Version du 19/11/2017

 

1ère Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation :

 

Date de Dissolution : mai 40 par transformation en 1ère Division Mécanisée.

 

Commandant :

 

Localisation :

 

Historique :

 

Organisation

 

Rattachement :

            5ème Armée de Réserve : en mai 42

            5ème Armée de Réserve : en juin 42

            1ère Armée de la Garde : en novembre 42

 

2ème Division de Fusiliers Biélorusse « M.V. Frounze »

 

Date de Mobilisation : avant 1922 dans le District Militaire de Biélorussie.

 

Date de Dissolution : 19/09/41 mais détruite dès le 24/07/41.

 

Commandant :

            Colonel Mikhail Danilovitch Grichine (Grishin) : au 22/06/41

 

Localisation :

            Région de Bialystok : au 22/06/41

            Région de Minsk : début juillet 41

 

Historique :

            Au 17/03/41, la division reporte qu’elle possède bien 100% de ses transports hippomobiles mais seulement 70% de sa dotation en camions, 4% de ses ambulances et 43% de ses camions ravitailleurs. La division est l’une des divisions stationnées dans le renflement de Bialystok et dont la moitié des éléments est faite prisonnières dès les premières heures de la guerre.

Dès le début des combats, la division se déplace vers la frontière et prend position sur l’extrême flanc droit de la 10ème Armée. Ses éléments sont alors anéantis par les unités de panzers allemands. Elle parvient toutefois à s’extraire de la poche de Bialystok mais c’est pour mieux s’enfoncer dans la poche de Minsk au début du mois de juillet 41. La division est officiellement dissoute le 19/09/41 mais est en fait retirée de l’ordre de bataille soviétique le 24/07/41, trois semaines après le début des combats.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

13ème Régiment de Fusiliers 

200ème Régiment de Fusiliers

261ème Régiment de Fusiliers 

164ème Régiment d’Artillerie Légère

243ème Régiment d’Obusiers 

70ème Bataillon Anti-Tanks 

94ème Bataillon Anti-Aérien 

320ème Bataillon de Sapeurs (non confirmé)

320ème Bataillon de Mortiers (non confirmé)

91ème Bataillon Médical 

59ème Bataillon de Reconnaissance (non confirmé)

43ème Bataillon de Transmission (non confirmé)

84ème Bataillon de Transport Motorisé (non confirmé)

Jusqu’au 31/12/42 :

408ème Régiment de Fusiliers 

412ème Régiment de Fusiliers 

415ème Régiment de Fusiliers 

1026ème Régiment d’Artillerie

 

Rattachement :

1er Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

District Militaire d’Arkhangelsk : au 01/02/42

Armée Autonome Côtière : en mai 42

 

3ème Division de Fusiliers de l’Océan Pacifique

 

Date de Mobilisation : 1937 en tant que Division Territoriale en Extrême-Orient.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Major S.F. Mogaïev : au 22/06/41

 

Localisation :

            Extrême-Orient : tout au long de la guerre

            Manchourie : en aout 45

 

Historique :

            Cette division reste au sein de la 2ème Armée sur le Front de l’Extrême-Orient tout au long de la guerre et fait face aux divisions japonaises. Elle fournit régulièrement des troupes pour le front contre l’Allemagne (13945 hommes entre 41 et 43), ce qui montre que les forces stationnées en Extrême-Orient sont utilisées à des fins d’entrainement et de mobilisation. Les seules opérations de cette divisions sont lorsqu’’lle avance en Mandchourie en août 45 contre les japonais.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

8ème Régiment de Fusiliers 

70ème Régiment de Fusiliers 

264ème Régiment de Fusiliers 

65ème Régiment d’Artillerie Légère 

147ème Régiment d’Obusiers (jusqu’en janvier 42)

 

Rattachement:

2ème Armée : Au 22/06/41

2ème Armée : au 01/02/42

2ème Armée : en avril 43

2ème Armée : en avril 45

 

4ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : 08/08/22 à Alma-Alta dans le District Militaire d'Asie Centrale.

 

Date de Dissolution : 30/08/42.

 

Commandant :

            Colonel I.P. Rosliy : au 22/06/41

 

Localisation :

            Transcaucasie : au 22/06/41

 

Historique :

            Cette division présente plusieurs particularités au début de la guerre. Tout d’abord, elle possède son propre bataillon de tanks tout en étant stationnée dans le Caucase, loin des frontières dangereuses avec l’Allemagne ou le Japon. Au 22/06/41, elle possède 54 tanks T-26, 10 tankettes T-38, 10 véhicules blindés, 72 pièces d’artillerie, 66 mortiers, 30 canons anti-tanks de 45mm, 12 canons anti-aérien, 49 tracteurs, 500 camions de tout type, 3000 chevaux et l’ensemble de ses unités de fusiliers sont à effectifs complets (dont près de 65% de vétérans de la guerre contre la Finlande).

Elle reste en Transcaucasie au sein de la 46ème Armée jusque mi-septembre 41 puis se dirige vers le front où elle couvre la retraite suite à l’encerclement de Kiev et d’Ouman. Le 20 /09/41, elle forme un groupe mobile (73ème Bataillon de Tanks, 41ème Bataillon de  reconnaissance, 80ème Bataillon Anti-Tanks, 6ème Bataillon Anti-Aérien) pour couvrir les restes de la 18ème Armée. Elle combat au sein de la 18ème Armée fin 41 et début 42.

En décembre 41, elle est convertie dans un schéma plus petit en perdant son Régiment d’Obusiers. Au printemps 42, elle intègre la 12ème Armée. Tout en étant épargnée lors du désastre de Kharkov en mai-juin 42, elle souffre beaucoup lors de l’offensive allemande de juillet 42. Fin juillet 42, elle défend avec acharnement la région de Verknie Khoroli dans le Donbass contre les assauts de la 13ème Panzer Division. Les pertes sont si lourdes que la division est dissoute le 30 août 42.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

39ème Régiment de Fusiliers 

101ème Régiment de Fusiliers 

220ème Régiment de Fusiliers 

40ème Régiment d’Artillerie Légère 

95ème Régiment d’Obusiers (jusque décembre 41)

80ème Bataillon Anti-Tanks 

41ème Bataillon de Reconnaissance 

6ème Bataillon Anti-Aérien 

73ème Bataillon de Tanks

55ème Bataillon Médical

 

Rattachement :

3ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

46ème Armée : en juillet 41

18ème Armée : Fin 41/Début 42

12ème Armée : Printemps 42

12ème Armée : au 01/02/42

12ème Armée : au 25/07/42

12ème Armée : au 01/08/42

 

5ème Division de Fusiliers de Vitebsk « Prolétariat Tchécoslovaque »

 

Date de Mobilisation : avant 1921 à Vitebsk dans le District Militaire de Biélorussie.

 

Date de Dissolution : 05/10/42 par transformation en 44ème Division de Fusiliers de la Garde.

 

Commandant :

            Colonel Fedr Petrovitch Ozerov : au 22/06/41

 

Localisation :

            Luksiai (Lukshe), près de la frontière prussienne : au 22/06/41

            Région du Lac Ilmen : en juillet 41

 

Historique :

            Lorsque la guerre éclate, la division a positionné 3 bataillons sur la frontière. Ces 3 bataillons sont anéantis par deux Infanterie Division dès les premières heures. La division retraite alors vers Kaunas. Après un mois de combats défensifs, la division se positionne mi-juillet au sud de Leningrad, dans la région du lac Ilmen.

Au 20/07, elle est réduite à la valeur d’un régiment renforcé (3500 hommes) avec 2000 fusils, 200 mitrailleuses légères, 14 mitrailleuses lourdes, 2 canons de 45 mm, 11 canons de 76 mm, 3 obusiers de 122 mm, 9 mortiers de 50 mm et 3 mortiers de 82 mm.

En septembre 41, la division est transférée à la 31ème Armée dans le Front de Réserve. Complétée et après une période de repos dans la région de Moscou, la division retrouve les combats fin septembre mais est étrillée et se retrouve, une fois de plus, à effectif restreint dès le début du mois d’octobre (2600 hommes).

Elle est alors déplacée dans le nord du front de Kalinine en octobre 41. En mai 42, la division est intégrée à la 29ème Armée du Front de Kalinine et de juillet à septembre 42, elle prend part à une série d’offensives contre la 9ème Armée allemande dans le saillant de Rzhev, au nord-ouest de Moscou.

Alors que toutes ces attaques sont des échecs, la 5ème Division de Fusiliers se distingue particulièrement et est transformée en 44ème Division de Fusiliers de la Garde le 05/10/42.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

142ème Régiment de Fusiliers  (jusqu’au 05/10/42)

190ème Régiment de Fusiliers  (jusqu’au 05/10/42)

336ème Régiment de Fusiliers  (jusqu’au 05/10/42)

27ème Régiment d’Artillerie Légère  (jusqu’au 05/10/42)

174ème Régiment d’Obusiers 

61ème Bataillon Anti-Tanks  (jusqu’au 05/10/42)

28ème Bataillon de Reconnaissance 

54ème Bataillon de Sapeurs (non confirmé)

90ème Bataillon de Transmission (non confirmé)

1er Bataillon de Transport Motorisé (non confirmé)

 

Rattachement :

16ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

27ème Armée : En juillet 41

31ème Armée : En septembre 41

31ème Armée : au 01/02/42

29ème Armée : En mai 42

82ème Corps de Fusiliers : en octobre 43

 

6ème Division de Fusiliers d’Orel

 

Date de Mobilisation : avant 1925 dans le District Militaire de Moscou.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Colonel Mikhail Antonovitch Popsuï-Chapko (Popsuy-Shapko) : au 22/06/41

 

Localisation :

            Brest-Litovsk : au 22/06/41

            Autriche : en mars 45

            Manchourie : en aout 45

 

Historique :

            Au début de la guerre, la division est disposée aux alentours de la forteresse de Brest-Litovsk. La majeure partie de la division se retrouve coincée dans la forteresse et prend part aux combats héroïques mais désespérés. Elle n’est composée que de 350 hommes au 5 juillet 41. Ces hommes parviennent toutefois à retraiter derrière le Dniepr avec les restes de la 4ème Armée et rejoint la 3ème Armée le 25/07/41 avec qui elle reste jusque mi-avril 42.

Tout au long de l’été 41, la force de la division est équivalente à 2 ou 3 bataillons. Elle ne sera complétée qu’en hiver 41/42.

D’avril 42 à novembre 42, elle fait partie de la 40ème Armée avant d’être affectée à la 10ème Armée de Réserve des réserves de la STAVKA. Tout au long de l’année 42, elle prend part aux combats dans la région de Voronej.

En janvier 43, elle est redéployée dans le secteur du Front Sud-Ouest avec la 6ème Armée jusqu’aout 43 puis brièvement avec la 1ère Armée de la Garde.

A partir de février 44, elle combat au sein du 2ème Front d’Ukraine (le plus souvent avec la 53ème Armée).

Au printemps 45, elle participe à la libération de l’Autriche. A la fin de la guerre en Europe, la division est l’une des divisions de vétérans redéployées en Mandchourie pour la campagne finale contre les japonais.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

84ème Régiment de Fusiliers 

125ème Régiment de Fusiliers 

333ème Régiment de Fusiliers 

131ème Régiment d’Artillerie Légère 

204ème Régiment d’Obusiers 

98ème Bataillon Anti-Tanks 

75ème Bataillon de Reconnaissance 

186ème Bataillon de Sapeurs 

37ème Bataillon de Transmission 

31ème Bataillon de Transport Motorisé

95ème Bataillon Médical (non confirmé)

 

Rattachement :

28ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

13ème Armée : 25/07/41 - Mi-avril 42

13ème Armée : au 01/02/42

40ème Armée : mi-avril 42 - Novembre 42

10ème Armée de Réserve : Novembre 42 - Janvier 43

6ème Armée : Janvier 43 - Aout 43

1ère Armée de la Garde : Aout 43 - ?

53ème Armée : ? - Fin 44

40ème Armée : Début 45 - ?

50ème Corps de Fusiliers : 45

49ème Corps de Fusiliers : Aout 45

 

7ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation :

 

Date de Dissolution : juillet 40 par transformation en 7ème Division Mécanisée.

 

Date de Mobilisation : mi juillet 41 ou aout 41 par transformation de la 7ème Division Mécanisée par l’ajout du 405ème Régiment de Fusiliers en remplacement du 23ème Régiment de Tanks détruit.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Localisation :

 

Historique :

 

Organisation

 

En mi juillet 41 :

            405ème Régiment de Fusiliers

 

Rattachement :

District Militaire de l’Oural : au 01/02/42

 

8ème Division de Fusiliers de Minsk « F.E. Dzerjinski »

 

Date de Mobilisation : avant 1921 à Minsk dans le District Militaire de Biélorussie.

 

Date de Dissolution : 30/11/41 mais détruite dès la fin de juin 41.

 

Commandant :

            Colonel Nikolaï Iosifovitch Fomine (Fomin) : au 22/06/41

 

Localisation :

            Stawiski : au 22/06/41

 

Historique :

            Positionnée à la frontière polonaise au début de la guerre avec le 1er Corps de Fusiliers, la division est l’une des plus à l’ouest du Front de l’Ouest. Attaquée par des divisions d’infanterie, elle retraite rapidement avant d’être détruite dans une poche située à l’ouest de Minsk à la fin du mois de juin 41.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

151ème Régiment de Fusiliers 

229ème Régiment de Fusiliers 

310ème Régiment de Fusiliers 

62ème Régiment d’Artillerie Légère 

117ème Régiment d’Obusiers 

108ème Bataillon Anti-Tanks 

162ème Bataillon Anti-Aérien 

254ème Bataillon de Sapeurs 

20ème Bataillon de Reconnaissance (non confirmé)

 

Rattachement :

1er Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

District Militaire d’Asie Centrale : au 01/02/42

            48ème Armée : en avril 42

            18ème Armée : en mai 45

 

9ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation :

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Localisation :

 

Historique :

 

Organisation

 

Rattachement :

            60ème Armée : au 08/05/45

 

10ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : juin 1922 à Petrozavodsk dans le District Militaire de Leningrad.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Major Ivan Federovitch Fadaïev (Fadeev) : au 22/06/41

 

Localisation :

            Kuliai : au 22/06/41

            Golfe de Finlande : en septembre 41

            Nord de Leningrad : en mars 42

            Finlande : en juin 44

 

Historique :

            Positionnée sur la cote de la mer Baltique à 50 kilomètres en arrière du front, la division est rapidement rattrapée et attaquée par trois divisions d’infanterie allemandes.

Au 4 juillet, ses régiments de fusiliers ne sont plus composés que de 800 hommes, son Bataillon Anti-Tanks n’a plus que 2 canons, son Régiment d’Artillerie ne possède plus que 23 canons et son régiment d’obusiers est détruit.

Légèrement renforcée en juillet 41 (2600 hommes au 10/07/41), elle retraite à travers les Pays Baltes pour se positionner en septembre 41 dans le secteur ouest de Leningrad (secteur d’Oranienbaum (Lomonossov), sur la cote du Golfe de Finlande avec la 8ème Armée).

Déplacée au nord de Leningrad avec la 23ème Armée en mars 42, elle protège les accès nord de la ville contre les finlandais. Affectée à un secteur calme, il est probable que la division ai eu un effectif et une dotation réduits jusqu’au début 44. Les autres divisions de ce secteur ont des pelotons de fusiliers à 2 sections et les compagnies ne comprennent que 60 hommes.

