Version du 19/11/2017

 

1ère Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 18/09/41 par transformation de la 100ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution : 20/11/42 par transformation en 1er Corps Mécanisé de la Garde.

 

Date de Mobilisation : 23/01/43 par transformation de la 1ère Division Motorisée de Fusiliers de la Garde.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Briansk : en 41 et 42

Königsberg : à la fin de la guerre

 

Historique :

Lorsque la première unité de l’armée soviétique est devenue une unité de la Garde, elle était déjà une unité amoindrie car elle a déjà combattu à Minsk, Smolensk et qu’elle a pris part à la contre-offensive à Elnya. Tous ces combats lui ont permis de gagner le titre de la Garde.

En avril 42, la division aide à la formation de la 48ème Armée puis combat au sein de la 13ème Armée.

Lors de la seconde formation, elle combat au sein de la 11ème Armée de la Garde tout au long de son existence.

A partir de décembre 44, son Bataillon Anti-Tanks est équipé de SU-76 mais il semble que la division ne soit dotée de sa Brigade d’Artillerie qu’après la fin de la guerre.

 

Organisation

 

Au 18/09/41 :

2ème Régiment de Fusiliers de la Garde

7ème Régiment de Fusiliers de la Garde

16ème Régiment de Fusiliers de la Garde

20ème Régiment d’Artillerie de la Garde

Bataillon Anti-Tanks de la Garde

20ème Bataillon de Sapeurs de la Garde

Bataillon de Transmissions de la Garde

Compagnie de Reconnaissance de la Garde

Au 23/01/43 :

167ème Régiment de Fusiliers de la Garde

169ème Régiment de Fusiliers de la Garde

171ème Régiment de Fusiliers de la Garde

35ème Régiment d’Artillerie de la Garde

 

Rattachement :

21ème Armée : 18/09/41 – décembre 41

Groupe Kostenko : janvier 42 – février 42 (c’est le groupe Mobile du Front Sud-Ouest)

Front Sud-Ouest (réserves) : au 01/02/42

13ème Armée : juillet 42 – 20/11/42

16ème Armée : 23/01/42 – avril 43

48ème Armée : en avril 42

16ème Corps de Fusiliers de la Garde : avril 43 - ?

11ème Armée de la Garde : en juillet 43

 

2ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 18/09/41 par transformation de la 127ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Koursk : à la fin octobre 41

Kharkov : en début 42

Péninsule de Taman : en fin 43

Crimée : en avril/mai 44

Lituanie : à la fin de la guerre

 

Historique :

La division ne change la dénomination de ses unités subordonnées qu’à partir d’avril 43. Jusqu’à cette date, le mot garde est simplement ajouté à l’ancienne dénomination. C’est pour cela, qu’en 42, il existe par exemple un 875ème Régiment de Fusiliers de la Garde !

En octobre 41, lors des combats contre le 2ème PanzerGruppe, la division parvient à éviter l’encerclement mais souffre de lourdes pertes. A la fin du mois d’octobre 41, la division est renforcée par 3000 hommes de la milice de Koursk et par 2000 membres du parti communiste de la ville de Koursk. Le 875ème Régiment de Fusiliers de la Garde est entièrement complété avec ces effectifs.

Au début de l’année 42, la division combat à Kharkov puis retraite vers le Caucase. C’est une des rares Divisions de Fusiliers de la Garde présentes dans le Caucase en 42/43 et elle se distingue particulièrement lors des combats dans la péninsule de Taman à la fin de l’année 43 ainsi que lors de l’assaut en Crimée en avril/mai 44 où elle obtient l’Ordre de Suvorov 2ème Classe.

Après la chute de la Crimée, la division est envoyée dans le nord rejoindre la 2ème Armée de la Garde dans les États Baltes. Elle termine la guerre en Lituanie au sein du 11ème Corps de Fusiliers de la Garde.

 

Organisation

 

Au 18/09/41 :

395ème Régiment de Fusiliers de la Garde

535ème Régiment de Fusiliers de la Garde

875ème Régiment de Fusiliers de la Garde

423ème Régiment d’Artillerie de la Garde

168ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde

278ème Bataillon de Sapeurs de la Garde

455ème Bataillon Anti-Aérien de la Garde

465ème Bataillon de Transmissions de la Garde

184ème Bataillon Médical de la Garde

182ème Bataillon de Reconnaissance de la Garde

En avril 43 :

1er Régiment de Fusiliers de la Garde

6ème Régiment de Fusiliers de la Garde

15ème Régiment de Fusiliers de la Garde

21ème Régiment d’Artillerie de la Garde

Bataillon Anti-Tanks de la Garde

7ème Bataillon de Sapeurs de la Garde

Bataillon Anti-Aérien de la Garde

Bataillon de Transmissions de la Garde

Bataillon Médical de la Garde

Bataillon de Reconnaissance de la Garde

 

Rattachement :

13ème Armée : 18/09/41 – novembre 41

Groupe Ermakov : septembre 41 – novembre 41

3ème Corps de Fusiliers de la Garde : au 28/01/42

Front Sud-Ouest (réserves) : au 01/02/42

37ème Armée : au 01/08/42

37ème Armée : au 04/09/42

42ème Armée : en octobre 42

37ème Armée : en janvier 43

11ème Corps de Fusiliers de la Garde : en janvier 44

11ème Corps de Fusiliers de la Garde : en avril 44

2ème Armée de la Garde : en 44

11ème Corps de Fusiliers de la Garde : à la fin de la guerre

 

3ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 18/09/41 par transformation de la 153ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Tikhvin : au 01/10/41

Stalingrad : en automne 42

Pays Baltes : à la fin 44

 

Historique :

Comme la plupart des Divisions de Fusiliers de la Garde formées en 41, les régiments et bataillons subordonnés gardent leur dénomination jusqu’au printemps 42.

Au 01/10/41, elle est composée de 5594 hommes, 177 mitrailleuses, 54 mortiers de 82 mm ou 120 mm ainsi que de 32 pièces d’artillerie d’un calibre égal ou supérieur à 76 mm.

La division combat dans les marécages à l’est de Leningrad tout au long de l’hiver 41/42. Après une période en réserve en automne 42, la division est engagée plus au sud et prend part au dégagement de Stalingrad.

Elle prend part à la libération du Donbass et à de la Crimée et à la fin de l’année 44, prend part à l’encerclement des allemands en Courlande, en Prusse orientale.

 

Organisation

 

Au 18/09/41 :

435ème Régiment de Fusiliers de la Garde

505ème Régiment de Fusiliers de la Garde

666ème Régiment de Fusiliers de la Garde

565ème Régiment d’Artillerie Légère de la Garde

150ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde

208ème Bataillon de Sapeurs de la Garde

Au printemps 42 :

5ème Régiment de Fusiliers de la Garde

9ème Régiment de Fusiliers de la Garde

13ème Régiment de Fusiliers de la Garde

22ème Régiment d’Artillerie de la Garde

Bataillon Anti-Tanks de la Garde

10ème Bataillon de Sapeurs de la Garde

 

Rattachement :

54ème Armée : en octobre 41

16ème Armée : en novembre 41

54ème Armée : en hiver 41/42

54ème Armée : au 01/02/42

4ème Corps de Fusiliers de la Garde : au 31/12/42

4ème Corps de Fusiliers de la Garde : février 42 – automne 42

42ème Armée : en octobre 42

2ème Armée de la Garde : automne 42 – fin de la guerre

13ème Corps de Fusiliers de la Garde : en janvier 44

13ème Corps de Fusiliers de la Garde : en avril 44

11ème Corps de Fusiliers de la Garde : à la fin de la guerre

 

4ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 18/09/41 par transformation de la 161ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Rivière Volkhov : au printemps 42

Stalingrad : en aout 42

Rostov : au début de 43

Donbass : en 43

Sud de l’Ukraine : en 43

Roumanie : en 44

Hongrie : en 44

Vienne : en mai 45

 

Historique :

Les régiments et bataillons prennent leurs nouveaux numéros à partir du 09/02/42. Jusqu’à cette date, ils conservent leur ancien numéro auquel on ajoute la dénomination de la Garde.

La division combat durement le long de la rivière Volkhov au printemps 42.

En mai 42, la division aide à la formation du 6ème Corps de Fusiliers de la Garde et en aout 42, elle est envoyée dans le sud dans le secteur de Stalingrad.

Après la libération de Stalingrad, la division prend part à l’offensive sur Rostov puis combat dans le Donbass et dans le sud de l’Ukraine.

Après avoir combattu en Roumanie et en Hongrie en 44, la 4ème Division de Fusiliers de la Garde termine la guerre près de Vienne en mai 45.

 

Organisation

 

Au 18/09/41 :

477ème Régiment de Fusiliers de la Garde

542ème Régiment de Fusiliers de la Garde

603ème Régiment de Fusiliers de la Garde

632ème Régiment d’Obusiers de la Garde

135ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde

154ème Bataillon de Sapeurs de la Garde

475ème Bataillon Anti-Aérien de la Garde

422ème Bataillon de Transmissions de la Garde

245ème Bataillon de Reconnaissance de la Garde

Au 09/02/42 :

3ème Régiment de Fusiliers de la Garde

8ème Régiment de Fusiliers de la Garde

11ème Régiment de Fusiliers de la Garde

23ème Régiment d’Artillerie de la Garde

9ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde

14ème Bataillon de Sapeurs de la Garde

17ème Batterie Anti-Aérienne de la Garde

5ème Bataillon de Transmissions de la Garde

7ème Bataillon de Reconnaissance de la Garde

16ème Bataillon de Mortiers de la Garde (à partir de février 42)

 

Rattachement :

54ème Armée : en octobre 41

4ème Armée : en novembre 41

20ème Armée : en novembre 41

4ème Armée : en décembre 41/janvier 42

Front de Volkhov (réserves) : au 01/02/42

6ème Corps de Fusiliers de la Garde : au 16/03/42

1ère Armée de la Garde : en aout 42

5ème Armée de Choc : en décembre 42

5ème Armée de Choc : en 43

31ème Corps de Fusiliers de la Garde : en aout 43

31ème Corps de Fusiliers de la Garde : fin 43 – fin de la guerre

4ème Armée de la Garde : en novembre 44

 

5ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 26/09/41 par transformation de la 107ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Elnya : en septembre 41

Tula : en octobre 41

Orel : en 43

Biélorussie : en 44

Königsberg : à la fin de la guerre

 

Historique :

La 5ème Division de Fusiliers de la Garde obtient ce titre honorifique suite au combat pour Elnya. Elle ralentit considérablement l’avance allemande sur Tula en octobre 41.

