01/42

15ème Armée : au 01/02/42

 

2ème Division de Tanks « Oussouriisk »

 

Date de Mobilisation : novembre 41 sur le front de l’Extrême-Orient.

 

Date de Dissolution : avril 42. Ses éléments servent à la formation de la 204ème Brigade de Tanks.

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

 

Historique :

            La Division est crée avec toutes les unités blindées et motorisées de la 1ère Armée.

            Les Divisions de Fusiliers Motorisées et les Divisions Mécanisées sont numérotées dans la même séquence que les Divisions de Fusiliers. En 1939, les soviétiques ont mélangés toutes les unités Divisionnaires pour perturber le travail des services de renseignements ennemis (et les historiens militaires futurs !!)

 

Organisation

 

Rattachement :

1ère Armée : au 01/01/42

1ère Armée : au 01/02/42

 

Division de Tanks « Amour »

 

Date de Mobilisation : octobre 41 sur le front de l’Extrême-Orient.

 

Date de Dissolution : décembre 41 par transformation en 1ère Division de Tanks « Amour ».

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :    

 

Historique :

            La Division est formée à partir de Bataillons de Tanks (Autonomes) issus des Divisions de Fusiliers situées sur le front de l’Extrême-Orient.

 

Organisation

 

Rattachement :