En juin 44, toujours avec la 23ème Armée, elle prend part à l’offensive contre la Finlande. Elle reste au sein de cette Armée jusqu’à la fin de l’année avant d’intégrer le 6ème Corps de Fusiliers avec qui elle termine la guerre en Europe.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

62ème Régiment de Fusiliers 

98ème Régiment de Fusiliers 

204ème Régiment de Fusiliers   (non confirmé)

264ème Régiment de Fusiliers   (non confirmé)

30ème Régiment d’Artillerie Légère 

140ème Régiment d’Obusiers 

168ème Bataillon Anti-Aérien 

94ème Bataillon de Sapeurs 

 

Rattachement :

10ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

8ème Armée : En septembre 41

Groupe d’Opération de la Néva : au 01/02/42

23ème Armée : En mars 42 - Fin 44

6ème Corps de Fusiliers : En 45

 

11ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : avant 1922 dans le District Militaire de Leningrad.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Major Nikolaï Aleksandrovitch Sokolov : au 22/06/41

 

Localisation :

            Sud-Est de Siauliai en Lituanie : au 22/06/41

            Sud du Lac Ladoga : en octobre 41

            Lituanie : en 45

 

Historique :

     Le 21/06/41, la division se positionne au Sud-Est de Siauliai en Lituanie au sein des réserves de la 8ème Armée. Attaquée dès le 24 juillet 41 par les 1ère et 6ème PanzerDivisionen, la division retraite avec la 8ème Armée dans la région de Narva qu’elle protège en aout-septembre 41. Déplacée en octobre 41 au sud du lac Ladoga (région de Leningrad), elle parvient à ne pas être encerclée dans le siège de Leningrad.

      Après des passages dans les 54ème et 55ème Armées, elle protège la région de Volkhov tout au long des années 42 et 43 et fait partie des troupes de reconquête de Leningrad. Après janvier 43, elle bloque toujours l’accès à Leningrad avec la 2ème Armée de Choc. En janvier 44, lorsque les allemands quittent Leningrad, la division fait partie de la 1ère Armée de Choc du 2ème Front Balte. Elle reste avec ce Front jusqu’à la fin de la guerre, principalement avec la 42ème Armée. Elle combat ensuite dans les Pays Baltes pour finir la guerre, là où elle l’avait commencé, c'est-à-dire dans la région de Narva.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

163ème Régiment de Fusiliers 

219ème Régiment de Fusiliers 

320ème Régiment de Fusiliers 

72ème Régiment d’Artillerie Légère 

539ème Régiment d’Obusiers (non confirmé)

11ème Bataillon Anti-Tanks (non confirmé)

33ème Bataillon de Reconnaissance (non confirmé)

26ème Bataillon de Sapeurs 

87ème Bataillon de Transmission (non confirmé)

23ème Bataillon de Transport Motorisé (non confirmé)

 

Rattachement :

            8ème Armée : en décembre 39

11ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

55ème Armée : En octobre 41

54ème Armée : Fin 41/début 42

            8ème Armée : en septembre 41

54ème Armée : au 01/02/42

8ème Armée : Début 42

2ème Armée de Choc : En janvier 43

1ère Armée de Choc : En janvier 44

2ème Armée de Choc : en janvier 44

42ème Armée : Après aout 44

14ème Corps de Fusiliers de la Garde : En 45

 

12ème Division de Fusiliers de Sibrevkoma

 

Date de Mobilisation : avant 1922.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Major A.M. Maksimov : au 22/06/41

 

Localisation :

            Extrême-Orient : tout au long de la guerre

 

Historique :

            Bien qu’identifiée par les allemands sur le front Ouest, la 12ème Division de Fusiliers est l’une des divisions les plus anciennes stationnées en Extrême-Orient. Elle reste avec la 2ème Armée et fait face aux divisions japonaises tout au long de la guerre avant de lancer l’offensive en aout 45.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

57ème Régiment de Fusiliers 

192ème Régiment de Fusiliers 

214ème Régiment de Fusiliers 

7ème Régiment d’Artillerie Légère 

238ème Régiment d’Obusiers (jusqu’en janvier 42)

 

Rattachement :

2ème Armée : Au 22/06/41

26ème Armée : en décembre 41    

2ème Armée : au 01/02/42

2ème Armée : en avril 43

2ème Armée : en avril 45

 

13ème Division de Fusiliers du Daghestan

 

Date de Mobilisation : avant 1925 dans le District Militaire du Nord-Caucase en tant que Division Territoriale.

 

Date de Dissolution : 19/09/41 mais détruite dès fin juin 41.

 

Commandant :

            Général-Major Andreï Zinov’evitch Naoumov (Naumov) : au 22/06/41

 

Localisation :

            Région de Bialystok : au 22/06/41

 

Historique :

            La 13ème Division de Fusiliers est une des divisions stationnées sur la frontière à l’ouest de Bialystok. La division n’est pas attaquée pendant les 2 premiers jours de la guerre car les allemands veulent fixer la 10ème Armée pendant que leurs Panzers enveloppent ses flancs. Encerclée à partir du 25 juin dans la poche de Bialystok, elle est détruite dès la fin du mois de juin 41.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

119ème Régiment de Fusiliers 

172ème Régiment de Fusiliers 

296ème Régiment de Fusiliers 

48ème Régiment d’Artillerie Légère 

58ème Régiment d’Obusiers 

115ème Bataillon Anti-Tanks 

312ème Bataillon Anti-Aérien 

369ème Bataillon de Sapeurs 

113ème Bataillon de Reconnaissance (non confirmé)

59ème Bataillon de Transmission (non confirmé)

 

Rattachement :

5ème Corps de Fusiliers : au 22/06/41

42ème Armée : au 01/02/42

 

 

14ème Division de Fusiliers « de Krivoi Rog »

 

Date de Mobilisation : en 1922 à Moscou.

 

Date de Dissolution : 30/12/44 par transformation en 101ème Division de Fusiliers de la Garde.

 

Commandant :

            Général-Major Aleksandr Afanas’evitch Jourba (Dgurba) : au 22/06/41

 

Localisation :

            Frontière Finlandaise, au Nord-Ouest de Mourmansk : au 22/06/41

            Finlande : en octobre 44

 

Historique :

            La 14ème Division de Fusiliers est l’une des deux divisions qui couvrent la route directe entre la frontière finlandaise et le port de Mourmansk. Ses unités sont éparpillées sur 330 kilomètres de la cote de la mer de Barents. Sous la poussée allemande, la division recule pour s’aligner le long de la rivière Zapadnaïa Litsa où le front se stabilise entre septembre 41 et octobre 44 en protection de la ville de Mourmansk. Pendant cette période et à l’instar des autres divisions sur ce front relativement calme, la 14ème Division de Fusiliers voit ses forces réduites de moitié avec cependant l’ajout d’un bataillon de skieurs. A partir du 7 octobre 44, elle fait partie de l’offensive visant à chasser les allemands de Finlande.

 

Organisation

 

Au 30/11/39 :

135ème Régiment de Fusiliers

325ème Régiment de Fusiliers

143ème Régiment d’Artillerie

241ème Régiment d’Obusiers

Au 22/06/41 :

95ème Régiment de Fusiliers

135ème Régiment de Fusiliers (jusque juillet 42)

325ème Régiment de Fusiliers

155ème Régiment de Fusiliers (à partir de juillet 42)

143ème Régiment d’Artillerie Légère

241ème Régiment d’Obusiers (jusque début 42)

149ème Bataillon Anti-Tanks

35ème Bataillon de Reconnaissance

182ème Bataillon Anti-Aérien (non confirmé)

31ème Bataillon de Sapeurs

289ème Bataillon de Sapeurs

278ème Bataillon de Transmission

 

Rattachement :

14ème Armée : Au 30/11/39

14ème Armée : Au 22/06/41

14ème Armée : au 01/02/42

131ème Corps de Fusiliers : Au 07/10/44

 

15ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation :

 

Date de Dissolution : mai 40 par transformation en 15ème Division Mécanisée.

 

Date de Mobilisation : mi-aout 41 par transformation de la 15ème Division Mécanisée par l’ajout du 676ème Régiment de Fusiliers en remplacement du 14ème Régiment de Tanks détruit.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Localisation :

 

Historique :

 

Organisation

 

En mi aout 41 :

            676ème Régiment de Fusiliers

 

Rattachement :

12ème Armée : au 01/02/42

 

16ème Division de Fusiliers « Oulianov » de V.I.Kivkidze

 

Date de Mobilisation : en 1922 dans le District Militaire de la Volga.

 

Date de Dissolution : 29/08/41.

 

Commandant :

            Général-Major Il’ia Mikhaïlovitch Lioubovtsev (Lyubovtsev) : au 22/06/41

 

Localisation :

            Ouest de Tallin : au 22/06/41

 

Historique :

            La 16ème Division de Fusiliers est l’une des premières divisions à occuper les Etats Baltes en 40. Alors que le QG de la division est basé à Tallin, une partie des unités occupe les iles dans le Golfe de Riga alors qu’une autre partie est en cours de déplacement vers la frontière prussienne. La division appartient momentanément au Groupe d’Opération de Narva en juillet 41 et au début du mois d’aout 41, elle participe à la défense du port de Tallin avant de se disloquer complètement sous les poussées allemandes et d’être dissoute le 29/08/41.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

156ème Régiment de Fusiliers 

167ème Régiment de Fusiliers 

249ème Régiment de Fusiliers 

224ème Régiment d’Artillerie Légère 

18ème Bataillon de Reconnaissance 

 

Rattachement :

27ème Armée : Au 22/06/41

District Militaire de Moscou : au 01/02/42

12ème Armée : au 04/09/42

 

17ème Division de Fusiliers de Gorki « Présidium du Soviet Suprême de l’U.R.S.S. »

 

Date de Mobilisation : 1918 dans le District Militaire de Moscou.

 

Date de Dissolution : détruite fin juillet 41.

 

Commandant :

            Général-Major Terentiï Kirillovitch Batsanov : au 22/06/41

 

Localisation :

            Région de Lida au Nord-Ouest de Grodno : au 22/06/41

 

Historique :

            La 17ème Division de Fusiliers s’est déjà distinguée lors de la guerre d’hiver contre la Finlande en 39/40 car elle a obtenu l’Ordre du « Drapeau Rouge » pour son action offensive contre la ligne Mannerheim à la fin de la guerre. Au 22/06/41, la division n’est qu’à 40% de ses effectifs soit 6000 hommes. Lors du début de la guerre contre les allemands, la division est positionnée à Lida directement dans l’axe de l’offensive du  3ème Panzer Group. Elle est alors séparée des autres unités de son Corps de Fusiliers. Certaines sources évoquent que la dernière date à laquelle la division a un commandant est le 29/06/41. D’autres sources relatent que la division fait partie du 44ème Corps de Fusiliers du 10/07/41 au 01/08/41. On peut donc supposer que seuls les restes de la division font partie du 44ème Corps de Fusiliers au mois de juillet 41.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

55ème Régiment de Fusiliers 

271ème Régiment de Fusiliers 

278ème Régiment de Fusiliers 

20ème Régiment d’Artillerie Légère 

390ème Régiment d’Obusiers (jusqu’au 31/08/41)

102ème Bataillon Anti-Tanks (jusqu’au 31/08/41)

161ème Bataillon Anti-Aérien 

114ème Bataillon de Sapeurs (non confirmé)

 

Rattachement :

21ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

44ème Corps de Fusiliers : 10/07/41 - 01/08/41

43ème Armée : en novembre 41

43ème Armée : au 01/02/42

            48ème Armée : en mars 45

 

18ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : avant 1925 dans le District Militaire de Moscou.

 

Date de Dissolution : 31/08/41 mais détruite dès le 20/07/41.

 

Commandant :

            Colonel K.V. Sviridov : au 22/06/41

 

Localisation :

            En provenance District Militaire de la Volga : au 22/06/41

            Orcha, dans la région de Smolensk : fin juin 41

 

Historique :

            Affectée à la 20ème Armée au 22/06/41, la division est en mouvement dans la région de Kazan dans le District Militaire de la Volga. Engagée de manière partielle et désordonnée en fonction des arrivées de ses unités dans la région de Orcha à partir du 29/06/41, la division manque de cohérence et est prise au piège dans la région de Moguilev et est détruite dès la fin du mois de juillet 41. Si le numéro de la division n’est officiellement retiré de l’ordre de bataille soviétique que le 31/08/41, la division disparait des cartes de situation à partir du 20/07/41.

 

Organisation

 

Au 30/11/39 :

97ème Régiment de Fusiliers

208ème Régiment de Fusiliers

316ème Régiment de Fusiliers

3ème Régiment d’Artillerie

12ème Régiment d’Obusiers

381ème Bataillon de Tanks

201ème Bataillon de Tanks Lance-Flammes

Au 22/06/41 :

97ème Régiment de Fusiliers

208ème Régiment de Fusiliers

316ème Régiment de Fusiliers

3ème Régiment d’Artillerie Légère

365ème Régiment de Fusiliers (à partir du 18/10/41)

Jusqu’au 05/01/42 :

282ème Régiment de Fusiliers

365ème Régiment de Fusiliers

518ème Régiment de Fusiliers

978ème Régiment d’Artillerie

 

Rattachement :

56ème Corps de Fusiliers : Au 30/11/39

            8ème Armée : en décembre 39

            8ème Armée : en janvier 40

20ème Armée : Au 22/06/41

61ème Corps de Fusiliers : Début juillet 41

            4ème Armée de Tanks : en juillet 42

2ème Armée de Choc : au 12/01/43

 

19ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : juillet 1922 à Tambov dans le District Militaire de la Volga.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Major Ya.K Kotel’nikov : au 22/06/41

 

Localisation :

            District d’Orel : au 22/06/41

            Spas-Demiansk : en septembre 41

            Budapest : en janvier 45

 

Historique :

            Stationnée depuis les années 30 à Voronej, la division est parfois appelée « Division de Voronej » ou « Division de Tambov ». Début juillet 41, elle est affectée tout d’abord  à la 28ème Armée en cours de formation à Selizharo dans le District Militaire de Moscou., puis à la 24ème Armée à partir du 15/07/41. Au début du mois d’août 41, elle prend part aux contre-offensives soviétiques dans la région du saillent d'Ielnia (Sud-Est de Smolensk). Encerclée dans la région de Spas-Demiansk fin septembre 41 avec la 24ème Armée, elle parvient toutefois à s'extirper du piège et rejoint la ligne de front mi-octobre 41.

La division participe également aux différentes contre-offensives autour de Moscou en hiver 41-42. Tout au long de l’année 42, elle fait partie de la 5ème Armée avant d’être placée en réserve du Front de l’Ouest en novembre 42.

En mars 43, lors de la reprise de Kharkov, elle est affectée à la 3ème Armée de Tanks et est fortement bousculée par la contre-offensive allemande. Elle passe le Dniepr dès la fin de l'année 43 avec la 57ème Armée. Après un bref séjour au sein de la 7ème Armée de la Garde, elle retourne à la 57ème Armée.

Elle participe en janvier 45 à la libération de Budapest et à l'avance en Tchécoslovaquie et en Autriche. Elle finit la guerre dans la région de Prague. Le titre complet de la division à la fin de la guerre est « 19ème Division de Fusiliers de Voronej-Shumliskaya, Ordre du « Drapeau Rouge », Ordre de Souvorov de 2ème Classe ».

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

32ème Régiment de Fusiliers 

282ème Régiment de Fusiliers (jusque fin décembre 41)

315ème Régiment de Fusiliers 

1310ème Régiment de Fusiliers (à partir de fin décembre 41)

90ème Régiment d’Artillerie Légère

103ème Régiment d’Obusiers (jusque septembre 41)

 

Rattachement :

30ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

28ème Armée : Début juillet 41 - 15/07/41

24ème Armée : 15/07/41 - ?