En mai 42, elle aide à la formation du 7ème Corps de Fusiliers de la Garde et en avril 43, elle devient l’une des premières divisions affectées à la 11ème Armée de la Garde. Elle prend part à l’assaut sur le saillant d’Orel en 43, avance en Biélorussie et vers la Baltique en 44 et termine la guerre devant la forteresse de Königsberg.

La division reçoit de nombreuses distinctions et obtient le l’une des plus hautes distinctions à savoir l’ « Ordre de Lénine » en juin 45. A la fin de la guerre, sa dénomination complète est : « 5ème Division de Fusiliers de la Garde Altaïsk Gorodovsk, Ordre de Lénine, Ordre du Drapeau Rouge, Ordre de Souvorov de 2ème Classe ».

Organisation

 

Au 26/09/41 :

12ème Régiment de Fusiliers de la Garde

17ème Régiment de Fusiliers de la Garde

21ème Régiment de Fusiliers de la Garde

24ème Régiment d’Artillerie de la Garde

 

Rattachement :

1er Corps de Fusiliers de la Garde : au 27/09/41

49ème Armée : octobre 41 – mars 42

49ème Armée : au 01/02/42

7ème Corps de Fusiliers de la Garde : au 20/04/42

43ème Armée : en novembre 41

49ème Armée : en décembre 41

43ème Armée : mars 42 - ?

11ème Armée de la Garde : avril 43 – fin de la guerre

            16ème Corps de Fusiliers de la Garde : en décembre 43

 

6ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 26/09/41 par transformation de la 120ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Tula : en octobre 41

Koursk : en juillet 43

Ukraine : en 43 et 44

Pologne : en 43 et 44

Berlin : en avril 45

Dresde : en mai 45

 

Historique :

Dès sa création, la division aide à la création du 1er Corps de Fusiliers de la Garde puis part au combat pour ralentir l’avancée allemande sur Tula en octobre 41.

Lors de l’attaque allemande sur le saillant nord de Koursk en juillet 43, la division était placée sur la seconde ligne de défense de la 13ème Armée. Elle prend ensuite part à l’avance en Ukraine et en Pologne. Elle prend ensuite part aux combats au sud de Berlin et termine la guerre dans le secteur de Dresde.

A la fin de la guerre, sa dénomination complète est : « 6ème Division de Fusiliers de la Garde Rovenskoi, Ordre du Drapeau Rouge, Ordre de Souvorov ».

 

Organisation

 

Au 26/09/41 :

4ème Régiment de Fusiliers de la Garde

10ème Régiment de Fusiliers de la Garde

25ème Régiment de Fusiliers de la Garde

34ème Régiment d’Artillerie de la Garde

11ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde

 

Rattachement :

1er Corps de Fusiliers de la Garde : au 27/09/41

3ème Armée : en octobre 41

26ème Armée : en octobre 41

50ème Armée : en décembre 41

3ème Armée : au 01/02/42

48ème Armée : en avril 42

3ème Armée : en 42 et/ou en début 43

48ème Armée : en 42 et/ou en début 43

13ème Armée : mai 43 – fin de la guerre

76ème Corps de Fusiliers : en janvier 44

 

7ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 26/09/41 par transformation de la 64ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Moscou : en décembre 41

 

Historique :

Dès sa création, la division prend part à la contre-offensive de Moscou en décembre 41.

Tout au long de la guerre, elle combat dans le secteur nord du front. En juillet 44, elle avance en Lituanie.

 

Organisation

 

Au 26/09/41 :

14ème Régiment de Fusiliers de la Garde

20ème Régiment de Fusiliers de la Garde

26ème Régiment de Fusiliers de la Garde

25ème Régiment d’Artillerie de la Garde

1er Bataillon Anti-Tanks de la Garde

 

Rattachement :

            49ème Armée : en octobre 41

16ème Armée : en décembre 41

1er Corps de Fusiliers de la Garde : au 31/12/41

1er Corps de Fusiliers de la Garde : au 01/02/42

7ème Corps de Fusiliers de la Garde : printemps 44 – fin de la guerre

 

8ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 18/11/41 par transformation de la 316ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Moscou : en décembre 41

États Baltes : en 45

 

Historique :

La 8ème Division de Fusiliers de la Garde est toujours reconnue comme la « Division Panfilovskaya ». Cela est en l’honneur de son premier commandant, le Colonel Ivan Vasilievich Panfilov, qui a entraîné la 316ème Division de Fusiliers et qui a été tué quelques jours après que sa division ait reçu le titre de la Garde.

La division a directement protégé les accès à Moscou en décembre 41 et obtenu, le 16/03/42 l’ »Ordre de Lénine ».

La division a combattu la plupart du temps au sein du Front de Kalinine puis dans les États Baltes.

 

Organisation

 

Au 18/11/41 :

19ème Régiment de Fusiliers de la Garde

23ème Régiment de Fusiliers de la Garde

30ème Régiment de Fusiliers de la Garde

27ème Régiment d’Artillerie de la Garde

2ème Bataillon de Sapeurs de la Garde

 

Rattachement :

16ème Armée : en décembre 41

2ème Corps de Fusiliers de la Garde : au 31/12/41

2ème Corps de Fusiliers de la Garde : au 01/02/42

2ème Corps de Fusiliers de la Garde : janvier 42 – printemps 44

11ème Armée de la Garde : en juillet 43

7ème Corps de Fusiliers de la Garde : printemps 44 – fin de la guerre

 

9ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 26/11/41 par transformation de la 78ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Moscou : en décembre 41

Lituanie : en 45

 

Historique :

Comme les autres Divisions de Fusiliers de la Garde précoces, le changement de dénomination des régiments et bataillon a lieu en février 42.

Comme beaucoup d’autres, elle prend part à la contre-offensive de Moscou en décembre 41. En reconnaissance de sa bravoure, elle reçoit l’ »Ordre du drapeau Rouge » le 03/05/42. Pendant l’été 42, elle fait face aux incursions allemandes dans la steppe puis retourne sur le Front de Kalinine avant de poursuivre les combats vers la Lituanie.

 

Organisation

 

Au 26/11/41

40ème Régiment de Fusiliers de la Garde

258ème Régiment de Fusiliers de la Garde

131ème Régiment de Fusiliers de la Garde

159ème Régiment d’Artillerie Légère de la Garde

139ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde

189ème Bataillon de Sapeurs de la Garde

70ème Bataillon de Camions de la Garde

110ème Bataillon de Transmissions de la Garde

60ème Bataillon de Reconnaissance de la Garde

En février 42 :

18ème Régiment de Fusiliers de la Garde

22ème Régiment de Fusiliers de la Garde

31ème Régiment de Fusiliers de la Garde

28ème Régiment d’Artillerie de la Garde

2ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde

3ème Bataillon de Sapeurs de la Garde

Bataillon de Transmissions de la Garde

Compagnie de Reconnaissance de la Garde

Compagnie de Camions de la Garde

 

Rattachement :

16ème Armée : en décembre 41

33ème Armée : au 01/02/42

2ème Corps de Fusiliers de la Garde : mi 44 – fin de la guerre

 

10ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 26/12/41 par transformation de la 52ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Mourmansk : en décembre 41

Carélie : 42-octobre 44

Poméranie et Côte Balte : en 45

 

Historique :

Cette division est une des rares Division de Fusiliers de la Garde formée en Arctique. En effet, la 52ème Division de Fusiliers dont elle est issue était basée près de Mourmansk dans le Grand Nord et la 10ème Division de Fusiliers de la Garde restera au même emplacement. Comme toutes les divisions du Front de Carélie, la division est volontairement laissée en deçà de sa puissance pour conserver des réserves pour le front principal contre les allemands. Par exemple, il n’y a souvent que 2 pelotons par compagnie de Fusiliers.

A partir de 42, chaque Division de Fusiliers basée sur le Front de Carélie forme son propre Bataillon Divisionnaire de Ski qui passe la plupart de son temps à patrouiller sur les arrières à l’affût des soldats finlandais ou des parachutistes allemands.

Après que les allemands aient quitté la Norvège, la Division, tout comme l’ensemble du Front de Carélie est placée en réserve au sein de la STAVKA.

En février 45, elle retourne sur le front au sein de la 19ème Armée. Elle prend alors part aux combats pour la Poméranie et avance le long de la Baltique où elle rejoint les lignes britanniques à la fin de la guerre.

 

Organisation

 

Au 26/12/41 :

24ème Régiment de Fusiliers de la Garde

28ème Régiment de Fusiliers de la Garde

35ème Régiment de Fusiliers de la Garde

29ème Régiment d’Artillerie de la Garde

Compagnie de Reconnaissance de la Garde

 

Rattachement :

14ème Armée : 26/12/41 – octobre 44

14ème Armée : au 01/02/42

STAVKA : octobre 44 – février 45

19ème Armée : février 45 – fin de la guerre

 

11ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 05/01/42 par transformation de la 18ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Orel : en mi-43

Kovel : en 44

Lvov : en 44

Königsberg : en 45

Prusse Orientale : à la fin de la guerre

 

Historique :

La 18ème Division de Fusiliers a commencé la guerre comme Division de Milice de Moscou et obtient moins de 6 mois plus tard le titre de la Garde faisant d’elle l’une des divisions les plus compétentes de l’Armée Rouge.

En février 42, la division aide à la formation du 5ème Corps de Fusiliers de la Garde.

En mi-43, la division participe à la contre-offensive sur Orel et en 44, elle libère Kovel et Lvov. En 45, elle participe à l’assaut sur Königsberg et termine la guerre en Prusse Orientale.

 

Organisation

 

Au 05/01/42 :

27ème Régiment de Fusiliers de la Garde

33ème Régiment de Fusiliers de la Garde

40ème Régiment de Fusiliers de la Garde

30ème Régiment d’Artillerie de la Garde

 

Rattachement :

5ème Corps de Fusiliers de la Garde : au 12/02/42

16ème Armée : 05/01/42 – 16/04/43

16ème Armée : au 01/02/42

11ème Armée de la Garde : 16/04/43 – fin de la guerre

8ème Corps de Fusiliers de la Garde : avril 43 – fin de la guerre

36ème Corps de Fusiliers de la Garde : en décembre 43

 

 

12ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 05/01/42 par transformation de la 258ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Biélorussie : en 44

Vistule : en janvier 45

Nord-Ouest de Berlin : en mai 45

 

Historique :

La division est rapidement assignée à la 10ème Armée et reste plus ou moins au même endroit tout au long de l’année 42.