            20ème Armée : en novembre 41

5ème Armée : En janvier 42

5ème Armée : au 01/02/42

3ème Armée de Tanks : En mars 43

57ème Armée : Eté 43

7ème Armée de la Garde : Fin 43

57ème Armée : Début 44

46ème Armée : Début 45

7ème Armée de la Garde : Début 45

23ème Corps de Fusiliers : Début 45

 

21ème Division de Fusiliers de Perm

 

Date de Mobilisation : 1920 en tant que « Division de Perm » en Sibérie.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Colonel P.V. Gnedine : au  22/06/41

 

Localisation :

            Extrême-Orient : au 22/06/41

            Carélie : début septembre 41

            Finlande : en juin 44

            Autriche : en mai 45

 

Historique :

            Avant la guerre, la division est aussi connue sous le nom de « Division de Fusiliers de Perm ».Stationnée en Extrême-Orient au début de la guerre, elle est envoyée sur le front de l'Ouest fin août 41. Elle est alors positionnée le long de la rivière Svir en Carélie devant les lignes finlandaises dès le début du mois de septembre 41. Comme les autres divisions de ce secteur calme, la division voit ses forces réduites mais obtient la création de son propre bataillon de skieurs pour des opérations de sécurité et de patrouille. La division participe à l'offensive au sein de la 19ème Armée du Front de Carélie contre les finlandais en juin 44 et repousse les allemands hors de la Finlande en octobre 44 avec la 14ème Armée. Une fois cette mission terminée, la division est transférée début 45 dans les Balkans où elle termine la guerre en Autriche.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

94ème Régiment de Fusiliers 

116ème Régiment de Fusiliers 

326ème Régiment de Fusiliers 

78ème Régiment d’Artillerie Légère 

109ème Régiment d’Obusiers (jusque début 42)

 

Rattachement :

26ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

7ème Armée : En septembre 41

7ème Armée Autonome : au 01/02/42

19ème Armée : En juin 44

14ème Armée : En octobre 44

26ème Armée : Début 45

 

22ème Division de Fusiliers de Krasnodar

 

Date de Mobilisation : avant décembre 1921.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Major V.A. Siemenov : au 22/06/41

 

Localisation :

            Extrême-Orient : tout au long de la guerre

            Manchourie : aout 45

 

Historique :

            La 22ème Division de Fusiliers est stationnée tout au long de la guerre le long de la Cote Pacifique au sein de la 1ère Armée. En 42/43, la division serte beaucoup en tant qu’unité de remplacement et d’entrainement et envoie plus de 6000 hommes sur le Front Ouest. En août 45, elle participe à l'offensive contre les japonais en Manchourie.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

211ème Régiment de Fusiliers 

246ème Régiment de Fusiliers 

304ème Régiment de Fusiliers 

157ème Régiment d’Artillerie Légère 

182ème Régiment d’Obusiers (jusque février 42)

95ème Bataillon Anti-Tanks 

13ème Bataillon de Reconnaissance

 

Rattachement :

26ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

26ème Corps de Fusiliers : au 01/02/42

1ère Armée : en avril 43                                    

26ème Corps de Fusiliers : En aout 45

1ère Armée : en aout 45                                    

 

23ème Division de Fusiliers de Kharkov

 

Date de Mobilisation : 23/11/1918 à partir de la 1ère Division de Fusiliers d'Ust-Medveditsk.

 

Date de Dissolution : 01/03/43 par transformation en 71ème Division de Fusiliers de la Garde.

 

Commandant :

            Général-Major Vasiliï Federovitch Pavlov : au 22/06/41

 

Localisation :

            Daugavpils : au 22/06/41

            Région du Lac Ilmen : en février 42

            Stalingrad : fin 42/début 43

 

Historique :

            Etant l’une des premières divisions de l’Armée Rouge, la 23ème Division de Fusiliers se distingue pendant la guerre civile et dans les années précédentes la guerre, ce qui lui permet d’obtenir l’Ordre du « Drapeau Rouge » ainsi que l’Ordre de « Lénine ». La semaine précédente les combats, la division est en cours de mouvement. Elle ne dispose que de 3 bataillons en frontière. Ce qui la sauve momentanément est que l’attaque des panzers allemands passe au nord et au sud de ses positions. Elle parvient à se replier en ordre avec la 27ème Armée dans la région de Kaunas puis dans les forêts marécageuses au nord de Vitebsk. Au 25/08/41, la puissance de la division se réduit à 220 hommes dans les Régiments de Fusiliers, 2 canons de 76 mm, 8 obusiers de 122 mm et 8 canons anti-aériens de 37 mm.

Lorsque la violence des combats s’estompe en automne et en hiver 41, la division se renforce et au 25/12/41, elle est composée de 6626 hommes dont 822 membres du Parti et 1190 membres des Komsomols. Fin décembre 41, elle est affectée à la 3ème Armée de Choc nouvellement créée.

Elle participe aux offensives visant à libérer Leningrad en février 42 et est une fois de plus dans un état lamentable (890 hommes fin février42).Fin avril 42, elle est l’une des premières divisions affectées à la nouvelle 53ème Armée.

En août 42, elle est déplacée sur le front de Stalingrad où elle combat vaillamment contre la 6ème Armée Allemande au sein de la 1ère Armée de la Garde ou des 21ème et 65ème Armées obtenant ainsi le privilège d’être redésignée en 71ème Division de Fusiliers de la Garde le 01/03/43.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

89ème Régiment de Fusiliers (jusqu’au 01/03/43)

117ème Régiment de Fusiliers  (jusqu’au 01/03/43)

225ème Régiment de Fusiliers (jusqu’au 01/03/43) 

211ème Régiment d’Artillerie Légère 

226ème Régiment d’Obusiers (jusqu’au 21/08/41)

106ème Bataillon Anti-Tanks (jusqu’au 21/08/41)

106ème Bataillon Anti-Tanks (à partir du 28/01/42)  (jusqu’au 01/03/43)

338ème Bataillon Anti-Aérien (à partir du 21/08/41 et jusqu’au 28/01/42)

316ème Batterie Anti-Aérienne (à partir du 28/01/42)

131ème Bataillon de Sapeurs (jusqu’au 01/03/43) 

45ème Bataillon de Transmission (jusqu’au 01/03/43) 

61ème Bataillon Médical (jusqu’au 01/03/43)

458ème Bataillon de Mortiers (à partir du 28/01/42)

Jusqu’au 01/03/43 :

211ème Régiment d’Artillerie

88ème Compagnie de Reconnaissance

 

Rattachement :

11ème Armée : Au 22/06/41

3ème Armée de Choc : Décembre 41

3ème Armée de Choc : au 01/02/42

34ème Armée : Au 26/02/42

53ème Armée : Fin avril 42

1ère Armée de la Garde : Fin 42

21ème Armée : Fin 42

4ème Armée de Tanks : Fin 42

65ème Armée : Fin 42/début 43

 

24ème Division de Fusiliers « de Fer » Samara-Oulianov

 

Date de Mobilisation : juillet 1918.

 

Date de Dissolution : 27/12/41 mais détruite en septembre 41.

 

Commandant :

            Général-Major Kouz’ma Nikitovitch Galitskiï (Galitskiy) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

            Major Z.D. Podorvanov : au 22/06/41

 

Localisation :

            Ligne Mannerheim : en 40

            Maladzetchna : au 22/06/41

            Borisov (Est de Minsk) : fin juin 41

            Belgorod : en septembre 41

 

Historique :

            Parfois appelée 24ème Zheleznaya Divisia (Division de Fer), la 24ème Division de Fusiliers est l’une des meilleures divisions de l’Armée Rouge en 41. A la fin de la guerre civile, elle obtient le titre honorifique de « Samar-Oulianov » en reconnaissance de sa bravoure lors de la libération de ces deux villes.

Elle participe à la campagne contre la Finlande en 40 et réussit à forcer la ligne Mannerheim en mars 40, obtenant ainsi l’Ordre du « Drapeau Rouge ». A la veille de la guerre contre les allemands, elle est à effectifs complets soit 12000 hommes, 50 canons anti-tanks de 45 mm, 66 mortiers moyens ou lourds et le Régiment d’Artillerie est équipé de matériel très récent et perfectionné.

Après sa retraite près de Borisov (Est de Minsk) le 23/06/41, elle parvient à trouver 7 tanks KV dans la gare de Yuratski, tanks qu’elle ajoute à 10 tanks T-34 et 15 tanks T-26 pour former son propre Bataillon de Tanks. Avec ce renfort blindé, elle mène une série de combats contre la 19ème PanzerDivision entre le 24/06/41 et le 29/06/41.

La division est enfermée dans la poche de Minsk au début du mois de juillet 41 mais elle parvient toutefois à se glisser hors de cette poche pour rejoindre les effectifs de la 21ème Armée.

Lors de ces combats confus, la division perd son fanion près de Volozhin et est donc considérée comme capturée par les allemands. Elle poursuit le combat mais est de nouveau encerclée dans la poche de Kiev. Cette fois ci, elle ne parvient pas à s’en échapper et est détruite en septembre 41 près de Belgorod. La division n’est toutefois dissoute que le 27/12/41 lorsque la désignation « 24ème Zheleznaya Divisia » est assignée à une nouvelle division.

 

Organisation

 

Au 30/11/39 :

7ème Régiment de Fusiliers

168ème Régiment de Fusiliers

274ème Régiment de Fusiliers

160ème Régiment d’Artillerie

246ème Régiment d’Obusiers

315ème Bataillon de Tanks

Au 22/06/41

7ème Régiment de Fusiliers

168ème Régiment de Fusiliers

274ème Régiment de Fusiliers

160ème Régiment d’Artillerie Légère 

246ème Régiment d’Obusiers

52ème Bataillon Anti-Tanks 

8ème Bataillon de Reconnaissance 

370ème Bataillon Anti-Aérien 

73ème Bataillon de Sapeurs 

56ème Bataillon de Transmission

59ème Bataillon de Transport Motorisé (non confirmé)

Bataillon de Tanks (fin juin 41 à partir de tanks trouvés à la gare de Yuratski) (à partir du 24/06/41)

 

Rattachement :

19ème Corps de Fusiliers : Au 30/11/39

21ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

21ème Armée : En juillet 41

3ème Armée : Au 30/09/41

District Militaire d’Arkhangelsk : au 01/02/42

            1ère Armée de la Garde : en septembre 42

52ème Corps de Fusiliers : en janvier 44

            1ère Armée de la Garde : en juillet 44

            18ème Armée : en mai 45

 

25ème Division de Fusiliers de Tchapaïev

 

Date de Mobilisation : 1925 à Poltava dans le District Militaire de Kharkov.

 

Date de Dissolution : 18/07/42.

 

Commandant :

            Colonel A.S. Zakhartchenko (Zakharchenko) : au 22/06/41

 

Localisation :

            Sud du Prut (environs de Reni), à la frontière roumaine : au 22/06/41

            Odessa : été 41

            Sébastopol : octobre 41

 

Historique :

            La 25ème Division de Fusiliers est une des divisions ayant acquis une formidable réputation lors de la guerre civile. Le titre honorifique qu’elle obtient est hérité de son fameux commandant pendant la guerre civile, le Général Tchapaïev.

Au début de la guerre, la division fait face aux unités roumaines. Bien équipée et commandée, elle possède un ascendant physique et moral non négligeable par rapport à l’ennemi. La division retraite lentement vers Odessa qu’elle défend pendant l’été 41. Elle est évacuée en octobre 41 vers la forteresse de Sébastopol et est détruite lors de la chute de cette place-forte en juillet 42.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

31ème Régiment de Fusiliers 

54ème Régiment de Fusiliers 

287ème Régiment de Fusiliers 

69ème Régiment d’Artillerie Légère 

99ème Régiment d’Obusiers 

72ème Bataillon Anti-Tanks 

 

Rattachement :

14ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

Groupe d’Opération Côtier : Eté 41

Armée Côtière : Eté 41

Armée Autonome Côtière : au 01/02/42

Armée Autonome Côtière : en mai 42

 

26ème Division de Fusiliers de Zlatooust

 

Date de Mobilisation : avant 1930 en Extrême-Orient.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Colonel P.G. Kouznetsov : au 22/06/41

 

Localisation :

            Extrême-Orient : au 22/06/41

            Luzhno-Krasnaya : en septembre 41

            Prusse : en avril 45

 

Historique :

            La 26ème Division de Fusiliers est l’une des premières divisions d’Extrême-Orient à être redéployée vers le front de l’ouest en aout 41. Dès le 06/09/41, elle participe aux combats dans le cadre de la 11ème ou de la 34ème Armée du Front Nord-Ouest dans la région de Demiansk jusqu’à la dissolution de ce front en novembre 43. Elle souffre de lourdes pertes en automne 41. En novembre 43, elle est affectée au 90ème Corps de Fusiliers de la 1ère Armée de Choc avec qui elle servira jusqu’à la fin de la guerre. Le 05/05/42, elle obtient le titre honorifique de « Au nom de la République Soviétique Socialiste de Bouriatie-Mongolie Autonome » et en 45, elle obtient l’Ordre du « Drapeau Rouge » et « l’Ordre de Souvorov ».

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

87ème Régiment de Fusiliers 

312ème Régiment de Fusiliers 

349ème Régiment de Fusiliers 

19ème Régiment d’Artillerie Légère 

 

Rattachement :

26ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

11ème Armée : Au 06/09/41

34ème Armée : au 01/02/42

11ème Armée : En 42

34ème Armée : En 42

34ème Armée : en mars 43

90ème Corps de Fusiliers : En novembre 43

 

 

27ème Division de Fusiliers d’Omsk « nbsp ; Prolétariat Italien »

 

Date de Mobilisation : avant 1921 à Omsk en Sibérie.

 

Date de Dissolution : 11 aout 41 mais détruite dès fin juin 41.

 

Commandant :

            Général-Major Aleksandr Mikhaïlovitch Stepanov : au 22/06/41

 

Localisation :

            District Militaire de l’Ouest : au 22/06/41

 

Historique :

            La 27ème Division de Fusiliers a eu une guerre très courte : stationnée à la frontière en 41, elle subit de plein fouet l’attaque de 3 divisions d’infanterie allemandes. Au bout de 3 jours de combats, elle a déjà perdu 40% de ses effectifs. Retraitant dans la poche de Bialystok, la division est détruite dès la fin du mois de juin 41.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

132ème Régiment de Fusiliers 

239ème Régiment de Fusiliers 

345ème Régiment de Fusiliers 

53ème Régiment d’Artillerie Légère 

75ème Régiment d’Obusiers (non confirmé)

120ème Bataillon Anti-Tanks (non confirmé)

21ème Bataillon de Reconnaissance (non confirmé)

140ème Bataillon Anti-Aérien (non confirmé)

45ème Bataillon de Sapeurs (non confirmé)

33ème Bataillon de Transmission (non confirmé)

63ème Bataillon Médical (non confirmé)

 

Rattachement :

4ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

Groupe d’Opération de Kem : au 01/02/42

26ème Armée : en mars 42 

 

28ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation :

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Organisation

 

Rattachement :

District Militaire d’Arkhangelsk : au 01/02/42

3ème Armée de Choc : en novembre 42

 

29ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation :

 

Date de Dissolution : juillet 40 par transformation en 29ème Division Mécanisée.

 

Date de Mobilisation : 14/12/41 par transformation de la 458ème Division de Fusiliers dans le District Militaire d’Asie Centrale.

 

Date de Dissolution : 01/03/43 par transformation en 72ème Division de Fusiliers de la Garde.

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

District Militaire d’Asie Centrale : au 14/12/41

Tula : en mars 42

 

Historique :

            La division est formée dans le Kazakhstan à plein effectifs avec 11840 hommes. Elle est ensuite transférée à Tula en mars 42.

Transférée dans le secteur de Stalingrad en aout 42, elle défend les approches sud de la ville tout au long de l’automne puis prend part à la contre-offensive en novembre 42.

Elle est transformée en 72ème Division de Fusiliers de la Garde le 01/03/43.

 

Organisation

 

Au 14/12/41 :

106ème Régiment de Fusiliers (jusqu’au 01/03/43) 

128ème Régiment de Fusiliers (jusqu’au 01/03/43) 

302ème Régiment de Fusiliers (jusqu’au 01/03/43) 

77ème Régiment d’Artillerie (jusqu’au 01/03/43)

78ème Bataillon de Sapeurs 

125ème Bataillon Anti-Tanks 

104ème Compagnie de Reconnaissance 

350ème Bataillon Médical

 

Rattachement :

District Militaire d’Asie Centrale : au 01/02/42

            1ère Armée de Réserve : avril 42 – 10/07/42

64ème Armée : 10/07/42 – 01/03/43

 

30ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : 25/08/41 par transformation de la 30ème Division de Fusiliers de Montagne.