En juillet 42, elle participe à la formation du 9ème Corps de Fusiliers de la Garde.

Elle participe ensuite aux opérations de nettoyage de la Biélorussie, à l’offensive sur la Vistule en janvier 45 et termine la guerre sur l’Elbe au nord de Berlin.

 

Organisation

 

Au 05/01/42 :

29ème Régiment de Fusiliers de la Garde

32ème Régiment de Fusiliers de la Garde

37ème Régiment de Fusiliers de la Garde

31ème Régiment d’Artillerie de la Garde

8ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde

9ème Bataillon de Sapeurs de la Garde

10ème Compagnie de Reconnaissance de la Garde

 

Rattachement :

10ème Armée : fin janvier 42 – juillet 42

16ème Armée : au 01/02/42

9ème Corps de Fusiliers de la Garde : au 25/05/42

9ème Corps de Fusiliers de la Garde : juillet 42 – fin de la guerre

 

13ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 19/01/42 par transformation de la 87ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

Colonel Aleksandre Ilyich Rodimtsev : 19/01/42 - ?

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Kharkov : en mai/juin 42

Stalingrad : 15/09/42 - ?

Nord de Kharkov : en aout 43

Poltava : en septembre 43

 

Historique :

La 13ème Division de Fusiliers de la Garde est créée le 19/01/42 mais ne reçoit son drapeau que le 10/02/42. Ceci est typique des formations de la Garde et provoque parfois des confusions pour savoir à partir de quel moment une unité est considérée comme étant de la Garde.

La 87ème Division de Fusiliers étant formée à partir du 3ème Corps Aéroporté, la 13ème Division de Fusiliers de la Garde bénéficie donc un grand nombre de personnels particulièrement motivé.

Son premier commandant, le Colonel Aleksandre Ilyich Rodimtsev sera l’un des plus brillants officiers de l’Armée Rouge.

Basée sur ses compétences en attaque et en défense, la 13ème Division de Fusiliers de la Garde peut être considérée comme la meilleure Division de Fusiliers de l’Armée Rouge pendant toute la seconde guerre mondiale.

Même lors de la débâcle de Kharkov en mai/juin 42, la division parvient à s’extraire lors d’une opération de franchissement de rivière nocturne et après un temps de reconstitution à l’est de la Volga, retourne sur le front.

Durant la nuit du 15 au 16 septembre 42, la division est transportée par ferry sur la Volga en direction de Stalingrad. Dès le matin, la division prend d’assaut la colline Mamaïev dans le centre de la ville.

En aout 43, lors d’une attaque au nord de Kharkov, elle bouscule un Régiment d’Infanterie Allemand, perce pendant 3 jours sur 20 kilomètres puis adjoint un de ses bataillons à des tanks pour former un groupe ad hoc qui bouscule les arrières allemands.

Elle reçoit le titre honorifique « Poltava » pour la libération de la ville en septembre 43 et reçoit l’ »Ordre de Lénine », l’ »Ordre du Drapeau Rouge » et l’ »Ordre de Kutuzov de 2ème Classe «  avant la fin de la guerre.

 

Organisation

 

Au 19/01/42 :

34ème Régiment de Fusiliers de la Garde

39ème Régiment de Fusiliers de la Garde

42ème Régiment de Fusiliers de la Garde

32ème Régiment d’Artillerie de la Garde

4ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde

8ème Bataillon de Sapeurs de la Garde

 

Rattachement :

40ème Armée : au 01/02/42

32ème Corps de Fusiliers de la Garde : avril 43 – fin de la guerre

33ème Corps de Fusiliers de la Garde : en janvier 44

 

14ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 24/01/42 par transformation de la 96ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Kharkov : en mai 42

Stalingrad : en fin 42 – début 43

Donbass : en 43

Roumanie : en 44

Berlin : en avril 45

 

Historique :

La division venait d’être transformée de Division de Fusiliers de Montagne à Division de Fusiliers lorsqu’elle est de nouveau transformée en Division de Fusiliers de la Garde. Ceci explique la présence de mortiers de montagne de 107 mm en lieu et place des mortiers de 120 mm.

En mai 42, la division parvient à s’extraire après le désastre de Kharkov et est reconstruite à l’arrière.

Elle participe à la contre-offensive sur Stalingrad puis combat dans le Donbass et sur le Dniepr tout au long de l’année 43.

Après des combats en Roumanie en 44, la division participe à l’assaut final contre Berlin en avril 45. A la fin de la guerre, son titre officiel est : « 14ème Division de Fusiliers de la Garde, Ordre de Lénine, Ordre du Drapeau Rouge, Ordre de Kutuzov de 2ème Classe ».

 

Organisation

 

Au 24/01/42 :

36ème Régiment de Fusiliers de la Garde

38ème Régiment de Fusiliers de la Garde

41ème Régiment de Fusiliers de la Garde

33ème Régiment d’Artillerie de la Garde

6ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde

 

Rattachement :

37ème Armée : au 01/02/42

57ème Armée : en mai 42

5ème Armée de Réserve : en mai 42

5ème Armée de Réserve : en juin 42

63ème Armée : en juillet 42

5ème Armée de Tanks : en novembre 42

57ème Armée : tout au long de l’année 43

5ème Armée de la Garde : début 44 – fin de la guerre

 

15ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 16/02/42 par transformation de la 136ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Stalingrad : en novembre 42

Rostov : en fin 42

Koursk : en juillet 43

Roumanie : en fin 44

Pologne : en début 45

Torgau, près de Berlin : en mai 45

 

Historique :

La division reçoit son titre de la Garde lorsque la 18ème Armée attaque à travers la rivière Mious.

Dès le 27/03/42, elle obtient l’ »Ordre du Drapeau Rouge ».

Elle est placée en réserve dès le mois d’avril 42 et affectée à la 7ème Armée de Réserve en mai 42.

Elle participe à la contre-offensive de Stalingrad au sein de la 57ème Armée en novembre 42 et attaque le sud de la ville avant de converger vers Rostov.

Affectée à la 7ème Armée de la Garde au printemps 43, elle affronte le 2ème SS PanzerKorps à Koursk en juillet 43.

La division pénètre en Roumanie à la fin de l’année 44 avant d’être déployée en Pologne au début de l’année 45. Elle termine la guerre à Torgau, au sud de Berlin.

 

Organisation

 

Au 16/02/42 :

44ème Régiment de Fusiliers de la Garde

47ème Régiment de Fusiliers de la Garde

50ème Régiment de Fusiliers de la Garde

43ème Régiment d’Artillerie de la Garde

Bataillon de Sapeurs de la Garde

 

Rattachement :

7ème Armée de Réserve : en mai 42

57ème Armée : en novembre 42

7ème Armée de la Garde : printemps 43 - été 44

7ème Armée de la Garde : en juillet 43

57ème Corps de Fusiliers : en janvier 44

34ème Corps de Fusiliers de la Garde : juin 44

 

16ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 16/02/42 par transformation de la 249ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Toropets : en janvier 42

Prusse Orientale : à la fin de la guerre

 

Historique :

La division est formée à partir de gardes-frontière du NKVD venant de Sibérie et obtient le titre de la Garde après avoir attaqué dans des conditions de froid effroyables en janvier 42 pour prendre Toropets.

Considérablement usée après cette opération, la division se reconstitue au sein de la 4ème Armée de Choc puis poursuit la guerre au sein de différentes armées avant de terminer la guerre en Prusse Orientale.

 

Organisation

 

Au 16/02/42 :

43ème Régiment de Fusiliers de la Garde

46ème Régiment de Fusiliers de la Garde

49ème Régiment de Fusiliers de la Garde

44ème Régiment d’Artillerie de la Garde

Bataillon Anti-Tanks de la Garde

 

Rattachement :

4ème Armée de Choc : 16/02/42 – juin 42

30ème Armée : juillet 42 – printemps 43

11ème Armée de la Garde : printemps 43 – fin de la guerre

16ème Corps de Fusiliers de la Garde : en décembre 43

36ème Corps de Fusiliers de la Garde : à la fin de la guerre

 

17ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 17/03/42 par transformation de la 119ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Smolensk : en fin 43

États Baltes : en 44

Königsberg : à la fin de la guerre

Mandchourie : juin 45 – septembre 45

 

Historique :

La division est formée au sein de la 22ème Armée. Elle participe à la libération de Smolensk à la fin de l’année 43 et pénètre au sud des États Baltes en 44 avant de terminer la guerre en Prusse-Orientale près de Königsberg.

Avec le reste de la 39ème Armée, la division est transférée en juin 45 et juillet 45 en Extrême-Orient et participe alors à la destruction de l’Armée du Kwantung en Mandchourie.

 

Organisation

 

Au 17/03/42 :

45ème Régiment de Fusiliers de la Garde

48ème Régiment de Fusiliers de la Garde

52ème Régiment de Fusiliers de la Garde

26ème Régiment d’Artillerie de la Garde

Bataillon de Sapeurs de la Garde

 

Rattachement :

22ème Armée : au 17/03/42

22ème Armée : en 42

41ème Armée : en mai 42

5ème Corps de Fusiliers de la Garde : début 43 – fin de la guerre

3ème Armée : en novembre 43

5ème Corps de Fusiliers de la Garde : en juin 44

39ème Armée : juin 45 – septembre 45

 

18ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 17/03/42 par transformation de la 133ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Königsberg, en Prusse-Orientale : à la fin de la guerre

 

Historique :

La division est formée au sein de la 49ème Armée en reconnaissance de sa bravoure lors de la libération de Kaluga et Maloïaroslavets, à l’ouest de Moscou.

A partir de décembre 44, la division remplace son Bataillon Anti-Tanks par un Bataillon SU de 12 SU de 76 mm.

 

Organisation

 

Au 17/03/42 :

51ème Régiment de Fusiliers de la Garde

53ème Régiment de Fusiliers de la Garde

58ème Régiment de Fusiliers de la Garde

52ème Régiment d’Artillerie de la Garde

 

Rattachement :

49ème Armée : 17/03/42 – fin 42

16ème Armée : fin 42 – 16/04/43

11ème Armée de la Garde : 16/04/43 – fin de la guerre

 

19ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 17/03/42 par transformation de la 366ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Volkhov : en juin 42

Smolensk : en fin 43

États Baltes : en 44

Königsberg : à la fin de la guerre

Mandchourie : juin 45 – septembre 45

 

Historique :

La division est formée au sein de la 52ème Armée. En mai 42, elle est transférée à la 2ème Armée de Choc avec qui elle est quasi-détruite à l’ouest de Volkhov en juin/juillet 42.

Reconstruite à partir de quelques survivants et de restes de la 25ème Division de Cavalerie.

Elle participe à la libération de Smolensk à la fin de l’année 43 et pénètre au sud des États Baltes en 44 avant de terminer la guerre en Prusse-Orientale près de Königsberg.

Avec le reste de la 39ème Armée, la division est transférée en juin 45 et juillet 45 en Extrême-Orient et participe alors à la destruction de l’Armée du Kwantung en Mandchourie.

 

Organisation

 

Au 17/03/42 :

54ème Régiment de Fusiliers de la Garde

56ème Régiment de Fusiliers de la Garde

61ème Régiment de Fusiliers de la Garde

45ème Régiment d’Artillerie de la Garde

 

Rattachement :

52ème Armée : 17/03/42 – mai 42

2ème Armée de Choc : mai 42 – juillet 42

5ème Corps de Fusiliers de la Garde : 43 – fin de la guerre

39ème Armée : juin 45 – septembre 45

 

20ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 17/03/42 par transformation de la 174ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Ukraine : en 44

Roumanie : en 44

Yougoslavie : en 45

Autriche : en 45

 

Historique :

La division combat en Ukraine et en Roumanie en 44 puis en Yougoslavie et en Autriche en 45.

Sa dénomination finale est « 20ème Division de Fusiliers de la Garde Krivorozhkaya, Ordre du Drapeau Rouge, Ordre de Suvorov de 2ème Classe ».

 

Organisation

 

Au 17/03/42 :

55ème Régiment de Fusiliers de la Garde

57ème Régiment de Fusiliers de la Garde

60ème Régiment de Fusiliers de la Garde

46ème Régiment d’Artillerie de la Garde

15ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde

Bataillon de Sapeurs de la Garde

Bataillon de Transmissions de la Garde

 

Rattachement :

31ème Armée : en 42

20ème Armée : en 42

6ème Armée : en 43

1ère Armée de la Garde : en 43

46ème Armée : en 44

37ème Armée : en 44

6ème Corps de Fusiliers de la Garde : en janvier 44

57ème Armée : au début 45

 

21ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 17/03/42 par transformation de la 361ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

District Militaire de Moscou : juillet 42 – fin 42

Sud de Nevel : en octobre 43

Lituanie : en mai 45

 

Historique :

La division est formée au sein de la 39ème Armée. Après quelques combats, elle est dirigée vers le District Militaire de Moscou en été 42 pour y être reconstruite. Elle retrouve le front à la fin de l’année.

Grâce à un coup de main audacieux en octobre 42, elle parvient à libérer la ville de Nevel, obtenant ainsi le titre honorifique de « Nevelskikh ».

Elle poursuit ensuite ses combats vers les États Baltes.

 

Organisation

 

Au 17/03/42 :

59ème Régiment de Fusiliers de la Garde

64ème Régiment de Fusiliers de la Garde

69ème Régiment de Fusiliers de la Garde

47ème Régiment d’Artillerie de la Garde

 

Rattachement :

39ème Armée : 17/03/42 – juillet 42

3ème Armée de Choc : en novembre 42

100ème Corps de Fusiliers : fin 43 – février 45

1ère Armée de Choc : février 45 – fin de la guerre

 

22ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 17/03/42 par transformation de la 363ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution : 15/10/42 par transformation en 2ème Corps Mécanisé de la Garde.

 

Date de Mobilisation : 19/04/43 par transformation de la 150ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

District Militaire de Moscou : en avril 43

Smolensk : en 43

États Baltes : en fin 44

 

Historique :

La division aide à la formation du QG de la 53ème Armée en avril 42 puis est transformée en 2ème Corps Mécanisé de la Garde le 15/10/42.

La division est de nouveau formée en avril 43. Après une période de formation dans le District Militaire de Moscou en avril 43, elle rejoint dès le début du mois de mai 43, la nouvelle 10ème Armée de la Garde.

Elle participe à la libération de Smolensk en 43 puis à l’opération Bagration à l’été 44.A la fin de l’année 44, elle nettoie le sud des États Baltes.

 

Organisation

 

Au 17/03/42 :

62ème Régiment de Fusiliers de la Garde

65ème Régiment de Fusiliers de la Garde

67ème Régiment de Fusiliers de la Garde

48ème Régiment d’Artillerie de la Garde

Au 19/04/43 :

62ème Régiment de Fusiliers de la Garde

65ème Régiment de Fusiliers de la Garde

67ème Régiment de Fusiliers de la Garde

48ème Régiment d’Artillerie de la Garde

 

Rattachement :

11ème Armée : juillet 42 – 15/10/42

10ème Armée de la Garde : 03/05/43 – fin de la guerre

19ème Corps de Fusiliers de la Garde : 03/05/43 – fin de la guerre

 

23ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 17/03/42 par transformation de la 88ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Carélie : mars 42 – octobre 42

Secteur de Leningrad : en 43 et 44

Nord de l’Allemagne : en 45

Berlin : en avril 45

 

Historique :

La 23ème Division de Fusiliers de la Garde est l’une des deux seules Divisions de Fusiliers de la Garde formées en Arctique. Elle sert tout d’abord sur le front de Carélie jusqu’en octobre 42 puis est transférée plus au sud pour rejoindre la 1ère Armée de Choc.

Les combats sont très durs et usent considérablement la division qui combat en plus dans un environnement hostile. Aussi, à la veille des grandes offensives de juin 44, la division ne comprend que 3100 hommes disponibles.

La division poursuit la guerre au nord de l’Allemagne puis prend part à l’assaut sur Berlin pour terminer la guerre dans la banlieue nord de la ville.

 

Organisation

 

Au 17/03/42 :

63ème Régiment de Fusiliers de la Garde

66ème Régiment de Fusiliers de la Garde

68ème Régiment de Fusiliers de la Garde

49ème Régiment d’Artillerie de la Garde

Bataillon de Sapeurs de la Garde

Compagnie de Reconnaissance de la Garde

 

Rattachement :

Front de Carélie : 17/03/42 – octobre 42

26ème Armée : en mars 42

1ère Armée de Choc : octobre 42 – mi-43

1ère Armée de Choc : en juillet 43

12ème Corps de Fusiliers de la Garde : mi-43 – 44

14ème Corps de Fusiliers de la Garde : mi-43 – 44

1ère Armée de Choc : en juillet 44

12ème Corps de Fusiliers de la Garde : fin 44 – fin de la guerre

 

 

24ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 17/03/42 par transformation de la 111ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Novgorod : en mars 42

Stalingrad : en novembre 42

Donbass : en 43

Crimée : au printemps 44

Sébastopol : au printemps 44

États Baltes : mai 44 – fin de la guerre

Prusse Orientale : à la fin de la guerre

 

Historique :

La division est formée près de Novgorod. Après quelques combats le long de la rivière Volkhov en été 452, la division est placée en réserve où elle devient l’une des premières divisions affectée à la nouvelle 2ème Armée de la Garde. Avec cette armée, elle prend part aux offensives sur Stalingrad puis vers le Donbass.

Au printemps 44, elle lance l’assaut sur la Crimée et s’empare de Sébastopol.

Transférée au nord en mai 44, la division combat la fin de la guerre dans le sud des États baltes et termine la guerre en Prusse Orientale près de la Baltique.

 

Organisation

 

Au 17/03/42 :

70ème Régiment de Fusiliers de la Garde

71ème Régiment de Fusiliers de la Garde

72ème Régiment de Fusiliers de la Garde

50ème Régiment d’Artillerie de la Garde

 

Rattachement :

6ème Corps de Fusiliers de la Garde : au 13/03/42

1er Corps de Fusiliers de la Garde : octobre 42 - ?

7ème Armée de la Garde : en juillet 43

10ème Corps de Fusiliers de la Garde : en janvier 44

13ème Corps de Fusiliers de la Garde : en avril 44

13ème Corps de Fusiliers de la Garde : à la fin de la guerre

 

25ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 17/04/42 par transformation de la 2ème Brigade de Fusiliers de la Garde.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

District Militaire de Moscou : avril 42 – juillet 42

Kharkov : en février 43

Hongrie : en 45

Sud de Prague : à la fin de la guerre

 

Historique :

Formée à partir d’une Brigade de Fusiliers de la Garde revient à dire que la division est quasiment formée à partir de rien ce qui explique qu’elle passe plusieurs mois dans le District Militaire de Moscou pour se former et s’entraîner.

En mai 42, elle obtient la distinction de l’ « Ordre du Drapeau Rouge » et est assignée à la 2ème Armée de Réserve avant de rejoindre le front en juillet 42.

Pendant l’hiver 42/43, elle participe à la destruction de la 2ème Armée Hongroise et à la 2ème Armée Allemande dans le secteur du Front de Voronezh mais elle est complètement défaite après les combats autour de Kharkov à la fin de l’hiver 43.

En 45, elle combat en Hongrie et termine la guerre en mai 45 au sud de Prague, en Tchécoslovaquie.

Sa dénomination finale est : « 25ème Division de Fusiliers de la Garde Sinolnikovsko-Budapest, Ordre du Drapeau Rouge, Ordre de Suvorov et de Bogdan Khmelnitskii ».

 

Organisation

 

Au 17/04/42 :

73ème Régiment de Fusiliers de la Garde

78ème Régiment de Fusiliers de la Garde

81ème Régiment de Fusiliers de la Garde

53ème Régiment d’Artillerie de la Garde

29ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde

28ème Bataillon de Sapeurs de la Garde

34ème Bataillon de Transmissions de la Garde

31ème Bataillon Médical de la Garde

22ème Compagnie de Reconnaissance de la Garde

26ème Compagnie de Camions de la Garde

30ème Compagnie de Défense Chimique de la Garde

 

Rattachement :

2ème Armée de Réserve : mai 42 - ?