 

Date de Dissolution : 18/12/42 par transformation en 55ème Division de Fusiliers de la Garde.

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Sud de l’Ukraine : en aout 41

 

Historique :

En raison de son origine (Division de Fusiliers de Montagne), la division n’est dotée que de 8 canons anti-tanks de 45 mm. Heureusement qu’elle ne doit pas faire face à une offensive blindée !

Lors de l’offensive allemande vers le Caucase en été 42, la division retraite via Rostov puis tente de protéger le port de Touapse ainsi que les bases navales sur la côte de la Mer Noire.

La division est transformée le 18/12/42 en 55ème Division de Fusiliers de la Garde.

 

 

Organisation

 

Au 25/08/41 :

35ème Régiment de Fusiliers (jusqu’au 18/12/42)

71ème Régiment de Fusiliers (jusqu’au 18/12/42)

256ème Régiment de Fusiliers (jusqu’au 18/12/42)

59ème Régiment d’Artillerie (jusqu’au 18/12/42)

145ème Bataillon Anti-Tanks 

110ème Bataillon de Sapeurs 

 

Rattachement :

9ème Armée : 25/08/41 – 31/01/42

            9ème Armée : en octobre 41

            5ème Armée : en novembre 41

56ème Armée : 01/02/42 - ?

56ème Armée : au 01/02/42

56ème Armée : au 01/08/42

56ème Armée : au 04/09/42

94ème Corps de Fusiliers : en janvier 44

            1ère Armée de la Garde : en septembre 44

 

31ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : avant 1925 et stationnée à Stalingrad entre 1927 et 1940.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Colonel M.I. Ozimin : au 22/06/41

 

Localisation :

            Transcaucasie : au 22/06/41

            Taganrog : en octobre 41

            Rostov : hiver 41/42

            Touapse : été 42

            Côte de la Mer noire : fin 42

            Roumanie : juillet 44

            Berlin : 45

 

Historique :

            La 31ème Division de Fusiliers est connue avant guerre comme la « Division de Stalingrad ». Stationnée dans le Caucase au début de la guerre, la 31ème Division de Fusiliers est rattachée, dès juillet 41, à la 45ème armée nouvellement formée en protection de la frontière turque. Suite à l'anéantissement du Front Sud-Ouest et à l'encerclement de Kiev, la 31ème Division est appelée à combler les trous dans la région du Donbass. En octobre 41, elle fait partie du Groupe d’Opération de Taganrog qui deviendra la 56ème Armée. Elle reste au sein de cette armée tout l’hiver 41/42

Lors de l'offensive allemande de l'été 42, la division, toujours avec la 56ème Armée, retraite dans le Caucase où elle souffre particulièrement à Touapse. En juillet 42, elle est affectée à la 12ème Armée, puis à la 18ème Armée du Front Nord-Caucase en aout 42. Le 29/08/42, elle est renforcée par les restes de la 9ème Division Motorisée du NKVD qui sont intégrés en tant que 818ème Régiment de Fusiliers.

Lors de la retraite allemande du Caucase à la fin de l’année 42, la division reprend les cotes de la Mer Noire au sein de la 46ème Armée avec qui elle reste jusqu’à la fin de l’année 43. Lors des combats pour le franchissement de la rivière Dniepr, la division est transférée à la 4ème Armée de la Garde du 2ème Front d’Ukraine.

Pendant l’été 44, elle pénètre en Roumanie, toujours au sein de la 4ème Armée de la Garde avant d’être placée en réserve de la STAVKA en étant placée au sein du 78ème Corps de Fusiliers de la 52ème Armée. Elle retourne au front en octobre 44 et continue à combattre avec le 78ème Corps de Fusiliers de la 52ème Armée jusqu’à la fin de la guerre qu’elle termine sur la Vistule, au sud de Berlin.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

75ème Régiment de Fusiliers 

177ème Régiment de Fusiliers (jusqu’au 29/08/42)

248ème Régiment de Fusiliers 

818ème Régiment de Fusiliers (à partir du 29/08/42)

32ème Régiment d’Artillerie Légère 

104ème Bataillon de Sapeurs 

 

Rattachement :

40ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

45ème Armée : En juillet 41

Groupe de Taganrog : Octobre 41 - Novembre 41

56ème Armée : Hiver 41/42

56ème Armée : au 01/02/42

12ème Armée : Juillet 42

12ème Armée : au 01/08/42

18ème Armée : Aout 42

18ème Armée : au 04/09/42

            Front de Transcaucasie (réserves) : au 01/11/42

            18ème Armée : en décembre 42

46ème Armée : Fin 42 - Fin 43

4ème Armée de la Garde : Début 44

78ème Corps de Fusiliers : Septembre 44 - Fin de la guerre

 

32ème Division de Fusiliers de Saratov

 

Date de Mobilisation : début 1922 dans le District Militaire de la Volga.

 

Date de Dissolution : 24/05/42 par transformation en 29ème Division de Fusiliers de la Garde.

 

Commandant :

            Colonel V.I. Polosoukhine : au 22/06/41

 

Localisation :

            Extrême-Orient : au 22/06/41

            Moscou : octobre 41

            Mozhaysk : mai 42

 

Historique :

            La 32ème Division de Fusiliers est l'une des plus anciennes de l'Armée Rouge. Elle se distingue, par exemple, dans les combats du Lac Khassan contre les japonais en 1938 où elle se voit décerner l’Ordre du « Drapeau Rouge ». Stationnée tout d'abord en Extrême-Orient, elle est appelée sur le front ouest où elle est déployée dans le secteur de Moscou début octobre 41. Ses effectifs sont alors les suivants : 15000 hommes, 8593 fusils, 872 véhicules, 444 mitrailleuses de tout type et 286 pièces d’artillerie et mortiers.

            Pendant 5 jours, avec des unités parfois partiellement encerclées, elle combat la 10ème PanzerDivision et la SS Das Reich Infanterie-Division dans le secteur de Borodino en octobre 41. Suite à ces combats, elle voit sa force réduite de moitié en novembre 41 à savoir 7680hommes, 141 mitrailleuses, 44 pièces d’artillerie, 33 mortiers et 9 fusils anti-tanks. Elle prend part aux contre-offensives de la 5ème Armée entre décembre 41 et mai 42, reprend Mozhaysk et repousse les allemands de l'autoroute de Moscou. En reconnaissance de sa bravoure, elle devient la 29ème Division de Fusiliers de la Garde le 24/05/42.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

17ème Régiment de Fusiliers  (jusqu’au 24/05/42)

113ème Régiment de Fusiliers  (jusqu’au 24/05/42)

322ème Régiment de Fusiliers  (jusqu’au 24/05/42)

133ème Régiment d’Artillerie Légère  (jusqu’au 24/05/42)

154ème Régiment d’Obusiers 

65ème Bataillon Anti-Tanks  (jusqu’au 24/05/42)

166ème Bataillon Anti-Aérien 

Jusqu’au 24/05/42 :

166ème Batterie Anti-Aérienne

 

Rattachement :

39ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

5ème Armée : Octobre 41

5ème Armée : en novembre 41

5ème Armée : en décembre 41

5ème Armée : en janvier 42

5ème Armée : au 01/02/42

            81ème Corps de Fusiliers : en mai 44

 

33ème Division de Fusiliers Biélorusses

 

Date de Mobilisation : juin 1922 dans le District Militaire de la Volga.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Major Karp Afanas’evitch Jeleznikov (Dgeleznyakov) : au 22/06/41

 

Localisation :

            Pilyvishki, dans le District de la Baltique : au 22/06/41 

            Région du Lac Ilmen : janvier 42

            Côte Balte : mars 45

            Berlin : avril 45

 

Historique :

            Stationnée à la frontière, la division profite de ne pas être directement dans l'axe de l'offensive allemande pour se replier vers Kaunas.  Elle est toutefois  réduite à 2000 hommes au 10/07/41. Elle retraite avec la 27ème armée et est complétée fin décembre 41 avec un effectif de 10000 hommes, 40 fusils-mitrailleurs, 126 mitrailleuses légères, 18 mitrailleuses lourdes mais peu de pièces d’artillerie et de mortiers.

Elle reprend l'offensive dans la région sud du lac Ilmen en janvier 42 au sein de la 3ème Armée de Choc. Les combats sont furieux et au 27/01/42, les 73ème et 164ème Régiment de Fusiliers ne comportent plus que 218 et 312 hommes. La division reste ensuite dans le secteur Nord de Vitebsk avec la 3ème Armée de Choc jusque février 43 puis au Front de Kalinine avec la 22ème Armée jusqu’avril 44.

Après avoir repris la côte de la Mer Baltique, la division est déplacée en mars 45 pour prendre part au combat de Berlin.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

73ème Régiment de Fusiliers 

82ème Régiment de Fusiliers 

164ème Régiment de Fusiliers 

44ème Régiment d’Artillerie Légère 

92ème Régiment d’Obusiers (non confirmé)

105ème Bataillon Anti-Tanks 

63ème Compagnie de Reconnaissance (non confirmé)

92ème Bataillon de Sapeurs 

77ème Bataillon de Transmission (non confirmé)

35ème Bataillon Médical (non confirmé)

 

Rattachement :

16ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

3ème Armée de Choc : en décembre 41

3ème Armée de Choc : Janvier 42 - Février 43

3ème Armée de Choc : au 01/02/42

22ème Armée : Février 43 - Avril 44

1ère Armée de Choc : Avril 44 - Octobre 44

3ème Armée de Choc : Octobre 44 - Fin de la guerre

 

34ème Division de Fusiliers de la Volga Moyenne

 

Date de Mobilisation : avant 1922.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Colonel A.I. Prilepskiï : au 22/06/41

 

Localisation :

            Extrême-Orient : au 22/06/41 et tout au long de la guerre

 

Historique :

            La 34ème Division de Fusiliers reste en Extrême-Orient, dans le secteur de la rivière Amour, face à la Mandchourie, tout au long de la guerre au sein de la 15ème Armée. En août 45, elle franchit la frontière, traverse la rivière Singari et prend la ville de Chiamussu en moins de 7 jours.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

83ème Régiment de Fusiliers 

134ème Régiment de Fusiliers 

327ème Régiment de Fusiliers 

360ème Régiment d’Artillerie Légère 

145ème Régiment d’Obusiers (jusque janvier 42)

 

Rattachement :

18ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

15ème Armée : au 01/02/42

15ème Armée : en avril 43

15ème Armée : en aout 45

 

35ème Division de Fusiliers Sibérienne

 

Date de Mobilisation : 1921 en Sibérie.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Major F.Z. Borisov : au 22/06/41

 

Localisation :

            Extrême-Orient : au 22/06/41 et tout au long de la guerre

 

Historique :

            Cette division est l’une de ces divisions qui n'ont pas quitté l'Extrême-Orient. Elle est stationnée dans le secteur de la rivière Ussuri, à la frontière avec la Mandchourie pendant toute la durée de la guerre au sein de la 35ème Armée. En août 45, elle avance vers la ville de Poli en Mandchourie.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

183ème Régiment de Fusiliers 

196ème Régiment de Fusiliers 

352ème Régiment de Fusiliers 

119ème Régiment d’Artillerie Légère 

177ème Régiment d’Obusiers  (jusqu’en janvier 42)

 

Rattachement :

Front d’Extrême-Orient : Au 22/06/41

35ème Armée : en juillet 41

35ème Armée : au 01/02/42

5ème Corps de Fusiliers : en aout 45

 

37ème Division de Fusiliers de Novotcherkassk

 

Date de Mobilisation : 1919.

 

Date de Dissolution : 19/09/41 mais détruite dès fin juin 41.

 

Commandant :

            Colonel Andreï Ievseïevitch Tchekharine (Chekharin) : à partir du 14/03/41 et au 22/06/41

 

Localisation :

            Lida, dans le District Militaire de l’Ouest : au 22/06/41

 

Historique :

            Stationnée à Lida, au nord-ouest de Grodno, la 37ème Division de Fusiliers subit de plein fouet l'offensive du 3ème Panzer Group. Elle cumule les désavantage : elle ne débute la guerre qu'à demi-effectif, son commandant n'a pris ses fonctions que 3 mois avant le début de la guerre, elle n'a été rattachée à son corps d'armée que 7 jours avant le début des hostilités. Aucun plan de bataille et aucun entrainement n’a pu être mené avant les combats. Tout concourt alors à sa destruction rapide avant la fin du mois de juin 41.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

20ème Régiment de Fusiliers 

91ème Régiment de Fusiliers 

247ème Régiment de Fusiliers 

170ème Régiment d’Artillerie Légère 

245ème Régiment d’Obusiers (non confirmé)

103ème Bataillon Anti-Tanks (non confirmé)

68ème Bataillon de Reconnaissance (non confirmé)

358ème Bataillon Anti-Aérien (non confirmé)

58ème Bataillon de Sapeurs (non confirmé)

83ème Bataillon de Transmission (non confirmé)

39ème Bataillon Médical (non confirmé)

74ème Bataillon de Transport Motorisé (non confirmé)

310ème Bataillon de Mortiers (non confirmé)

 

Rattachement :

21ème Corps de Fusiliers : 15/06/41 - ?

21ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

Front de Carélie (réserves) : au 01/02/42

32ème Armée : en mars 42

2ème Armée de Choc : en février 45

 

38ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : 1920 et stationnée dans le Caucase du Nord tout au long des années 30.

 

Date de Dissolution : 27/12/41.

 

Commandant :

            Colonel M.G. Kirillov : au 22/06/41

 

Localisation :

            Tcherkassy, dans le District Militaire Spécial de Kiev : au 22/06/41

            Vitebsk : juillet 41

            Viazma : octobre 41

 

Historique :

            Stationnée depuis peu dans le secteur de Tcherkassy au début de la guerre, la division est transférée dans le secteur de Vitebsk pour consolider le front Ouest dès le début du mois de juillet 41 où elle subit les assauts du 3ème panzer Group et est rapidement réduite à 1000 hommes suite aux combats. Renforcée en septembre 41, elle retourne au combat en octobre 41 dans le secteur de Viazma où elle est détruite mi-octobre 41. Quelques groupes de soldats réussissent toutefois à s’échapper des lignes allemandes.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

29ème Régiment de Fusiliers (jusqu’au 01/03/43) 

48ème Régiment de Fusiliers (jusqu’au 01/03/43) 

343ème Régiment de Fusiliers (jusqu’au 01/03/43) 

214ème Régiment d’Artillerie Légère 

134ème Bataillon Anti-Tanks (jusqu’au 01/03/43) 

78ème Bataillon Médical 

Jusqu’au 01/03/43 :

214ème Régiment d’Artillerie

 

Rattachement :

19ème Armée : Au 22/06/41

19ème Armée : Au 11/07/41

43ème Armée : en aout 41

43ème Armée : en septembre 41

16ème Armée : En septembre 41

16ème Armée : Au 30/09/41

20ème Armée : mi-octobre 41

District Militaire d’Asie Centrale : au 01/02/42

            40ème Armée : en septembre 43

47ème Corps de Fusiliers : en janvier 44

 

39ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : 21/05/36 à partir de la 1ère Division de Fusiliers de l'Océan Pacifique en Extrême-Orient.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Colonel Popkov : au 22/06/41

 

Localisation :

            Extrême-Orient : au 22/06/41 et tout au long de la guerre

            Manchourie : aout 45

 

Historique :

            La division est originellement une division de milice et elle reste en Extrême-Orient tout au long de la guerre au sein du 59ème Corps de Fusiliers de la 1ère Armée. Soutenu par la 75ème Brigade de Tanks, elle participe aux combats de Mandchourie en août 45, couvrant 150 km en 11 jours de combats.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

50ème Régiment de Fusiliers 

199ème Régiment de Fusiliers 

254ème Régiment de Fusiliers 

15ème Régiment d’Artillerie Légère 

87ème Régiment d’Obusiers (jusqu’en février 42)

 

Rattachement :

59ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

59ème Corps de Fusiliers : au 01/02/42

15ème Armée : en avril 43

1ère Armée : en aout 45

 

40ème Division de Fusiliers de Bogoutchar « nbsp ;S. Ordjonikidze »

 

Date de Mobilisation : avant 1930 en Sibérie Occidentale.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Major S.K. Mamonov : au 22/06/41

 

Localisation :

            Vladivostok, en Extrême-Orient : au 22/06/41 et tout au long de la guerre

 

Historique :

            La 40ème Division de Fusiliers est l'une des divisions qui a défait les japonais en 1938 au Lac Khassan et est par là-même considérée comme une division d'élite. Elle reste tout au long de la guerre en protection du secteur de Vladivostok au sein du 39ème Corps de Fusiliers de la 25ème Armée. En août 45, elle participe à l'offensive contre les japonais, avançant vers la ville de Tungning à la frontière et s’enfonçant vers la frontière coréenne pour couper les lignes de communications japonaises entre la Corée et la Mandchourie.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

63ème Régiment de Fusiliers 

178ème Régiment de Fusiliers 

231ème Régiment de Fusiliers 

40ème Régiment d’Artillerie Légère (jusque septembre 39 puis renuméroté dans un nombre inconnu)

107ème Régiment d’Obusiers (jusqu’en janvier 42)

 

Rattachement :

39ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

39ème Corps de Fusiliers : au 01/02/42

            25ème Armée : en avril 43

 

 

41ème Division de Fusiliers de Krivoi Rog

 

Date de Mobilisation : avant 1929.