40ème Armée : en janvier 43

7ème Armée de la Garde : en juillet 43

6ème Armée : ? - fin 43

8ème Armée de la Garde : fin 43 – début 44

26ème Corps de Fusiliers de la Garde : début 44 – fin 44

7ème Armée de la Garde : fin 44 – fin de la guerre

 

26ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 20/04/42 par transformation de la 93ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Königsberg : en 45

Prusse Orientale : à la fin de la guerre

 

Historique :

Cette unité est l’une des Divisions de la Garde classique issue de Sibérie.

Pendant l’été 42, elle aide à la formation du 8ème Corps de Fusiliers de la Garde.

Pendant l’été 44, elle prend part à la libération de Briansk, à la destruction de l’armée allemande en Biélorussie lors de l’opération Bagration et participe à l’assaut sur Königsberg en 45.

Sa dénomination finale est : « 26ème Division de Fusiliers de la Garde Sibérie Orientale Gorodokskoi, Ordre du Drapeau Rouge, Ordre de Suvorov ».

 

Organisation

 

Au 20/04/42 :

75ème Régiment de Fusiliers de la Garde

77ème Régiment de Fusiliers de la Garde

79ème Régiment de Fusiliers de la Garde

57ème Régiment d’Artillerie de la Garde

Bataillon Anti-Tanks de la Garde

 

Rattachement :

8ème Corps de Fusiliers de la Garde : 20/04/42 – fin de la guerre

11ème Armée de la Garde : en juillet 43

 

27ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 21/05/42 par transformation de la 3ème Brigade de Fusiliers de la Garde.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Stalingrad : en début 43

Berlin : à la fin de la guerre

 

Historique :

La division reste en réserve jusqu’au mois d’aout 42 car ses régiments étaient très diminués et son encadrement peu entraîné.

La division est sérieusement malmenée par les allemands lors de leur avance sur Stalingrad en aout 42. Elle pend toutefois sa revanche lors de la contre-offensive et de la destruction finale de la 6ème Armée Allemande à Stalingrad en février 43.

Elle prend ensuite part à l’assaut sur Berlin en avril 45 et termine la guerre dans la capitale allemande.

Sa dénomination finale est : « 27ème Division de Fusiliers de la Garde Omsk-Novobugsh, Ordre du Drapeau Rouge, Ordre de Khmelnitskii de 2ème Classe ».

 

Organisation

 

Au 21/05/42 :

74ème Régiment de Fusiliers de la Garde

76ème Régiment de Fusiliers de la Garde

83ème Régiment de Fusiliers de la Garde

54ème Régiment d’Artillerie de la Garde

 

Rattachement :

29ème Corps de Fusiliers de la Garde : début 43 – fin de la guerre

            8ème Armée de la Garde : en octobre 43

            29ème Corps de Fusiliers de la Garde : janvier 44 – fin de la guerre

 

28ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 03/05/42 par transformation de la 180ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Secteur de Rzhev : en 42

Koursk : en juillet 42

Kharkov : en aout 43

Roumanie : en 44

Hongrie : en 44

Yougoslavie : en 44

Hongrie occidentale : à la fin de l a guerre

 

Historique :

La division sert souvent d’unité d’assaut sur le Front Nord-Ouest dans le secteur de Rzhev.

En juillet 43, elle fait partie des divisions qui mettent en échec l’avancée de l’Armee-Abteilung Kempf et qui avance sur Kharkov en aout 43.

Avec la 37ème Armée, elle entre en 44 en Roumanie puis en Hongrie et Yougoslavie.

Elle termine la guerre en garnison en Hongrie Occidentale sans contact avec l’ennemi.

Organisation

 

Au 03/05/42 :

86ème Régiment de Fusiliers de la Garde

89ème Régiment de Fusiliers de la Garde

92ème Régiment de Fusiliers de la Garde

61ème Régiment d’Artillerie de la Garde

Bataillon Anti-Tanks de la Garde

36ème Bataillon de Sapeurs de la Garde

Compagnie de Reconnaissance de la Garde

 

Rattachement :

1ère Armée de Choc : 03/05/42 – juin 42

11ème Armée : en 42

27ème Armée : en 42

53ème Armée : en 42

53ème Armée : en 43

37ème Armée : décembre 43 – fin de la guerre

82ème Corps de Fusiliers : en janvier 44

 

29ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 24/05/42 par transformation de la 32ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Lituanie : à la fin de la guerre

 

Historique :

La division sert à former le 7ème Corps de Fusiliers de la Garde au printemps 43.

Elle termine la guerre en Lituanie en combattant les dernières forces allemandes qui tentent de s’extraire du secteur de Leningrad et de la zone de la cote balte.

 

Organisation

 

Au 24/05/42 :

87ème Régiment de Fusiliers de la Garde

90ème Régiment de Fusiliers de la Garde

93ème Régiment de Fusiliers de la Garde

62ème Régiment d’Artillerie de la Garde

Bataillon Anti-Tanks de la Garde

Batterie Anti-Aérienne de la Garde

 

Rattachement :

5ème Armée : 24/05/42 – mai 43

10ème Armée de la Garde : mai 43 – fin de la guerre

            57ème Corps de Fusiliers : en janvier 44

 

30ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 24/05/42 par transformation de la 238ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Lituanie : à la fin de la guerre

 

Historique :

La division sert à former le 7ème Corps de Fusiliers de la Garde au printemps 43.

Elle termine la guerre en Lituanie en combattant les dernières forces allemandes qui tentent de s’extraire du secteur de Leningrad et de la zone de la cote balte.

Organisation

 

Au 24/05/42 :

94ème Régiment de Fusiliers de la Garde

96ème Régiment de Fusiliers de la Garde

98ème Régiment de Fusiliers de la Garde

63ème Régiment d’Artillerie de la Garde

 

Rattachement :

49ème Armée : au 24/05/42

10ème Armée de la Garde : mai 43 – fin de la guerre

15ème Corps de Fusiliers de la Garde : en 43

15ème Corps de Fusiliers de la Garde : en 44

15ème Corps de Fusiliers de la Garde : en 45

 

31ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 24/05/42 par transformation de la 328ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Secteur de Briansk/Smolensk : en 44

Vitebsk : en juillet 44

Königsberg, en Prusse Orientale : en 45

 

Historique :

La division prend part au nettoyage de la zone de Briansk/Smolensk en 43 et en juillet 44, prend la ville de Vitebsk d’assaut, annihilant au passage la majeure partie de la 9ème Armée Allemande.

En 45, elle participe à l’assaut sur Königsberg et termine la guerre sur la cote balte.

Sa dénomination finale est : « 31ème Division de Fusiliers de la Garde Vitebsk, Ordre de Lénine, Ordre du Drapeau Rouge, Ordre de Suvorov de 2ème Classe ».

 

Organisation

 

Au 24/05/42 :

95ème Régiment de Fusiliers de la Garde

97ème Régiment de Fusiliers de la Garde

99ème Régiment de Fusiliers de la Garde

64ème Régiment d’Artillerie de la Garde

 

Rattachement :

16ème Armée : 24/05/42 – aout 42

10ème Armée : septembre 42 – décembre 42

16ème Armée : janvier 43 – 16/04/43

11ème Armée de la Garde : 16/04/43 – 30/04/43

16ème Corps de Fusiliers de la Garde : 30/04/43 – fin de la guerre

11ème Armée de la Garde : en juillet 43

 

32ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 20/05/42 par transformation du 2ème Corps Aéroporté.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Touapse : en aout 42

Touapse : en automne 42

Péninsule de Taman : tout au long de l’année 43

Crimée : mars 44 – mai 44

 

Historique :

La division est formée dans le Caucase du Nord et doit rapidement faire face à l’avance allemande dès le mois d’aout 42 à Touapse.

Le 13/12/42, elle obtient l’ »Ordre du Drapeau Rouge » pour sa défense de Touapse en automne 42.

Après avoir combattu dans la péninsule de Taman tout au long de l’année 43, elle prend part à la libération de la Crimée entre mars 44 et mai 44 y compris lors de l’assaut contre Sébastopol. Pour cet exploit, elle reçoit l’ « Ordre de Suvorov de 2ème Classe » le 24/05/44.

En juin 44, la division est transférée sur le nord du front, dans le secteur des États Baltes.

Elle termine la guerre en Prusse Orientale, à l’ouest de Königsberg.

Sa dénomination finale est : « 32ème Division de Fusiliers de la Garde Taman, Ordre du Drapeau Rouge, Ordre de Suvorov de 2ème Classe ».

 

Organisation

 

Au 20/05/42 :

80ème Régiment de Fusiliers de la Garde

82ème Régiment de Fusiliers de la Garde

85ème Régiment de Fusiliers de la Garde

58ème Régiment d’Artillerie de la Garde

30ème Bataillon Anti-Tanks de la garde

34ème Bataillon de Sapeurs de la Garde

27ème Bataillon Médical de la Garde

29ème Compagnie de Reconnaissance de la Garde

 

Rattachement :

47ème Armée : en aout 42

47ème Armée : au 25/07/42

47ème Armée : au 01/08/42

Front de Transcaucasie (réserves) : au 04/09/42

18ème Armée : en décembre 42

11ème Corps de Fusiliers de la Garde : en janvier 44

Armée Autonome Maritime : mars 44 – mai 44

11ème Corps de Fusiliers de la Garde : en avril 44

2ème Armée de la Garde : juin 44 - ?

11ème Corps de Fusiliers de la Garde : à la fin de la guerre

 

33ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 30/05/42 par transformation du 3ème Corps Aéroporté dans le District Militaire du Nord-Caucase.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

District Militaire du Nord-Caucase : en mai 42

Stalingrad : en aout 42

Sud de l’Ukraine : en 43

Donbass : en 43

Crimée : avril 44 – mai 44

Sébastopol : avril 44 – mai 44

Cote Balte : en fin 44

Prusse Orientale : à la fin de la guerre

 

Historique :

Assignée dès le mois de mai 42 à la 47ème Armée, la division est ensuite transférée dans le District Militaire de la Volga au sein de la 7ème Armée de Réserve.

Elle rejoint ensuite Stalingrad entre aout 42 et septembre 42 puis repasse la Volga pour se reconstituer au sein de la 1ère Armée de Réserve.

Elle retourne sur le front en décembre 42, puis prend part à l’avance dans le sud de l’Ukraine et vers le Donbass en 43 avant de participer à l’assaut sur la Crimée et Sébastopol en avril/mai 44.

En juin 44, la division est transférée sur le nord du front, dans le secteur des États Baltes.