 

Date de Dissolution : 27/12/41 mais détruite dès septembre 41 à Kiev.

 

Commandant :

            Général-Major G.N. Mikouchev (Mikushev) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

            N. Ieremine : au 22/06/41

 

Localisation :

            Ukraine : au 22/06/41

 

Historique :

            Au début de la guerre, la division possède 9912 hommes, 8867 fusils, 4128 fusils semi-automatiques, 464 mitrailleuses légères, 292 mitrailleuses lourdes, 54 canons anti-tanks de 45 mm, 35 canons de 76 mm, 27 obusiers de 122 mm, 12 obusiers de 152 mm, 138 mortiers, 222 camions, 17 tracteurs et 2462 chevaux. Directement stationnée sur la frontière au sein du 6ème Corps de Fusiliers, la division combats durement les troupes allemandes. Rattachée à la 26ème Armée, fin juillet 41, elle retraite et se fait enfermer dans la poche de Kiev en août 41 où elle est détruite en septembre 41.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

102ème Régiment de Fusiliers 

139ème Régiment de Fusiliers 

244ème Régiment de Fusiliers 

132ème Régiment d’Artillerie Légère 

249ème Régiment d’Obusiers (non confirmé)

117ème Bataillon Anti-Tanks

 

Rattachement :

6ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

26ème Armée : Fin juillet 41

District Militaire de la Volga : au 01/02/42

 

42ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : 1936 en Ukraine.

 

Date de Dissolution : 27/12/41 mais détruite dès fin septembre 41.

 

Commandant :

            Général-Major Ivan Sidorovitch Lazarenko : au 22/06/41

 

Localisation :

            Brest-Litovsk : au 22/06/41 

 

Historique :

            La division est stationnée aux alentours de la forteresse de Brest-Litovsk. Un tiers de ses effectifs est emprisonné et anéanti dans cette forteresse en juillet 41. Les autres unités parviennent à retraiter au sud de Minsk avec les restes de la 4ème Armée en perdant de nombreuses troupes. Au 05/07/41, la division ne possède plus que 4000 hommes et la moitié sont des réservistes arrivés fin juin 41, sans uniformes ni équipements. Elle poursuit sa retraite dans le secteur nord de Gomel où elle tente d'attaquer les flancs du 2ème Panzer Group. Ses efforts lui coutent de lourdes pertes sans entamer la dynamique de l’offensive allemande. Repoussée dans la poche de Kiev, elle y est détruite en septembre 41.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

44ème Régiment de Fusiliers 

455ème Régiment de Fusiliers 

459ème Régiment de Fusiliers 

472ème Régiment d’Artillerie Légère 

17ème Régiment d’Obusiers 

4ème Bataillon Anti-Tanks  (non confirmé)

84ème Bataillon de Reconnaissance  (non confirmé)

393ème Bataillon Anti-Aérien 

262ème Bataillon de Sapeurs  (non confirmé)

18ème Bataillon de Transmission  (non confirmé)

3ème Bataillon Médical  (non confirmé)

158ème Bataillon de Transport Motorisé (non confirmé)

158ème Bataillon de Transport (non confirmé)

 

Rattachement :

28ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

21ème Armée : Fin juillet 41

District Militaire de la Volga : au 01/02/42

            33ème Armée : en octobre 43

69ème Corps de Fusiliers : en mai 44

 

43ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : fin 1925 dans le District Militaire de Leningrad.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Major Vladimir Vasil’evitch Kirpitchnikov : au 22/06/41

 

Localisation :

            Leningrad : au 22/06/41

            Narva : juillet 44

 

Historique :

            En mars 40, la division participe victorieusement à l'assaut contre la ligne Mannerheim contre les finlandais et y obtient l’Ordre du « Drapeau Rouge ».

            Au début de la guerre contre les allemands, elle protège la frontière finlandaise au nord de Leningrad. Elle retraite très lentement puis fait face aux allemands le long de la rivière Neva à partir du mois d'octobre 41 au sein de la 55ème Armée du Front de Leningrad. Elle reste dans ce secteur plus ou moins calme jusque décembre 43 lorsqu'elle traverse le Golfe de Finlande par bateau pour rejoindre le secteur d'Oranienbaum avec le 122ème Corps de Fusiliers de la 2ème Armée de Choc. Elle poursuit ensuite les combats vers Luga, puis Narva qu'elle atteint en juillet 44 et enfin Riga en 45 pour isoler l’HeeresGruppe Nord en Courlande sur la côte lituanienne.

 

Organisation

 

Au 30/11/39 :

65ème Régiment de Fusiliers

147ème Régiment de Fusiliers

181ème Régiment de Fusiliers

162ème Régiment d’Artillerie

200ème Régiment d’Obusiers 

369ème Bataillon de Tanks 

Au 22/06/41 :

65ème Régiment de Fusiliers

147ème Régiment de Fusiliers

708ème Régiment de Fusiliers

181ème Régiment d’Artillerie Légère  (non confirmé)

162ème Régiment d’Artillerie Légère 

200ème Régiment d’Obusiers (non confirmé)

73ème Bataillon Anti-Tanks (non confirmé)

25ème Bataillon de Reconnaissance (non confirmé)

299ème Bataillon Anti-Aérien (non confirmé)

379ème Bataillon de Mortiers (non confirmé)

37ème Bataillon de Sapeurs (non confirmé)

3ème Bataillon de Transmission (non confirmé)

101ème Bataillon Médical (non confirmé)

 

Rattachement :

19ème Corps de Fusiliers : Au 30/11/39

50ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

55ème Armée : Octobre 41

55ème Armée : au 01/02/42

122ème Corps de Fusiliers : Décembre 43

2ème Armée de Choc : en janvier 44

 

44ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation :

 

Date de Dissolution : début juin 41 par transformation en 44ème Division de Fusiliers de Montagne.

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Organisation

 

Au 30/11/39 :

25ème Régiment de Fusiliers

146ème Régiment de Fusiliers

305ème Régiment de Fusiliers

122ème Régiment d’Artillerie Légère

179ème Régiment d’Obusiers 

312ème Bataillon de Tanks

 

Rattachement:

Corps Spécial : Au 30/11/39

12ème Armée : en début juin 41

4ème Armée : en novembre 41

4ème Armée : en décembre 41/janvier 42

4ème Armée : au 01/02/42

 

45ème Division de Fusiliers de Volhynie

 

Date de Mobilisation : avant 1925 dans le District Militaire d'Ukraine.

 

Date de Dissolution : 01/03/43 par transformation en 74ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Commandant :

            Général-Major Gavriil Ignat’evitch Cherstiouk (Sherstyuk) : au 22/06/41

 

Localisation :

            Kovel : au 22/06/41

            Voronej : juillet 42

            Stalingrad : octobre 42

 

Historique :

            La division, bien équipée (10000 hommes) et équipée (8958 fusils, 442 mitrailleuses légères, 197 mitrailleuses lourdes, 54 canons anti-tanks de 45 mm, 8 canons anti-aérien de 37 mm, 4 canons anti-aérien de 76 mm, 34 canons de 76 mm, 34 obusiers de 122 mm, 12 obusiers de 152 mm, 12 mortiers de 120 mm, 84 mortiers de 50 mm, 54 mortiers de 82 mm, 16 tankettes T-37 ou T-38 ou T-40, 10 véhicules blindés, 264 camions, 75 tracteurs et 1766 chevaux ), est stationnée entre 20 et 65 kilomètres en retrait de la frontière, à Kovel.

            Dans l'axe de l'offensive du 1er Panzer Group, la division retraite avec la 5ème Armée vers l'Ukraine en combattant essentiellement contre des divisions d'infanterie. Malgré des renforts constants, la force de la division baisse à 5000 hommes au 22/07/41, puis à 4000 hommes au 25/08/41. La division se retrouve encerclée dans la poche de Kiev où elle est détruite en septembre 41. Cependant, quelques éléments de la division ainsi que son commandant, parviennent à s’échapper de la poche. Cela permet à la division d'être complétée en octobre dans le District Militaire de Moscou avec des réservistes du Kazakhstan et de retrouver le front avec la 40ème Armée dès le mois de novembre 41 dans le front Sud-Ouest.

            En juillet 42, la division est étrillée autour de Voronej, puis est complétée dans le District Militaire de la Volga avant d'être assignée à la 62ème Armée en octobre 42 dans le secteur de Stalingrad. Elle participe à la libération de la ville et à l’anéantissement des forces allemandes. En reconnaissance de sa bravoure, elle devient la 74ème Division de Fusiliers de la Garde le 01/03/43.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

10ème Régiment de Fusiliers (jusqu’au 01/03/43) 

61ème Régiment de Fusiliers (jusqu’au 01/03/43) 

253ème Régiment de Fusiliers (jusqu’au 01/03/43) 

178ème Régiment d’Artillerie Légère 

217ème Régiment d’Obusiers (non confirmé)

59ème Bataillon Anti-Tanks (non confirmé)

10ème Bataillon de Reconnaissance (non confirmé)

63ème Bataillon Anti-Aérien (non confirmé)

94ème Bataillon de Transmission (non confirmé)

43ème Bataillon Médical (non confirmé)

49ème Bataillon de Transport Motorisé (non confirmé)

Jusqu’au 01/03/43 :

178ème Régiment d’Artillerie

 

Rattachement :

15ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

40ème Armée : Novembre 41

40ème Armée : au 01/02/42

4ème Armée de Réserve : Juillet 42 - Octobre 42

62ème Armée : Octobre 42

 

46ème Division de Fusiliers de Dniepropetrovsk

 

Date de Mobilisation : avant 1925 dans le District Militaire d'Ukraine.

 

Date de Dissolution : 27/08/41 mais détruite dès début aout 41.

 

Commandant :

            Général-Major A.A. Filatov : au 22/06/41

 

Localisation :

            Transbaïkalie : au 22/06/41

            Smolensk : au 05/07/41

 

Historique :

            En cours de déplacement avec la 16ème Armée vers la région de Vinnitsa au début de la guerre, la division est déroutée vers la région de Smolensk où elle arrive le 05/07/41. Elle mène de furieux combats contre la 7ème Panzer Division et 29ème Division d'Infanterie Motorisée. A la fin du mois de juillet 41 et devant les combats confus, le QG de la division contrôle en plus les régiments de fusiliers des 38, 129 et 152ème Division de Fusiliers. Cependant, la division est elle-même dissoute début août 41 et ses restes sont disséminés  au sein des autres unités de la 16ème Armée.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

176ème Régiment de Fusiliers 

314ème Régiment de Fusiliers 

340ème Régiment de Fusiliers 

93ème Régiment d’Artillerie Légère 

 

Rattachement :

16ème Armée : en juillet 40

32ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

31ème Armée : Au 30/09/41

52ème Armée : au 01/02/42

 

47ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation :

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Colonel K.I. Mironov : au 22/06/41

 

Localisation :

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

551ème Régiment de Fusiliers 

600ème Régiment de Fusiliers 

640ème Régiment de Fusiliers 

379ème Régiment d’Artillerie Légère 

 

Rattachement :

District Militaire d’Odessa : Au 22/06/41

38ème Armée : en octobre 41

38ème Armée : au 01/02/42

 

48ème Division de Fusiliers « M.I Kalinine »

 

Date de Mobilisation : 1931 dans le District Militaire de Moscou à partir de la 2ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Major Pavel Vasil’evitch Bogdanov : au 22/06/41

 

Localisation :

            Région de Raseiniai dans le District Militaire Spécial de la Baltique : au 22/06/41

            Leningrad : 42/44

 

Historique :

            Stationnée dans la région de Siauliai, à 10 kilomètres en retrait de la frontière, la division subit, dès le premier matin de la guerre un violent bombardement et dès l'après-midi, une attaque massive de chars allemands. Dès ce premier jour, elle perd ainsi 70 % de sa capacité opérationnelle. Au 04/07/41, ses régiments de fusiliers comprennent entre 170 et 500 hommes. La division retraite alors avec la 8ème Armée dans le secteur de Leningrad où elle tient la poche d'Oranienbaum, ravitaillée par bateau jusqu'en janvier 44. Elle prend part ensuite à la libération des Pays Baltes avec la 2ème Armée de Choc et contribue à l'encerclement de Courlande en 45. Elle finit la guerre là où elle l’a commencée.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

268ème Régiment de Fusiliers 

301ème Régiment de Fusiliers 

328ème Régiment de Fusiliers 

10ème Régiment d’Artillerie Légère 

14ème Régiment d’Obusiers 

127ème Bataillon Anti-Tanks 

85ème Bataillon de Reconnaissance (non confirmé)

380ème Bataillon de Mortiers (non confirmé)

118ème Bataillon de Sapeurs (non confirmé)

67ème Bataillon de Transmission (non confirmé)

34ème Bataillon Médical (non confirmé)

 

Rattachement :

10ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

Groupe d’Opération Côtier : Octobre 41

Groupe d’Opération Côtier : au 01/02/42

2ème Armée de Choc : Janvier 44

8ème Armée : Printemps 44

42ème Armée : fin 44

110ème Corps de Fusiliers : 45

 

49ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : 1918 dans le District Militaire de Moscou.

 

Date de Dissolution : 27/07/41 mais détruite dès fin juin 41.

 

Commandant :

            Colonel K.F. Vasil’ev : au 22/06/41

 

Localisation :

            Région de Tcheremkha dans le District Militaire Spécial de l’Ouest : au 22/06/41

 

Historique :

            La division a participé à la guerre de Finlande en brisant la ligne Mannerheim en mars 40 obtenant ainsi l’Ordre du « Drapeau Rouge ». Stationnée près de la forteresse de Brest-Litovsk, elle est rapidement désintégrée sous les coups de butoir de 3 divisons d'infanterie. Les restes de la division se replient dans la forêt de Najnovka, au sud-est de Bialystok dès le 26/06/41. Ils y forment alors des unités de partisans.

 

Organisation

 

Au 30/11/39 :

15ème Régiment de Fusiliers

212ème Régiment de Fusiliers

222ème Régiment de Fusiliers

31ème Régiment d’Artillerie

166ème Régiment d’Obusiers

391ème Bataillon de Tanks

Au 22/06/41 :

15ème Régiment de Fusiliers

212ème Régiment de Fusiliers

222ème Régiment de Fusiliers

31ème Régiment d’Artillerie Légère

166ème Régiment d’Obusiers

91ème Bataillon de Reconnaissance (non confirmé)

262ème Bataillon de Sapeurs (non confirmé)

391ème Bataillon de Transport (non confirmé)

 

Rattachement :

50ème Corps de Fusiliers : Au 30/11/39

28ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

District Militaire de Moscou : au 01/02/42

24ème Armée : en novembre 42

 

50ème Division de Fusiliers de Taman

 

Date de Mobilisation : décembre 1936 dans le District Militaire de Moscou.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Major V.P. Ievdokimov (Evdokimov) : au 22/06/41

 

Localisation :

            Polotsk dans le District Militaire Spécial de l’Ouest : au 22/06/41

            Smolensk : été 41

            Nord de Moscou : décembre 41

            Korsun : janvier 44

            Vistule : janvier 45

            Prague : fin de la guerre

 

Historique :

            La division commence la guerre à effectifs réduits, soit 6000 hommes. Stationnée dans la région de Polotsk, elle parvient à éviter d'être enfermée dans les poches de Bialystok ou Minsk. Elle combat alors de manière défensive dans les régions de Vitebsk et au nord de Smolensk changeant régulièrement d’affectation (13ème, 22ème ou 19ème Armée).

            Elle défend ensuite la route de Moscou avec la 5ème Armée et participe à la contre-offensive qui commence le 05/12/41. Tout au long de l'année 42, elle reste au sein du Front Ouest avec les 5ème et 33ème Armée avant d'être transférée à la 1ère Armée de la Garde du  Front Sud-ouest en février 43. Elle prend part à l'automne 43 à l'avance vers la rivière Dniepr et participe à la poche de Korsun en janvier 44 où elle soufre particulièrement. Complétée, elle participe à l'offensive sur la Vistule en janvier 45, avançant à travers la Silésie pour atteindre, à la fin de la guerre, la région de Prague.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

2ème Régiment de Fusiliers 

49ème Régiment de Fusiliers 

359ème Régiment de Fusiliers 

202ème Régiment d’Artillerie Légère 

257ème Régiment d’Obusiers 

89ème Bataillon Anti-Tanks 

6ème Bataillon de Reconnaissance (non confirmé) (réduit à un escadron de cavalerie le 01/10/41)

68ème Bataillon de Sapeurs 

81ème Bataillon de Transmission 

10ème Bataillon Médical 

41ème Bataillon de Transport (non confirmé)

398ème Bataillon de Transport (non confirmé)

 

Rattachement :

Front Ouest : Au 22/06/41

13ème Armée : Juin/début juillet 41

22ème Armée : Juin/début juillet 41

16ème Armée : en juillet 41

19ème Armée : A partir de mi-juillet 41

19ème Armée : Au 30/09/41

19ème Armée : en octobre 41

5ème Armée : A partir de mi-octobre 41 - Fin 42

5ème Armée : au 01/02/42

33ème Armée : Fin 42

1ère Armée de la Garde : Février 43

52ème Armée : Avril 44 - Fin 44

73ème Corps de Fusiliers : 45 - Fin de la guerre

 

51ème Division de Fusiliers de Perekop « Mossoviet »

 

Date de Mobilisation : aout 1918.

 

Date de Dissolution : 16/08/42.

 

Commandant :

            Général-Major P.G. Tsiroul’nikov (Tsirul’nikov) : au 22/06/41

 

Localisation :

            Long du Danube à Izmail : au 22/06/41

            Kharkov : mai 42

 

Historique :

            La 51ème Division de Fusiliers est l'une des divisions qui a participé à la guerre contre la Finlande. Elle est stationnée avec la 9ème Armée face à la Roumanie au début de la guerre et retraite à travers l'Ukraine du Sud avant d’être violemment prise à partie par le 1er Panzer Group en automne 41. Complétée  en novembre 41, elle protège le flanc Sud lors de l'offensive de Kharkov en mai 42 avant d’être attaquée par le 3ème PanzerKorps dans la poche de Kharkov. Avec les restes de la 9ème Armée, elle retraite alors vers le Caucase du Nord en juillet 42 avec un effectif inférieur à 1000 hommes. Elle est alors dissoute à la mi-août 42.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

23ème Régiment de Fusiliers 

263ème Régiment de Fusiliers 

348ème Régiment de Fusiliers 

218ème Régiment d’Artillerie Légère 

225ème Régiment d’Obusiers  (jusque décembre 41)

 

Rattachement :

14ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

            37ème Armée : en novembre 41

9ème Armée : au 01/02/42

9ème Armée : au 01/08/42  

            44ème Armée : en janvier 43

 

52ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : 1936.

 

Date de Dissolution : 26/12/41 par transformation en 10ème Division de Fusiliers de la Garde.

 

Commandant :

            Général-Major N.N. Nikichine (Nikishin) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            A la frontière finlandaise, au Nord-Ouest de Mourmansk : au 22/06/41

 

Historique :

            La division est stationnée dans la région de Mourmansk au début de la guerre. Elle se concentre sur la rivière Litsa à partir du 06/07/41, contre-attaquant les forces allemandes avançant sur Mourmansk. Elle parvient à contenir toutes les offensives allemandes tout au long de l'année 41 et est récompensée pour ces faits d'armes à être ré-désignée en 10ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Organisation

 

Au 30/11/39 :

58ème Régiment de Fusiliers

112ème Régiment de Fusiliers

205ème Régiment de Fusiliers

158ème Régiment d’Artillerie

208ème Régiment d’Obusiers

411ème Bataillon de Tanks

349ème Bataillon de Tanks

Au 22/06/41 :

58ème Régiment de Fusiliers (jusqu’au 26/12/41)

112ème Régiment de Fusiliers (jusqu’au 26/12/41)

205ème Régiment de Fusiliers (jusqu’au 26/12/41)

158ème Régiment d’Artillerie Légère (jusqu’au 26/12/41)

208ème Régiment d’Obusiers

54ème Bataillon Anti-Tanks (non confirmé)

62ème Bataillon de Reconnaissance (jusqu’au 26/12/41)

314ème Bataillon Anti-Aérien

29ème Bataillon de Sapeurs (non confirmé)

54ème Bataillon de Sapeurs (non confirmé)

7ème Bataillon de Transmission (non confirmé)

37ème Bataillon Médical (non confirmé)

61ème Bataillon de Transport Motorisé (non confirmé)

 

Rattachement :

14ème Armée : Au 30/11/39

14ème Armée : Au 22/06/41

 

53ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : dans les années 30.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Colonel I.Ia. Bartenev : au 22/06/41  (non confirmé)

            Colonel F.P. Konovalov : au 22/06/41  (non confirmé)

 

Localisation :

            Gomel : au 22/06/41

            Sud de Smolensk : juillet 41

            Kharkov : février 43

            Frontière Sud de la Tchécoslovaquie : fin de la guerre

 

Historique :

            La division commence la guerre dans le secteur de Gomel. Redéployée ensuite dans la région de Smolensk au sein du 45ème Corps de Fusiliers de la 13ème Armée dès le début du mois de juillet 41, la division est rapidement malmenée par le 2ème Panzer Group. Assignée à la 43ème Armée à partir du 10/08/41 et complétée en septembre 41, la division a un effectif de 12200 hommes, 356 mitrailleuses, 95 pièces d’artillerie et mortiers, 4 canons anti-aériens et 18 canons anti-tanks au 01/10/41.

            De nouveau malmenée lors des combats autour de Viazma et de Briansk début octobre 41, la division retraite avec la 43ème Armée pour couvrir les accès sud-ouest de Moscou. Elle reste dans ce secteur jusqu'en février 43 où elle est transférée au Front Sud-Ouest pour rejoindre la 1ère Armée de la Garde, juste à temps pour être une nouvelle fois malmenée lors de l'offensive sur Kharkov. Après une période au sein des réserves de la STAVKA, la division rejoint le front au sein de la 7ème Armée de la Garde en septembre 43. Elle termine la guerre sur la frontière sud de la Tchécoslovaquie.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

12ème Régiment de Fusiliers 

110ème Régiment de Fusiliers (jusque septembre 41)

223ème Régiment de Fusiliers 

475ème Régiment de Fusiliers (à partir de septembre 41)

36ème Régiment d’Artillerie Légère 

64ème Régiment d’Obusiers (jusqu’octobre 41)

 

Rattachement :

63ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

45ème Corps de Fusiliers : Juillet 41

43ème Armée : 10/08/41 - Septembre 42

43ème Armée : Au 30/09/41

43ème Armée : au 01/02/42

33ème Armée : Septembre 42 - Février 43

1ère Armée de la Garde : en février 43

            37ème Armée : en septembre 43

7ème Armée de la Garde : Septembre 43 - Mars 45

46ème Armée : Mars 45 - Fin de la guerre

 

 

54ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : avant 1937.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Major Il’ia Vasil’evitch Panine : au 22/06/41

 

Localisation :

            Ukhta (frontière finlandaise) : au 22/06/41

            Frontière finlandaise : juin 41 – décembre 44

            Nord de Prague : fin de la guerre

 

Historique :

            La 54ème Division de Fusiliers couvre la frontière finlandaise dans le secteur d’Ukhta au début de la guerre. Elle défend les accès juste en dessous du Cercle Arctique, dans un secteur réputé calme avec la 6ème Armée. En septembre 44, la division prend part à l'offensive générale contre la Finlande avant d'être redéployée en Biélorussie en décembre 44 au sein de la 31ème Armée et de finir la guerre dans la région nord de Prague.

 

Organisation

 

Au 30/11/39 :

118ème Régiment de Fusiliers

337ème Régiment de Fusiliers

529ème Régiment de Fusiliers (détaché de la 163ème Division de Fusiliers)

86ème Régiment d’Artillerie

97ème Bataillon de Tanks

Au 22/06/41 :

81ème Régiment de Fusiliers (non confirmé)

118ème Régiment de Fusiliers

337ème Régiment de Fusiliers

86ème Régiment d’Artillerie Légère

491ème Régiment d’Obusiers (jusque début 42)

58ème Bataillon Anti-Tanks (non confirmé)

34ème Bataillon de Reconnaissance (non confirmé)

338ème Bataillon Anti-Aérien (non confirmé)

16ème Bataillon de Sapeurs (non confirmé)

904ème Bataillon de Transmission (non confirmé)

29ème Bataillon Médical (non confirmé)

181ème Bataillon de Transport Motorisé (non confirmé)

 

Rattachement :

Corps Spécial : Au 30/11/39

7ème Armée : Au 22/06/41

Groupe d’Opération de Kem : Octobre 41 - Avril 42

Groupe d’Opération de Kem : au 01/02/42

26ème Armée : en mars 42 

26ème Armée : Avril 42 - Décembre 44

31ème Armée : Décembre 44 - Fin de la guerre

 

55ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : juillet 1919 à Leningrad.

 

Date de Dissolution : 01/10/41.

 

Commandant :

            Colonel D.I. Ivaniouk (Ivanyuk) : au 22/06/41

 

Localisation :

            Sloutsk dans le District Militaire Spécial de l’Ouest : au 22/06/41

 

Historique :

            Prise à partie dès le début de la guerre par le 2ème Panzer Group, la division ne déploie plus que 800 hommes au 05/07/41 alors qu’elle appartient au 28ème Corps de Fusiliers de la 4ème Armée. Elle continue sa retraite tout au long de l'été au sein de la 13ème Armée puis de la 21ème Armée pour aboutir dans la poche de Kiev où elle est détruite en septembre 41.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

107ème Régiment de Fusiliers 

111ème Régiment de Fusiliers 

228ème Régiment de Fusiliers 

84ème Régiment d’Artillerie Légère 

141ème Régiment d’Obusiers 

129ème Bataillon Anti-Tanks 

79ème Bataillon de Reconnaissance (non confirmé)

250ème Bataillon Anti-Aérien (non confirmé)

Un  Bataillon de Sapeurs (non confirmé)

Un  Bataillon de Transmission (non confirmé)

 

Rattachement :

47ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

28ème Corps de Fusiliers : Au 05/07/41

13ème Armée : Fin juillet 41

21ème Armée : Fin aout 41

District Militaire de la Volga : au 01/02/42

 

56ème Division de Fusiliers de Moscou

 

Date de Mobilisation : avant 1923 dans le District Militaire de Moscou.

 

Date de Dissolution : 30/06/41 mais détruite dès le 25/06/41.

 

Commandant :

            Général-Major S.P. Sakhnov : au 22/06/41

 

Localisation :

            Grodno dans le District Militaire Spécial de l’Ouest: au 22/06/41

 

Historique :

            La division  subit l'assaut de 3 divisions d'infanterie allemandes dès le premier jour de la guerre dans le secteur de Grodno. Dès 10h00, le 23/06/41, la division rend compte que 2 de ses régiments de fusiliers sont détruits. 48 heures après le début des combats, la division cesse d’exister et est rayée de l'ordre de bataille dès le 30/06/41, devenant ainsi malgré elle, l'une des premières divisions à être officiellement détruite.

 

Organisation

 

Au 30/11/39 :

37ème Régiment de Fusiliers

184ème Régiment de Fusiliers

213ème Régiment de Fusiliers

113ème Régiment d’Artillerie

247ème Régiment d’Obusiers

410ème Bataillon de Tanks

Au 22/06/41 :

37ème Régiment de Fusiliers

184ème Régiment de Fusiliers

213ème Régiment de Fusiliers

113ème Régiment d’Artillerie Légère

247ème Régiment d’Obusiers

59ème Bataillon Anti-Tanks (non confirmé)

38ème Bataillon de Reconnaissance (non confirmé)

277ème Bataillon Anti-Aérien (non confirmé)

79ème Bataillon de Sapeurs (non confirmé)

22ème Bataillon de Transmission (non confirmé)

107ème Bataillon Médical (non confirmé)

 

Rattachement :

56ème Corps de Fusiliers : Au 30/11/39

            8ème Armée : en janvier 40

4ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

55ème Armée : au 01/02/42

43ème Armée : en juin 44

 

57ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : 1921 dans le District Militaire de l'Oural à partir de la 24ème Division de Fusiliers.

 

Date de Dissolution : 1940 par transformation en 57ème Division Motorisée de Fusiliers.

 

Commandant :

 

Localisation :

 

Historique :

             La 57ème Division Motorisée de Fusiliers est une des divisions ayant défait les japonais à la bataille de Khalkin-Gol en Mongolie en 39. Elle est transformée en Division Motorisée de Fusiliers en 1940.

 

Organisation

 

Rattachement :

 

58ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation :

 

Date de Dissolution : début juin 41 par transformation en 58ème Division de Fusiliers de Montagne.

 

Commandant :

 

Localisation :

 

Historique :

 

Organisation

 

Rattachement :

12ème Armée : en début juin 41

District Militaire de la Volga : au 01/02/42

 

59ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : 25/05/36 à partir de la « 1ère Division de Kolkhoze » dans la Région Maritime du Front de l'Extrême-Orient.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Major V.A. Glazounov : au 22/06/41

 

Localisation :

            Vladivostok : au 22/06/41

 

Historique :

            Formée à partir d’unité de milice en 36, la division est stationnée avec la 1ère Armée dans la région de Vladivostok tout au long de la guerre. Lors de l'offensive contre le Japon, en août 45, elle avance vers la ville de Mutanchiang avec le 26ème Corps de Fusiliers.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

124ème Régiment de Fusiliers 

37ème Régiment d’Artillerie Légère 

45ème Régiment d’Obusiers (jusque janvier 42)

 

Rattachement :

59ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

26ème Corps de Fusiliers : au 01/02/42

1ère Armée : en avril 43                                    

26ème Corps de Fusiliers : Aout 45

1ère Armée : en aout 45

 

60ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation :

 

Date de Dissolution : début juin 41 par transformation en 60ème Division de Fusiliers de Montagne.

 

Commandant :

 

Localisation :

 

Historique :

 

Organisation

 

Rattachement :

12ème Armée : en début juin 41

            49ème Armée : en décembre 41

Front de Briansk (réserves) : au 01/02/42

            77ème Corps de Fusiliers : en mars 44

 

61ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : janvier 1932 près de Saratov dans le District Militaire de la Volga.

 

Date de Dissolution : 15/08/41.