 

Organisation

 

Au 30/05/42 :

84ème Régiment de Fusiliers de la Garde

88ème Régiment de Fusiliers de la Garde

91ème Régiment de Fusiliers de la Garde

59ème Régiment d’Artillerie de la Garde

 

Rattachement :

47ème Armée : en aout 42

7ème Armée de Réserve : fin juin 42 – aout 42

62ème Armée : aout 42 – fin septembre 42

1ère Armée de Réserve : fin septembre 42 – décembre 42

2ème Armée de la Garde : décembre 42 – fin de la guerre

1er Corps de Fusiliers de la Garde : en janvier 44

13ème Corps de Fusiliers de la Garde : à la fin de la guerre

 

34ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 06/08/42 par transformation du 7ème Corps Aéroporté dans le District Militaire de Moscou.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

District Militaire de Moscou : en aout 42

Stalingrad : en fin 42

Rostov : en 43

Roumanie : en fin 44

Yougoslavie : en fin 44

Budapest : en début 45

Vienne : en mai 45

 

Historique :

A peine formée dans le District Militaire de Moscou, la division est transférée vers Astrakhan, à l’embouchure de la Volga sur la Mer Caspienne, pour rejoindre la 28ème Armée.

Après les offensives sur Stalingrad, elle perce vers Rostov dans le Donbass en 43 puis vers la Roumanie et la Yougoslavie en 44.

Elle combat ensuite à Budapest au début de l’année 45 puis termine la guerre dans le secteur de Vienne.

 

Organisation

 

Au 06/08/42 :

103ème Régiment de Fusiliers de la Garde

105ème Régiment de Fusiliers de la Garde

107ème Régiment de Fusiliers de la Garde

84ème Régiment d’Artillerie de la Garde

 

Rattachement :

28ème Armée : aout 42 – printemps 43

5ème Armée de Choc : printemps 43 – début 44

31ème Corps de Fusiliers de la Garde : en aout 43

31ème Corps de Fusiliers de la Garde : 44 – fin de la guerre

4ème Armée de la Garde : novembre 44 – fin de la guerre

 

35ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 06/08/42 par transformation du 8ème Corps Aéroporté dans le District Militaire de Moscou.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

Perd son commandant en septembre 42

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

District Militaire de Moscou : en aout 42

Stalingrad : en septembre 42

District Militaire de Moscou : octobre 42 – novembre 42

Vistule : en janvier 45

Pologne occidentale: en janvier 45

Berlin : en avril 45

 

Historique :

Issue du 8ème Corps Aéroporté, la division est formée de jeunes hommes âgés de 19 à 20 ans et appartenant à 60 % aux Jeunesses Communistes (Komsomols). Avant même d’être entraînée et devant la situation dramatique, la division est plongée dans l’enfer des combats moins d’un mois après sa création.

En septembre 42, en avant de Stalingrad, la division mène des attaques retardatrices héroïques mais non-coordonnées contre les pointes allemandes. Les pertes sont effroyables et la division perd même son commandant en septembre 42.

Après une période de repos de deux mois dans le District Militaire de Moscou, la division retourne au combat avec 13040 hommes.

La division prend part à l’offensive sur la Vistule puis en Pologne Occidentale en janvier 45 avant de se ruer sur Berlin en avril 45.

Sa dénomination finale est : « 35ème Division de Fusiliers de la Garde Lozovsk, Ordre du Drapeau Rouge, Ordre de Suvorov de 2ème Classe et Ordre de Khmelnitskii de 2ème Classe».

 

Organisation

 

Au 06/08/42 :

100ème Régiment de Fusiliers de la Garde

101ème Régiment de Fusiliers de la Garde

102ème Régiment de Fusiliers de la Garde

112ème Régiment d’Artillerie de la Garde

118ème Régiment d’Artillerie de la Garde (en support régulièrement à partir de juin 44)

297ème Régiment de Mortiers (en support régulièrement à partir de juin 44)

37ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde

38ème Bataillon de Sapeurs de la Garde

52ème Bataillon de Mitrailleuses de la Garde (à partir de septembre 42)

34ème Compagnie de Reconnaissance de la Garde

 

Rattachement :

4ème Corps de Fusiliers de la Garde : décembre 42 – fin de la guerre

7ème Armée de la Garde : en juillet 43

 

36ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 06/08/42 par transformation du 9ème Corps Aéroporté à Ivanovo, dans le District Militaire de Moscou.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Ivanovo, dans le District Militaire de Moscou : en aout 42

Donbass : en 43

Ukraine Occidentale : en 44

Budapest : en début 45

Autriche Occidentale : à la fin de la guerre

 

Historique :

La division voit ses premiers combats dès le 13/08/42 soit à peine une semaine après sa création. Peu dotée en mortiers lourds et artillerie lourde, la division se fait étriller.

Après une période de reconstruction, la division prend part au nettoyage du Donbass en 43, à l’offensive en Ukraine Occidentale en 44 et à l’assaut sur Budapest au début de l’année 45.Elle termine la guerre en Autriche Occidentale.

Sa dénomination finale est : « 36ème Division de Fusiliers de la Garde Verknednenovsk, Ordre du Drapeau Rouge, Ordre de Suvorov de 2ème Classe et Ordre de Koutuzov de 2ème Classe».

Organisation

 

Au 06/08/42 :

104ème Régiment de Fusiliers de la Garde

106ème Régiment de Fusiliers de la Garde

108ème Régiment de Fusiliers de la Garde

65ème Régiment d’Artillerie de la Garde

 

Rattachement :

64ème Armée : septembre 42 – 16/04/43

7ème Armée de la Garde : 16/04/43 – février 45

11ème Armée de la Garde : en juillet 43

24ème Corps de Fusiliers de la Garde : en janvier 44

26ème Armée : février 45 – fin de la guerre

30ème Corps de Fusiliers : à la fin de la guerre

 

37ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 06/08/42 par transformation du 1er Corps Aéroporté dans le District Militaire de Moscou.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

District Militaire de Moscou : en aout 42

Stalingrad : en octobre 42

Nord de Moscou : en début 43

Briansk : en 43

Orel : en 43

Smolensk : en 43

Prusse Orientale : en 45

Nord de Berlin : à la fin de la guerre

 

Historique :

La division est envoyée sur le front quelques jours après sa formation. Elle a ainsi peu d’entraînement et seulement une partie de son armement lourd.

Après une période de combat en octobre dans le secteur de Stalingrad, elle est envoyée, début 43, au nord de Moscou pour y être complétée.

En février 43, elle est rattachée à la 68ème Armée qui doit mener une puissante offensive sur Leningrad. L’opération est toutefois ajournée.

A partir de mai 43, elle est affectée à la 65ème Armée avec qui elle libère Briansk, Orel et Smolensk en 43 et avec qui elle participe à l’opération Bagration en juin 44.

A la fin de la guerre, elle perce en Prusse Orientale et termine la guerre sur la cote balte, au nord de Berlin, au contact des forces britanniques.

 

Organisation

 

Au 06/08/42 :

109ème Régiment de Fusiliers de la Garde

114ème Régiment de Fusiliers de la Garde

118ème Régiment de Fusiliers de la Garde

86ème Régiment d’Artillerie de la Garde

42ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde

 

Rattachement :

1ère Armée de la Garde : aout 42 – septembre 42

62ème Armée : en octobre 42

68ème Armée : en février 43

65ème Armée : mai 43 – fin de la guerre

18ème Corps de Fusiliers : à la fin de la guerre

 

 

38ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 06/08/42 par transformation du 4ème Corps Aéroporté dans le District Militaire de Moscou.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

District Militaire de Moscou : en aout 42

Nord de Stalingrad : en septembre 42

Kharkov : en février 43

Brest-Litovsk : en 44

Varsovie : en 44

Nord de Berlin : à la fin de la guerre

 

Historique :

Dès sa formation la division est envoyée sur le front pour prendre part aux attaques désespérées de la 1ère Armée de la Garde au nord de Stalingrad.

Après la fin des combats de Stalingrad, la division poursuit son avance sur Kharkov mais est bousculée lors de la contre-offensive de Von Manstein en février 43.

Elle participe à la libération de Brest-Litovsk en 44, puis Varsovie puis avance vers l’ouest où elle termine la guerre au nord de Berlin.

 

Organisation

 

Au 06/08/42 :

110ème Régiment de Fusiliers de la Garde

113ème Régiment de Fusiliers de la Garde

115ème Régiment de Fusiliers de la Garde

88ème Régiment d’Artillerie de la Garde

40ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde

 

Rattachement :

1ère Armée de la Garde : en septembre 42

1ère Armée de la Garde : en février 43

6ème Armée : en 43

70ème Armée : janvier 44 – fin de la guerre

 

39ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 06/08/42 par transformation du 5ème Corps Aéroporté dans le District Militaire de Moscou.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

District Militaire de Moscou : en aout 42

Stalingrad : septembre 42 – printemps 43

Ukraine : en 43

Pologne Centrale : en fin 44

Berlin : en avril 45

 

Historique :

La division quitte la zone de Moscou à peine 9 jours après le début de sa formation. Après des combats coûteux et infructueux, la division entre dans la ville de Stalingrad où elle combat les Allemands directement dans la ville.

Elle pénètre en Ukraine en 43 puis en Pologne Centrale à la fin de l’année 44 et prend part à l’assaut final sur Berlin en avril 45.

Sa dénomination finale est : « 39ème Division de Fusiliers de la Garde Barvenkovsk, Ordre de Lénine, Ordre du Drapeau Rouge, Ordre de Suvorov de 2ème Classe et Ordre de Bogdan Khmelnitskii de 2ème Classe».

 

Organisation

 

Au 06/08/42 :

112ème Régiment de Fusiliers de la Garde

117ème Régiment de Fusiliers de la Garde

120ème Régiment de Fusiliers de la Garde

87ème Régiment d’Artillerie de la Garde

43ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde

 

Rattachement :

1ère Armée de la Garde : en septembre 42

62ème Armée : septembre 42 – 16/04/43

8ème Armée de la Garde : 16/04/43 – fin de la guerre

28ème Corps de Fusiliers de la Garde : 16/04/43 – fin de la guerre

 

40ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 06/08/42 par transformation du 6ème Corps Aéroporté dans le District Militaire de Moscou.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

District Militaire de Moscou : en aout 42

Stalingrad : aout 42

Roumanie : en fin 44

Yougoslavie : en fin 44

Budapest : au début 45

Autriche : en 45

 

Historique :

La division est envoyée sur le front de Stalingrad dès le 15/08/42 et commence les combats dans la ville de Stalingrad en septembre 42.