 

Commandant :

            Colonel N.A. Prichtchepa (Prishchepa) : 22/06/41

 

Localisation :

            Région de Gomel dans le District Militaire Spécial de l’Ouest : au 22/06/41

            Eborov (sur la rivière Dniepr) : au 05/07/41

            Roslavl : août 41

 

Historique :

            Arrivée mi-juin 41 dans la région de Gomel, la division ne s'y attarde pas sous la poussée allemande. Début août 41, subissant les attaques combinées des 2ème Panzer Group et 2ème Armée Allemande, la division se retrouve coincée dans la poche près de Roslavl où elle est détruite mi-août 41.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

66ème Régiment de Fusiliers 

221ème Régiment de Fusiliers 

307ème Régiment de Fusiliers 

55ème Régiment d’Artillerie Légère 

Rattachement :

66ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

45ème Armée : au 01/02/42

45ème Armée : au 01/08/42

            10ème Corps de Fusiliers de la Garde : en janvier 44

 

62ème Division de Fusiliers du Turkestan

 

Date de Mobilisation : 1929

 

Date de Dissolution : 19/09/41

 

Commandant :

            Colonel M.P. Timochenko (Timoshenko) : 22/06/41

 

Localisation :

            Khorostkiv : au 22/06/41

            Mosur : au 22/06/41

 

Historique :

            Débutant la guerre avec un effectif de 10000 hommes, 437 mitrailleuses légères, 206 mitrailleuses lourdes, 54 canons anti-tanks de 45 mm, 4 canons anti-aérien de 76 mm, 34 canons ou obusiers de 76 mm, 32 obusiers de 122 mm, 12 obusiers de 152 mm, 12 mortiers de 120 mm, 54 mortiers de 82 mm, 86 mortiers de 50 mm, 464 camions, 87 tracteurs et 1892 chevaux, la division se retrouve avec un effectif de 6000 hommes au 22/07/41 et un effectif de 4000 hommes fin août 41.

            Retraitant tout au long de l'été 41, la division se retrouve encerclée dans la poche de Kiev en septembre 41 où elle est détruite.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

104ème Régiment de Fusiliers 

123ème Régiment de Fusiliers 

306ème Régiment de Fusiliers 

89ème Régiment d’Artillerie Légère 

150ème Régiment d’Obusiers 

126ème Bataillon Anti-Tanks (non confirmé)

95ème Bataillon d’Artillerie (non confirmé)

392ème Bataillon Anti-Aérien (non confirmé)

108ème Bataillon de Sapeurs (non confirmé)

93ème Bataillon de Transmission (non confirmé)

56ème Bataillon de Transport Motorisé (non confirmé)

 

Rattachement :

15ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

40ème Armée : au 01/02/42

 

63ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : 25/06/42 par transformation de la 8ème Division Motorisée de Fusiliers du NKVD.

 

Date de Dissolution : 27/11/42 par transformation en 52ème Division de Fusiliers de la Garde.

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

Nord de Stalingrad : en septembre 42

 

Historique :

Le changement d’appellation des unités n’intervient que le 14/07/42. A partir de septembre 42, la division tient une tête de pont sur le Don, au nord de Stalingrad. C’est à partir de cette tête de pont qu’aura lieu le départ de la contre-offensive le 19/11/42.

Une semaine après le début de cette contre-offensive, la division pend une large part à la destruction de la 3ème Armée Roumaine et continue de progresser le long du Don. En reconnaissance de ses actions, la division est transformée en 52ème Division de Fusiliers de la Garde le 27/11/42.

 

Organisation

 

Au 25/06/42 :

6ème Régiment Motorisé de Fusiliers du NKVD

16ème Régiment Motorisé de Fusiliers du NKVD

28ème Régiment Motorisé de Fusiliers du NKVD

Au 14/07/42 :

226ème Régiment de Fusiliers  (jusqu’au 27/11/42)

291ème Régiment de Fusiliers  (jusqu’au 27/11/42)

346ème Régiment de Fusiliers  (jusqu’au 27/11/42)

26ème Régiment d’Artillerie (jusqu’au 27/11/42)

51ème Bataillon de Transmissions (jusqu’au 27/11/42)

76ème Bataillon Anti-Tanks 

53ème Compagnie Motorisée de Reconnaissance  (jusqu’au 27/11/42)

63ème Bataillon d’Entrainement 

400ème Compagnie de Camions (jusqu’au 27/11/42)

51ème Hôpital Vétérinaire

 

Rattachement :

44ème Armée : au 01/02/42

21ème Armée : 26/07/42 - ?

21ème Armée : en novembre 42

 

64ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : 1918 pendant la guerre civile et stationnée près de Smolensk depuis 1926.

 

Date de Dissolution : 26/09/41 par transformation en 7ème Division de Fusiliers de la Garde.

 

Commandant :

            Colonel S.I.Iovlev : au 22/06/41

 

Localisation :

            Ratamka, près de Minsk dans le District Militaire Spécial de Kiev : au 22/06/41

            Moguilev : juillet 41

            Ielnia : septembre 41

 

Historique :

            En commençant la guerre à l'est de la ville de Minsk, la division réussit à éviter les encerclements de Bialystok et de Minsk en juin 41. Elle se positionne alors début juillet 41 dans la région de Moguilev avec la 13ème Armée, participe à la bataille de Smolensk avec les 16ème et 19ème Armée puis retraite vers Ielnia en septembre 41 où elle contient victorieusement une attaque allemande. En reconnaissance de sa bravoure, elle devient alors la 7ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

30ème Régiment de Fusiliers  (jusqu’au 26/09/41)

159ème Régiment de Fusiliers  (jusqu’au 26/09/41)

288ème Régiment de Fusiliers  (jusqu’au 26/09/41)

163ème Régiment d’Artillerie Légère  (jusqu’au 26/09/41)

210ème Régiment d’Obusiers (non confirmé)

170ème Bataillon Anti-Tanks (non confirmé)

73ème Bataillon de Reconnaissance (non confirmé)

318ème Bataillon Anti-Aérien (non confirmé)

106ème Bataillon de Sapeurs (non confirmé)

82ème Bataillon de Transmission (non confirmé)

65ème Bataillon Médical (non confirmé)

 

Rattachement :

44ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

16ème Armée : en juillet 41

16ème Armée : Début aout 41

19ème Armée : A partir du 15/08/41

1ère Armée de la Garde : en septembre 42

 

65ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : 15/05/31 à partir du 139ème Régiment de Fusiliers à Tioumen dans le District Militaire de Transbaïkalie.

 

Date de Dissolution : début 40 par transformation en 65ème Division Mécanisée.

 

Date de Mobilisation : printemps 41 par transformation de la 65ème Division Mécanisée.

 

Date de Dissolution : 29/12/44 par transformation en 102ème Division de Fusiliers de la Garde.

 

Commandant :

            Colonel P.K. Koshevoy : au 22/06/41

 

Localisation :

            Transbaïkalie : au 22/06/41

            Tikhvin : au 15/11/41

            Novgorod : en janvier 44

            Kirkenes : octobre 44

 

Historique :

            Stationnée dans le District Militaire de Transbaïkalie au début de la guerre, la division est transférée à la 36ème Armée en juillet 41, puis redéployée dans la région de Tikhvin (SE de Leningrad) en novembre 41 avec la 4ème Armée. Elle  parvient à repousser les assauts allemands et obtient l’Ordre du « Drapeau Rouge ».

            Elle reste ensuite dans le secteur de Volkhov tout au long des années 42 et 43 avant de prendre part, début 44 à la libération de Novgorod avec la 59ème Armée et d’obtenir le titre de « Novgorod » le 20/01/44. En juin 44, au sein du 99ème Corps de Fusiliers de la 7ème Armée, elle prend part à l'offensive contre la Finlande avant d’être redéployée dans la région Nord de la Finlande avec la 14ème Armée pour repousser les allemands en Norvège. Elle devient alors la 102ème Division de Fusiliers de la Garde, dernière division à être distinguée de ce titre jusqu'à la fin de la guerre.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

38ème Régiment de Fusiliers 

60ème Régiment de Fusiliers 

311ème Régiment de Fusiliers 

127ème Régiment d’Artillerie Légère (jusqu’avril 42)

172ème Régiment d’Obusiers (jusqu’avril 42)

            6ème Régiment d’Artillerie de la Garde (à partir d’avril 42)

 

Rattachement :

12ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

36ème Armée : Juillet 41

4ème Armée : A partir du 15/11/41

4ème Armée : en décembre 41/janvier 42

4ème Armée : au 01/02/42

52ème Armée : 42

59ème Armée : Janvier 44

99ème Corps de Fusiliers : Juin 44

14ème Armée : Octobre 44

 

66ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : juillet 36 à partir de la « 2ème Division de Kolkhoze » dans la Région Maritime du Front de l'Extrême-Orient

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Colonel M.K. Iouchkevitch : au 22/06/41

 

Localisation :

            Vladivostok : au 22/06/41

            Extrême-Orient : tout au long de la guerre

 

Historique :

            Formée à partir d’unité de milice en 36, la division est affectée à la 35ème Armée en juillet 41 et reste stationnée dans la région de Vladivostok tout au long de la guerre. Lors de l'offensive contre le Japon, en août 45, elle traverse les rivières Oussouri et Soungatcha et avance vers la ville de Tungan en Mandchourie.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

33ème Régiment de Fusiliers 

108ème Régiment de Fusiliers 

341ème Régiment de Fusiliers 

161ème Régiment d’Artillerie Légère 

263ème Régiment d’Obusiers 

 

Rattachement :

Front d’Extrême-Orient : Au 22/06/41

3ème Armée (non confirmé) : Au 30/09/41

35ème Armée : en juillet 41

35ème Armée : au 01/02/42

1ère Armée : en avril 43

35ème Armée : en aout 45

 

67ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : mai 36 à partir de la 20ème Division de Fusiliers Territoriaux dans le District Militaire de Leningrad.

 

Date de Dissolution : 19/09/41.

 

Commandant :

            Général-Major N.A.Dedaïev (Dedaev) : au 22/06/41

 

Localisation :

            Libau (ou Liepaja)  en Lituanie : au 22/06/41

 

Historique :

            Stationnée à Libau, petit port sur la Baltique, la division a une mission essentiellement de défense de la côte contre les débarquements éventuels, c’est pour cela qu’elle n’est dotée que de 7000 hommes (6000 hommes de base en temps de paix + 1000 réservistes en renfort à partir de mai 41). Tout en étant bien en retrait du front, la division est rattrapée dès le 23 /06/41 par la 291ème Division d'Infanterie Allemande qui la bouscule dans la région de Libau. Dans ces combats, elle perd son commandant et de nombreux hommes. Courant juillet 41, une partie de la division retraite vers Oranienbaum avec la 8ème Armée, alors que l'autre partie retraite vers Leningrad. La division est alors dissoute mi-septembre 41, renforçant alors les divisions voisines.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

56ème Régiment de Fusiliers 

114ème Régiment de Fusiliers 

281ème Régiment de Fusiliers 

94ème Régiment d’Artillerie Légère (jusqu’au 19/07/41)

242ème Régiment d’Obusiers 

99ème Bataillon Anti-Tanks 

11ème Bataillon de Reconnaissance 

389ème Bataillon Anti-Aérien (non confirmé)

83ème Bataillon de Sapeurs 

36ème Bataillon de Transmission

64ème Bataillon de Transport Motorisé (non confirmé)

64ème Bataillon de Transport (non confirmé)

 

Rattachement :

27ème Armée : Au 22/06/41

8ème Armée : Juillet 41

7ème Armée Autonome : au 01/02/42

 

69ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation :

 

Date de Dissolution : mars 41 par transformation en 69ème Division Mécanisée.

 

Commandant :

 

Localisation :

 

Historique :

 

Organisation

 

Rattachement :

District Militaire d’Asie Centrale : au 01/02/42

 

 

70ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : 1934 à Kuibyshev dans le District Militaire de la Volga.

 

Date de Dissolution : 16/10/42 par transformation en  45ème Division de Fusiliers de la Garde

 

Commandant :

            Général-Major A.I. Fediounine (Fedyunin) : au 22/06/41

 

Localisation :

            Leningrad : au 22/06/41

            Ostrov : première quinzaine de juillet 41

            Rivière Neva : en 41

 

Historique :

            La 70ème Division de Fusiliers a réussi à percer la Ligne Mannerheim début 40 lors de la guerre contre la Finlande obtenant ainsi l’Ordre de « Lénine ». Au début de la guerre contre les allemands, elle est placée en réserve dans la région de Leningrad et a le temps de compléter ses effectifs avant d'aller au combat. Au début du mois de juillet 41, elle est déplacée dans le secteur de Luga avec le Groupe d’Opération de Luga avec 14000 hommes et 200 pièces d'artillerie où elle se mesure au 4ème Panzer Group et où elle est décimée.

            Pour avoir une idée de la violence des combats, il suffit de savoir que lorsque la division est intégrée à la 48ème Armée le 04/08/41, cette armée complète comporte 6235 hommes et 31 canons ! La division défend alors la ligne de la rivière Neva jusqu'à la fin de l'année 41. Elle prend part à l'offensive de septembre 42 pour dégager Leningrad mais sans succès. En reconnaissance de sa bravoure, la division devient alors le 16/10/42, la 45ème Division de Fusiliers de la Garde.

 

Organisation

 

Au 30/11/39 :

68ème Régiment de Fusiliers 

252ème Régiment de Fusiliers 

329ème Régiment de Fusiliers 

221ème Régiment d’Artillerie

227ème Régiment d’Obusiers 

368ème Bataillon de Tanks 

Au 22/06/41 :

68ème Régiment de Fusiliers (jusqu’au 16/10/42)

252ème Régiment de Fusiliers (jusqu’au 16/10/42)

329ème Régiment de Fusiliers (jusqu’au 16/10/42)

221ème Régiment d’Artillerie Légère (jusque début 42)

237ème Régiment d’Artillerie Lourde (non confirmé)

227ème Régiment d’Artillerie (à partir de début 42)

227ème Régiment d’Obusiers  (jusque début 42) (jusqu’au 16/10/42)

361ème Bataillon de Tanks (non confirmé)

94ème Bataillon Anti-Tanks (non confirmé)

65ème Bataillon de Reconnaissance (non confirmé)

198ème Bataillon Anti-Aérien (non confirmé)

64ème Bataillon de Sapeurs (non confirmé)

11ème Bataillon de Transmission (non confirmé)

21ème Bataillon Médical (non confirmé)

382ème Bataillon de Mortiers (à partir de début 42)

 

Rattachement :

19ème Corps de Fusiliers : Au 30/11/39

50ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

Groupe d’Opération de Luga : 06/07/41

            11ème Armée : en juillet 41

            48ème Armée : en juillet 41

48ème Armée : Au 04/08/41

55ème Armée : Fin aout 41

55ème Armée : au 01/02/42

Groupe d’Opération de la Neva : Juin 42

72ème Corps de Fusiliers : en mai 44

 

71ème Division de Fusiliers de Kazan « Prolétariat du Kouzbass »

 

Date de Mobilisation : avril 34 à Kazan dans le District Militaire de la Volga.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Colonel V.N Fedorov : au 22/06/41

 

Localisation :

            Nord du Lac Ladoga  au sein du District Militaire de Leningrad: au 22/06/41

            Cercle Arctique : 41 et jusque octobre 42

            Volkhov : à partir d’octobre 42

            Voronej : juillet 43

            Sandomierz : juillet 44

 

Historique :

            Stationnée à la frontière finlandaise, au nord du Lac Ladoga, la division retraite sur la ligne de la rivière Svir qu’elle tient entre juillet 41 et octobre 41 avec le Groupe d’Opération de Medvejiegorsk puis est redéployée au sud du cercle arctique. En octobre 42, elle rejoint le Front de Volkhov puis la 2ème Armée de Choc en janvier 43 et participe aux tentatives de désenclavement de Leningrad avant d’être dirigée dans le secteur de Voronej avec les 27ème, 13ème et 18ème Armées. En été 44, elle participe aux offensives de Lvov et de Sandomierz avant de poursuivre sa route en Europe. En octobre 44, elle intègre le 47ème Corps de Fusiliers avec qui elle termine la guerre.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

52ème Régiment de Fusiliers 

126ème Régiment de Fusiliers 

367ème Régiment de Fusiliers 

230ème Régiment d’Artillerie Légère (jusque fin 41)

237ème Régiment d’Artillerie (à partir de fin 41)

237ème Régiment d’Obusiers (jusque fin 41)

133ème Bataillon Anti-Tanks (jusqu’avril 45)

133ème Bataillon d’Artillerie SU (à partir d’avril 45) 

128ème Bataillon de Sapeurs 

271ème Bataillon Anti-Aérien  (non confirmé)

126ème Bataillon de Transmission (non confirmé)

69ème Bataillon Médical (non confirmé)

 

Rattachement :

7ème Armée : Au 22/06/41

Groupe d’Opération de Medvejiegorsk : Fin 41

Groupe d’Opération de Medvejiegorsk : au 01/02/42

32ème Armée : en mars 42

32ème Armée : Avril 42

2ème Armée de Choc : Janvier 43 - Avril 43

27ème Armée : Avril 43 - Juillet 43

27ème Armée : en aout 43

13ème Armée : 43/44

18ème Armée : 43/44

            22ème Corps de Fusiliers : en janvier 44

13ème Armée : Mi-juillet/fin aout 44

47ème Corps de Fusiliers : Octobre 44 - Fin de la guerre

 

72ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation :

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

 

Historique :

 

Organisation

 

Rattachement :

55ème Armée : au 01/02/42

 

73ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : avant 1934 à Omsk dans le District Militaire de Sibérie.