Elle aide à la formation de la 65ème Armée en octobre 42 puis aide à nettoyer le terrain au profit de la 5ème Armée de Tanks.

La division avance en Roumanie puis en Yougoslavie à la fin de l’année 44. Elle progresse ensuite vers Budapest puis en Autriche en 45.

A la fin de la guerre, elle aura obtenu l’ »Ordre du Drapeau Rouge » et l’ « Ordre de Suvorov de 2ème Classe »

 

Organisation

 

Au 06/08/42 :

111ème Régiment de Fusiliers de la Garde

116ème Régiment de Fusiliers de la Garde

119ème Régiment de Fusiliers de la Garde

90ème Régiment d’Artillerie de la Garde

 

Rattachement :

1ère Armée de la Garde : en aout 42

21ème Armée : septembre 42 – octobre 42

5ème Armée de Choc : début 43 – début 44

31ème Corps de Fusiliers de la Garde : en aout 43

31ème Corps de Fusiliers de la Garde : début 44 – fin 44

4ème Armée de la Garde : en novembre 44

 

41ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 06/08/42 par transformation du 10ème Corps Aéroporté dans le District Militaire de Moscou.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

District Militaire de Moscou : 06/08/42 – 08/08/42

Autriche : à la fin de la guerre

 

Historique :

La division embarque pour le front 48 heures après le début de sa formation. Cependant, elle est placée en réserve de la 1ère Armée de la garde ce qui lui laisse le temps de s’entraîner et de percevoir son armement lourd.

Elle termine la guerre en Autriche.

Organisation

 

Au 06/08/42 :

122ème Régiment de Fusiliers de la Garde

124ème Régiment de Fusiliers de la Garde

126ème Régiment de Fusiliers de la Garde

89ème Régiment d’Artillerie de la Garde

 

Rattachement :

1ère Armée de la Garde : septembre 42 – début 43

5ème Armée de Choc : en 43

6ème Armée : en 43

57ème Armée : en 43

7ème Armée de la Garde : en début 44

24ème Corps de Fusiliers de la Garde : en janvier 44

4ème Armée de la Garde : en mars 44

21ème Corps de Fusiliers de la Garde : avril 44 – fin de la guerre

4ème Armée de la Garde : en novembre 44

 

42ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 01/09/42 par transformation de la 1ère Brigade de Fusiliers de la Garde.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Hongrie : en 44

Prague : en mai 45

 

Historique :

La 1ère Brigade de Fusiliers de la Garde commence sa transformation en division à partir du début du mois de juillet 42. Mais la division est officiellement formée le 01/09/42 et un commandant lui est alors assigné.

Elle participe à l’avancée vers la Hongrie en 44 mais jamais dans l’axe principal d’attaque.

 

Organisation

 

Au 01/09/42 :

127ème Régiment de Fusiliers de la Garde

132ème Régiment de Fusiliers de la Garde

136ème Régiment de Fusiliers de la Garde

75ème Régiment d’Artillerie de la Garde

 

Rattachement :

31ème Armée : ? - avril 43

STAVKA : avril 43 – juillet 43

5ème Armée de la Garde : juillet 43 – septembre 43

40ème Armée : septembre 43 – mars 45

1er Groupe Mécanisé de Cavalerie de la Garde : mars 45 – fin de la guerre

 

43ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 05/10/42 par transformation de la 201ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Riga : au 16/10/44

 

Historique :

La division reçoit son drapeau et son titre lors d’une cérémonie le 19/10/42. Elle est formée à partir de la seule division d’origine lettone de l’Armée Rouge encore existante en 42.

Lors de sa formation, elle comporte 9453 hommes mais seulement 5712 fusils, 65 mitrailleuses lourdes, 197 mitrailleuses légères, 1202 mitraillettes, 18 mortiers de 120 mm et 85 mortiers de 82 mm, 212 fusils anti-tanks, 8 obusiers de 122 mm, 29 canons anti-tanks de 45 mm, 135 camions et aucun canon de 76 mm ni de canon anti-aérien.

En janvier 43, la division perçoit un bataillon de mortiers (198 hommes) et en mars 43, la 44ème Compagnie Anti-aérienne de la Garde perçoit enfin 4 canons anti-aériens de 37 mm ainsi que 4 canons anti-aériens de 25 mm.

Au 01/01/44, la division comporte 8127 hommes avec 3498 fusils, 142 mitrailleuses lourdes, 308 mitrailleuses légères, 2709 mitraillettes, 24 mortiers de 120 mm et 105 mortiers de 82 mm, 169 fusils anti-tanks, 12 obusiers de 122 mm, 29 canons anti-tanks de 45 mm, 36 canons de 76 mm, 12 canons anti-aériens et 165 camions.

Globalement, la division est toujours relativement bien dotée en matériel car elle peut compter sur un large pool de lettons communistes échappés en 41 lors de l’avancée allemande.

Le 05/06/44, la division aide à la formation du 130ème Corps de Fusiliers « Lettons ».

 

Organisation

 

Au 05/10/42 :

121ème Régiment de Fusiliers de la Garde

123ème Régiment de Fusiliers de la Garde

125ème Régiment de Fusiliers de la Garde

94ème Régiment d’Artillerie de la Garde

48ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde

55ème Bataillon de Mitraillettes de la Garde

47ème Bataillon de Sapeurs de la Garde

50ème Bataillon Médical de la Garde

44ème Compagnie Anti-Aérienne de la Garde

46ème Compagnie de Reconnaissance de la Garde

 

Rattachement :

11ème Armée : octobre 42 – janvier 43

130ème Corps de Fusiliers « Lettons » : 05/06/44 – fin de la guerre

 

44ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 05/10/42 par transformation de la 5ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Stalingrad : en septembre 42

Donbass : en début 43

Baranovichi : en juillet 44

Stralsund : à la fin de la guerre

 

Historique :

La division est envoyée dès septembre 42 dans le secteur de Stalingrad puis prend part à l’avance dans le Donbass au début de l’année 43.

En juillet 44, elle libère la ville de Baranovichi en Biélorussie et termine la guerre à l’ouest de Stralsund.

Sa dénomination finale est : « 44ème Division de Fusiliers de la Garde Baranovichi, Ordre de Lénine, Ordre de Suvorov de 2ème Classe».

 

Organisation

 

Au 05/10/42

128ème Régiment de Fusiliers de la Garde

130ème Régiment de Fusiliers de la Garde

133ème Régiment de Fusiliers de la Garde

95ème Régiment d’Artillerie de la Garde

Bataillon Anti-Tanks de la Garde

 

Rattachement :

31ème Armée : 05/10/42 - ?

1ère Armée de la Garde : en septembre 42

6ème Corps de Fusiliers de la Garde : en début 43

65ème Armée : décembre 43 – fin de la guerre

105ème Corps de Fusiliers : à la fin de la guerre

 

45ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 16/10/42 par transformation de la 70ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Leningrad : en octobre 42

Narva : en fin 44

Tallin : en fin 44

 

Historique :

La division est l’une des rares Divisions de Fusiliers de la Garde formées dans le secteur de Leningrad. Elle est immédiatement intégrée à la 67ème Armée, qui est l’une des armées de l’opération « Istra » visant à dégager Leningrad en janvier 43.

En janvier 44, elle tente encore de déloger les Allemands de Leningrad, puis attaque en Carélie en juin 44 pour défaire l’armée finlandaise et termine l’année 44 en libérant Narva et Tallin.

Sa dénomination finale est : « 45ème Division de Fusiliers de la Garde Krasnoselyskaya, Ordre de Lénine, Ordre du Drapeau Rouge».

 

Organisation

 

Au 16/10/42 :

68ème Régiment de Fusiliers (jusque janvier 43)

252ème Régiment de Fusiliers (jusque septembre 44)

329ème Régiment de Fusiliers (jusque septembre 44)

129ème Régiment de Fusiliers de la Garde (à partir de janvier 43)

131ème Régiment de Fusiliers de la Garde (à partir de septembre 44)

134ème Régiment de Fusiliers de la Garde (à partir de septembre 44)

96ème Régiment d’Artillerie de la Garde

 

Rattachement :

67ème Armée : en fin 42

30ème Corps de Fusiliers de la Garde : avril 43 – fin de la guerre

 

46ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 10/10/42 par transformation de la 174ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

 

Historique :

La division combat essentiellement dans les États Baltes puis prend part à l’opération Bagration en juin 44 en Biélorussie. Elle termine la guerre sur la cote balte en Lituanie.

 

Organisation

 

Au 10/10/42 :

135ème Régiment de Fusiliers de la Garde

139ème Régiment de Fusiliers de la Garde

141ème Régiment de Fusiliers de la Garde (à partir de juillet 43)

97ème Régiment d’Artillerie de la Garde

Bataillon de Sapeurs

Bataillon de Transmissions de la Garde

 

Rattachement :

6ème Armée : 10/10/42 – octobre 42

5ème Corps de Fusiliers de la Garde : octobre 42 – ?

3ème Armée de Choc : en novembre 42

22ème Corps de Fusiliers de la Garde : à la fin de la guerre

 

47ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 20/10/42 par transformation de la 154ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Rostov : en février 43

Pologne : en 44

Berlin : en avril 45

 

Historique :

A peine un mois après sa formation, la division est l’une des divisions d’assaut de la 5ème Armée de Tanks lors de l’offensive contre les troupes roumaines dans le cadre de l’encerclement de Stalingrad.

En novembre 42, la division n’a pas encore eu le temps de modifier la dénomination de ses troupes. Cela sera réalisé en décembre 42.

La division participe à la libération de Rostov en février 43, traverse le Dniepr en 43, poursuit en Pologne à la fin de l’année 44 et termine la guerre dans l’assaut de Berlin en avril 45.

 

Organisation

 

Au 20/10/42 :

437ème Régiment de Fusiliers de la Garde

473ème Régiment de Fusiliers de la Garde

510ème Régiment de Fusiliers de la Garde

571ème Régiment d’Artillerie de la Garde

143ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde

En décembre 42 :

137ème Régiment de Fusiliers de la Garde

140ème Régiment de Fusiliers de la Garde

142ème Régiment de Fusiliers de la Garde

99ème Régiment d’Artillerie de la Garde

Bataillon Anti-Tanks de la Garde

 

Rattachement :

5ème Armée de Tanks : en novembre 42

3ème Armée de la Garde : tout au long de l’année 43

4ème Corps de Fusiliers de la Garde : fin 43 – fin de la guerre

 

48ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 20/10/42 par transformation de la 264ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Sud Ukraine : printemps 43 – début 44

Sud des Etats baltes : en fin 44

Est de Prague : à la fin de la guerre

 

Historique :

La division est particulièrement malmenée lors de la contre-offensive de Von Manstein en février 43 près de Kharkov.

Elle participe à l’opération Bagration en juin 44 et progresse au sud des États Baltes à la fin de l’année 44.

Elle termine la guerre à l’est de Prague.

 

Organisation

 

Au 20/10/42 :

138ème Régiment de Fusiliers de la Garde

143ème Régiment de Fusiliers de la Garde

146ème Régiment de Fusiliers de la Garde

98ème Régiment d’Artillerie de la Garde

Bataillon Anti-Tanks de la Garde (jusque mai 44)

 

Rattachement :

3ème Armée de Tanks : en octobre 42

3ème Armée de Tanks : en janvier 43

57ème Armée : en 43

37ème Armée : en 43

27ème Corps de Fusiliers de la Garde : en janvier 44

20ème Corps de Fusiliers : mai 44 – fin de la guerre

 

49ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 25/10/42 par transformation de la 2ème Division Motorisée de Fusiliers de la Garde.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Moscou : au 25/10/42

Stalingrad : en décembre 42

Sud de l’Ukraine : au 2ème semestre 43

Budapest : au début 45

Autriche : à la fin de la guerre

 

Historique :

La division est rapidement envoyée au sud de Stalingrad pour bloquer l’offensive allemande visant à désenclaver la ville.

Après des actions dans le sud de l’Ukraine au 2ème semestre 43 et une période de repos au début 44, la division est affectée au 10ème Corps de Fusiliers de la Garde.

Elle prend part aux derniers combats autour de Budapest puis avance en Autriche.

 

Organisation

 

Au 25/10/42 :

144ème Régiment de Fusiliers de la Garde

147ème Régiment de Fusiliers de la Garde

149ème Régiment de Fusiliers de la Garde

100ème Régiment d’Artillerie de la Garde

 

Rattachement :

13ème Corps de Fusiliers de la Garde : novembre 42 – fin 43

            13ème Corps de Fusiliers de la Garde : en janvier 44

10ème Corps de fusiliers de la garde : février 44 – fin de la guerre

 

50ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 17/11/42 par transformation de la 124ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Donbass : en début 43

Biélorussie : en juin 44

Etats Baltes : à la fin 44

Prague : à la fin de la guerre

 

Historique :

Deux jours après sa formation, la division est affectée à la 5ème Armée de Tanks pour l’offensive de Stalingrad.

Elle participe à l’opération Bagration en juin 44 et progresse au sud des États Baltes à la fin de l’année 44 avant de terminer la guerre près de Prague.

Sa dénomination finale est : « 50ème Division de Fusiliers de la Garde Stalino Donbass, Ordre du Drapeau Rouge (2 fois), Ordre de Suvorov de 2ème Classe, Ordre de Kutuzov de 2ème Classe ».

 

Organisation

 

Au 17/11/42 :

148ème Régiment de Fusiliers de la Garde

150ème Régiment de Fusiliers de la Garde

152ème Régiment de Fusiliers de la Garde

119ème Régiment d’Artillerie de la Garde

Bataillon Anti-Tanks de la Garde

 

Rattachement :

5ème Armée de Tanks : au 19/11/42

3ème Armée de la Garde : décembre 42 – avril 43

57ème Armée : en avril 43 – automne 43

8ème Armée de la Garde : en octobre 43

3ème Corps de Fusiliers de la Garde : automne 43 – fin de la guerre

 

51ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 23/11/42 par transformation de la 76ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Koursk : en juillet 43

Kharkov : en aout 43

États Baltes : octobre 43 – fin de la guerre

 

Historique :

La division est envoyée au front 6 jours après sa formation. Aussi, ses unités subordonnées ne sont renommées qu’au début de l’année 43.

Elle combat sur la seconde ligne de défense contre le 2ème SS PanzerKorps le 05/07/43 à Koursk. Après l’arrêt de l’offensive allemande, elle participe à la 4ème bataille de Kharkov avant d’être envoyée plus au nord dans les États Baltes

Elle prend part à l’opération Bagration en juin 44 et prend Riga à la fin de l’année 44.

Elle termine la guerre le long de la côte balte.

 

Organisation

 

En début 43 :

154ème Régiment de Fusiliers de la Garde

156ème Régiment de Fusiliers de la Garde

158ème Régiment de Fusiliers de la Garde

122ème Régiment d’Artillerie de la Garde

 

Rattachement :

23ème Corps de Fusiliers de la Garde : printemps 43 – fin de la guerre

 

52ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 27/11/42 par transformation de la 63ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Stalingrad : en décembre 42

Koursk : en juillet 43

Kharkov : en aout 43

Riga : en fin 44

Berlin : en avril 45

 

Historique :

Elle combat sur la seconde ligne de défense contre le 2ème SS PanzerKorps le 05/07/43 à Koursk. Elle reçoit l’ »Ordre de Lénine » le 19/07/43 pour sa bravoure au combat.

Elle enchaîne sur la 4ème bataille de Kharkov où elle est sévèrement étrillée avec des régiments à 300 hommes.

Après avoir conquis Riga à la fin de l’année 44, elle participe à la bataille de Berlin en avril 45.

Sa dénomination finale est : « 52ème Division de Fusiliers de la Garde Riga-Berlin, Ordre de Lénine, Ordre de Suvorov de 2ème Classe, Ordre de Kutuzov de 2ème Classe».

 

Organisation

 

Au 27/11/42

151ème Régiment de Fusiliers de la Garde

153ème Régiment de Fusiliers de la Garde

155ème Régiment de Fusiliers de la Garde

124ème Régiment d’Artillerie de la Garde

57ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde

61ème Bataillon de Sapeurs de la Garde

82ème Bataillon de Transmissions de la Garde

562ème Bataillon Médical

56ème Compagnie de Reconnaissance de la Garde

617ème Compagnie de Camions

58ème Compagnie de Défense Chimique de la Garde

 

Rattachement :

6ème Armée de la Garde : en avril 43

12ème Corps de Fusiliers de la Garde : en fin 43

 

53ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 08/12/42 par transformation de la 130ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Lettonie : en 44

Courlande : en 45

 

Historique :

La division nettoie la Lettonie en 44 puis contient les Allemands en Courlande en 45.

 

Organisation

 

Au 08/12/42 :

157ème Régiment de Fusiliers de la Garde

159ème Régiment de Fusiliers de la Garde

161ème Régiment de Fusiliers de la Garde

123ème Régiment d’Artillerie de la Garde

Bataillon Anti-Tanks de la Garde

 

Rattachement :

1ère Armée de Choc : 08/12/42 - ?

14ème Corps de Fusiliers de la Garde : en 43

119ème Corps de Fusiliers : au 2ème semestre 44 – février 45

1er Corps de Fusiliers de la Garde : février 45 – fin de la guerre

 

 

54ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 16/12/42 par transformation de la 119ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Stalingrad : en décembre 42

Donbass : en 43

Pologne : en 44

États Baltes : en 45

 

Historique :

La division commence ses combats pour l’offensive finale sur Stalingrad puis progresse dans le Donbass en 43 puis en Pologne en 44.

Après avoir aidé à nettoyer la Lettonie au début 45, elle est envoyée vers le sud pour progresser en Tchécoslovaquie.

Sa dénomination finale est : « 54ème Division de Fusiliers de la Garde Makeev, Ordre de Lénine, Ordre du Drapeau Rouge, Ordre de Suvorov de 2ème Classe, Ordre de Kutuzov de 2ème Classe».

 

Organisation

 

Au 16/12/42 :

160ème Régiment de Fusiliers de la Garde

162ème Régiment de Fusiliers de la Garde

163ème Régiment de Fusiliers de la Garde

125ème Régiment d’Artillerie de la Garde

Bataillon Anti-Tanks de la Garde

 

Rattachement :

5ème Armée de Tanks : 16/12/42 - ?

3ème Corps de Fusiliers de la Garde : printemps 43 – fin de la guerre

 

55ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 18/12/42 par transformation de la 30ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Caucase : en fin 42

Péninsule de Taman : en 43

Pinsk : en juillet 44

Tchécoslovaquie : en 45

Prague : à la fin de la guerre

 

Historique :

La division est rapidement engagée contre les allemands sur les premiers contreforts du Caucase.

Tout au long de l’année 43, elle combat sur la péninsule de Taman et mène des assauts amphibies en Crimée au sein de l’Armée Autonome Côtière à la fin de l’année.

Elle s’empare de la ville de Pinsk en juillet 44 et poursuit son offensive au sud des États Baltes puis vers la Tchécoslovaquie en 45.

 

Organisation

 

Au 18/12/42 :

164ème Régiment de Fusiliers de la Garde

166ème Régiment de Fusiliers de la Garde

168ème Régiment de Fusiliers de la Garde

92ème Régiment d’Artillerie de la Garde

 

Rattachement :

56ème Armée : 18/12/42 – mai 43

11ème Corps de Fusiliers de la Garde : mai 43 - ?

Armée Autonome Côtière : en fin 43

11ème Corps de Fusiliers de la Garde : en janvier 44

20ème Corps de Fusiliers : en avril 44

20ème Corps de Fusiliers : mai 44 – fin de la guerre

 

56ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 04/06/43 par transformation de la 74ème Brigade de Fusiliers et de la 91ème Brigade de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Riga : à la fin 44

 

Historique :

La division est formée « hors séquence ». Elle participe à l’offensive Bagration en juin 44, prend Riga à la fin de l’année 44 et termine la guerre juste au sud de Riga, en contenant les forces allemandes en Courlande.

 

Organisation

 

Au 04/06/43 :

254ème Régiment de Fusiliers de la Garde

256ème Régiment de Fusiliers de la Garde

258ème Régiment de Fusiliers de la Garde

187ème Régiment d’Artillerie de la Garde

 

Rattachement :

19ème Corps de Fusiliers de la Garde : 04/06/43 – fin de la guerre

 

57ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Date de Mobilisation : 31/12/42 par transformation de la 153ème Division de Fusiliers.