 

Date de Dissolution : 27/12/41 mais détruite dès mi-octobre 41

 

Commandant :

            Colonel A.I. Akimov : au 22/06/41

 

Localisation :

            Smolensk Dans le District Militaire de Moscou: au 22/06/41

            Viazma : octobre 41

 

Historique :

            Stationnée en réserve de la 20ème Armée dans la région de Smolensk, elle prend rapidement part aux combats dans la région d’Orcha contre le 3ème PanzerGruppe. Au 02/08/41, ses Régiments de Fusiliers sont réduits à 100 hommes en moyenne. Elle est Complétée à 7000 hommes, 37 mitrailleuses légères, 19 mitrailleuses lourdes, 1 canon anti-tanks de 45 mm, 3 canons de 76 mm, 10 obusiers de 122 mm, 1 mortier de 50 mm, 1 mortier de 107 mm et 6 mortiers de 120 mm à la mi-aout 41. La division reprend le combat au sein de la 20ème Armée avant de se rendre dans le secteur de Viazma à la mi-octobre 41 où elle est détruite.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

392ème Régiment de Fusiliers 

413ème Régiment de Fusiliers 

471ème Régiment de Fusiliers 

11ème Régiment d’Artillerie Légère

 

Rattachement :

69ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

20ème Armée : Juillet 41 - Début octobre 41

District Militaire du Nord-Caucase : au 01/02/42

24ème Armée : en mai 42

            48ème Armée : en mai 43

            48ème Armée : en mars 45

 

74ème Division de Fusiliers « Taman »

 

Date de Mobilisation : 1921 à Novorossisk dans le District Militaire du Nord-Caucase.

 

Date de Dissolution : 27/09/42.

 

Commandant :

            Colonel F.Ie. Cheverdine (Shevrdin) : au 22/06/41

 

Localisation :

            Péninsule de Taman dans le District Militaire d’Odessa : au 22/06/41

            Frontière roumaine : en juillet 41

            Nord-Caucase : été 42

 

Historique :

            La division comporte des Régiments de Fusiliers prestigieux. Le 78ème Régiment de Fusiliers a obtenu trois fois l’Ordre de « Lénine » alors que le 109ème Régiment de Fusiliers a obtenu la même distinction une fois pour l’excellence de leur entrainement pendant les manœuvres d’avant-guerre. Dès le début de la guerre, la division est honorée du titre de « Division Taman ».

            Stationnée dans la péninsule de Taman, dans le Nord-Caucase,  et dotée de quelques tanks T-26 dans son Bataillon de Reconnaissance, la division se place avec la 9ème Armée dès juillet 41 en position défensive contre les Roumains le long de la rivière Prut. Elle retraite ensuite dans le sud de l’Ukraine tout au long de l’été et de l’automne 41 avant d’être affectée à la 12ème Armée. Elle est ensuite redéployée dans le secteur Sud. Malmenée lors de l’offensive de Kharkov en mai 42, elle retraite rapidement dans les steppes du Nord-Caucase avec la 37ème Armée, poursuivie par la 1ère Panzer Armée, et ne parvient pas à se rétablir sur la rivière Manytch.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

78ème Régiment de Fusiliers 

109ème Régiment de Fusiliers 

360ème Régiment de Fusiliers 

6ème Régiment d’Artillerie Légère 

81ème Régiment d’Obusiers 

 

Rattachement :

48ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

12ème Armée : Septembre 41 - Juillet 42

12ème Armée : au 01/02/42

37ème Armée : Fin juillet 42 - Fin septembre 42

37ème Armée : au 25/07/42

37ème Armée : au 01/08/42

50ème Corps de Fusiliers : en janvier 44

 

75ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : 1927 à partir de la 25ème Division de Fusiliers dans le District Militaire d’Ukraine.

 

Date de Dissolution : se rend en septembre 41 dans la poche de Kiev.

 

Commandant :

            Général-Major S.I. Nedviguine (Nedvigin) : au 22/06/41

 

Localisation :

            Sud de Brest-Litovsk dans le District Militaire Spécial de l’Ouest : au 22/06/41 

            Nord de Gomel : début juillet 41

 

Historique :

            Au début de la guerre, la division est stationnée le long de la rivière Bug, au sud de la forteresse de Brest-Litovsk. Une partie de la division (28ème Régiment de Fusiliers et 235ème Régiment d’Obusiers) est encerclée dans la forteresse alors que le reste de la division retraite avec la 4ème Armée via les marais de Pripet, au sud de Minsk. Au début du mois de juillet 41, elle prend en charge un secteur du nord de Gomel avec la 21ème Armée, le long de la rivière Dniepr. Décimée, la division se rend en septembre 41 dans la poche de Kiev.

 

Organisation

 

Au 30/11/39 :

28ème Régiment de Fusiliers

34ème Régiment de Fusiliers

115ème Régiment de Fusiliers

68ème Régiment d’artillerie

235ème Régiment d’Obusiers

274ème Bataillon de Tanks

Au 22/06/41 :

28ème Régiment de Fusiliers

34ème Régiment de Fusiliers

115ème Régiment de Fusiliers

68ème Régiment d’Artillerie Légère

235ème Régiment d’Obusiers

82ème Bataillon Anti-Tanks (non confirmé)

54ème Bataillon de Reconnaissance (non confirmé)

282ème Bataillon Anti-Aérien (non confirmé)

97ème Bataillon de Sapeurs (non confirmé)

75ème Bataillon de Transmission (non confirmé)

110ème Bataillon Médical (non confirmé)

69ème Bataillon de Transport Motorisé (non confirmé)

 

Rattachement :

8ème Armée : Au 30/11/39

            8ème Armée : en janvier 40

28ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

21ème Armée : Début juillet 41

3ème Armée (non confirmé) : Au 30/09/41

Force en Iran : au 01/02/42

 

76ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : 07/12/41 par transformation de la 76ème Division de Fusiliers de Montagne.

 

Date de Dissolution : 23/11/42 par transformation en 51ème Division de Fusiliers de la Garde.

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

            Stalingrad : septembre 42 – 23/11/42

 

Historique :

            Tout d’abord affectée à la 38ème Armée en décembre 41, la division est ensuite affectée à la 21ème Armée en février 42. En septembre 42, elle parvient à maintenir une tète de pont face à la 3ème Armée Roumaine au nord de Stalingrad.

Elle est transformée en 51ème Division de Fusiliers de la Garde le 3/11/42.

 

Organisation

 

Au 07/12/41 :

93ème Régiment de Fusiliers  (jusqu’au 23/11/42)

207ème Régiment de Fusiliers (jusqu’au 23/11/42)

216ème Régiment de Fusiliers (jusqu’au 23/11/42)

817ème Régiment d’Artillerie (jusqu’au 23/11/42)

 

Rattachement :

38ème Armée : au 07/12/41

21ème Armée : février 42 – 23/11/42

38ème Armée : au 01/02/42

38ème Armée : en octobre 41

125ème Corps de Fusiliers : en mars 44

 

77ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation :

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Chef d’Etat-Major :

 

Localisation :

 

Historique :

 

Organisation

 

Rattachement :

47ème Armée : au 25/07/42

47ème Armée : au 01/08/42

47ème Armée : au 04/09/42

Groupe de Forces de la Mer Noire : au 01/10/42

10ème Corps de Fusiliers de la Garde : en janvier 44

 

78ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : 03/04/1932 à partir du 40ème Régiment de Fusiliers et de la Division de Fusiliers de Tomsk à Tomsk en Extrême-Orient.

 

Date de Dissolution : 26/11/41 par transformation en 9ème Division de Fusiliers de la Garde.

 

Commandant :

            Colonel V.A. Kindioukhine : au 22/06/41

 

Localisation :

            Vladivostok : au 22/06/41

            Volokolamsk (100 kilomètres à l’ouest de Moscou) : novembre 41

 

Historique :

            Initialement stationnée dans la région de Vladivostok en Extrême-Orient, la division est redéployée au sein de la 35ème Armée en Mandchourie en juillet 41. Devant l’avancée allemande, la division est redéployée à la 16ème Armée dans le secteur de Volokolamsk (100 kilomètres à l’ouest de Moscou), le long de l’autoroute où elle parvient à stopper avec ses 14000 hommes, ses 130 pièces d’artillerie de tout type, ses 60 mortiers de 82 à 120 mm et ses 450 camions, l’offensive du 3ème PanzerGruppe. En reconnaissance de sa bravoure lors de la défense des accès de Moscou, la division est redésignée 9ème Division de Fusiliers de la Garde le 26/11/41, étant l’une des rares divisions à obtenir ce titre pour une action défensive.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

40ème Régiment de Fusiliers  (jusqu’au 26/11/41)

131ème Régiment de Fusiliers  (jusqu’au 26/11/41)

258ème Régiment de Fusiliers  (jusqu’au 26/11/41)

159ème Régiment d’Artillerie Légère  (jusqu’au 26/11/41)

201ème Régiment d’Obusiers 

139ème Bataillon Anti-Tanks  (jusqu’au 26/11/41)

60ème Bataillon de Reconnaissance  (jusqu’au 26/11/41)

189ème Bataillon de Sapeurs  (jusqu’au 26/11/41)

110ème Bataillon de Transmission(jusqu’au 26/11/41)

70ème Bataillon de Transport Motorisé (non confirmé)

70ème Bataillon de Transport ((non confirmé)

70ème Bataillon de Camions (à confirmer) (jusqu’au 26/11/41)

 

Rattachement :

Front d’Extrême-Orient : Au 22/06/41

35ème Armée : Juillet 41

16ème Armée : 31/10/41 - 26/11/41

            35ème Corps de Fusiliers de la Garde : en janvier 44

 

79ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : fin 40 par transformation de la 79ème Division de Fusiliers de Montagne.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Major I.A. Makarenko : au 22/06/41

 

Localisation :

            Ile de Sakhaline : au 22/06/41 et tout au long de la guerre

 

Historique :

            La division est stationnée tout au long de la guerre dans les iles de Sakhaline. Les seuls combats auxquels la division participe, sont ceux de l’avancée au sud de l’ile en aout 45 contre les forces japonaises.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

157ème Régiment de Fusiliers 

165ème Régiment de Fusiliers 

179ème Régiment de Fusiliers 

284ème Régiment d’Obusiers (non confirmé)

284ème Régiment d’Artillerie (non confirmé)

 

Rattachement :

Corps Spécial de Fusiliers : Au 22/06/41 - Juillet 43

Corps Spécial de Fusiliers : au 01/02/42

56ème Corps de Fusiliers : Juillet 43 - Fin de la guerre

16ème Armée : en aout 45

 

80ème Division de Fusiliers « Prolétariat du Donbass »

 

Date de Mobilisation : avant 1923 dans le District Militaire de Kharkov.

 

Date de Dissolution : 15/08/41

 

Commandant :

            Général-Major Vasiliï Ivanovitch Prokhorov : au 22/06/41

 

Localisation :

            Tarnopol dans le District Militaire Spécial de Kiev : au 22/06/41

            Ouman : aout 41

 

Historique :

            Concentrée dans le secteur de Tarnopol en réserve du Front Sud-Ouest, la division prend part aux combats dès le début du mois de juillet 41 avec la 37ème Corps de Fusiliers de la 6ème Armée. Elle se rend dès le début du mois d’aout 41 dans la région d’Ouman.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

77ème Régiment de Fusiliers 

153ème Régiment de Fusiliers 

218ème Régiment de Fusiliers 

88ème Régiment d’Artillerie Légère 

144ème Régiment d’Obusiers 

307ème Bataillon de Tanks (non confirmé)

 

Rattachement :

37ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41 - Début aout 41

54ème Armée : au 01/02/42

 

81ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation :

 

Date de Dissolution : janvier 40 par transformation en 81ème Division Mécanisée.

 

Date de Mobilisation : aout 41 par transformation de la 81ème Division Mécanisée.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Localisation :

 

Historique :

 

Organisation

 

Rattachement :

21ème Armée : au 01/02/42

9ème Armée : au 01/08/42  

 

82ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation :

 

Date de Dissolution : mars 40 par transformation en 82ème Division Motorisée.

 

Commandant :

 

Localisation :

            District Militaire de Transbaïkalie : en mars 40

Historique :

 

Organisation

 

Rattachement :

            20ème Armée : en aout 42

 

84ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation :

 

Date de Dissolution : avril/juillet 40 par transformation en 84ème Division Mécanisée.

 

Date de Mobilisation : 16/07/41 par transformation de la 84ème Division Mécanisée.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

 

Localisation :

 

Historique :

 

Organisation

 

Rattachement :

11ème Armée : au 01/02/42

1ère Armée de la Garde : en septembre 42

24ème Armée : en novembre 42

            4ème Armée de la Garde : en novembre 44

            35ème Corps de Fusiliers de la Garde : en janvier 44

 

 

85ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : juin 1931 à partir du 171ème Régiment de Fusiliers à Tcheliabinsk dans le District Militaire de l’Oural.

 

Date de Dissolution : 19/09/41 mais détruite dès fin juin 41

 

Commandant :

            Général-Major A.V. Bondovskiï (Bondovskiy) : au 22/06/41

 

Localisation :

            Sud-Ouest de Grodno dans le District Militaire Spécial de l’Ouest : au 22/06/41

 

Historique :

            La division a obtenu l’Ordre de « Lénine » pour l’excellence de son entrainement dans les manœuvres d’avant-guerre. Stationnée dans ses quartiers au sud-ouest de Grodno, elle subit dès le premier jour l’offensive allemande. Pendant quatre jours, elle tente de mener des contre-offensives sur les flancs du 3ème Panzer Group. Ses restes sont détruits avant la fin du mois de juin 41 au nord-ouest de Minsk.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

59ème Régiment de Fusiliers 

103ème Régiment de Fusiliers 

141ème Régiment de Fusiliers 

167ème Régiment de Canons 

223ème Régiment d’Obusiers 

167ème Bataillon Anti-Tanks (non confirmé)

74ème Bataillon de Reconnaissance 

346ème Bataillon Anti-Aérien 

 

Rattachement :

4ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

55ème Armée : au 01/02/42

 

86ème Division de Fusiliers « Presidium du Soviet Suprême de la RSSA Tatare »

 

Date de Mobilisation : 1937 à partir de la 1ère Division de Kazan à Kazan dans le District Militaire de la Volga.

 

Date de Dissolution : 30/06/41 mais détruite dès le 28/06/41

 

Commandant :

            Colonel M.A. Zachibalov (Zashibalov) : au 22/06/41

 

Localisation :

            Bialystok : au 22/06/41

 

Historique :

            La division a obtenu l’Ordre du « Drapeau Rouge » avant le début de la guerre. Stationnée au nord-ouest de Bialystok au début de la guerre, la division est prise à partie dès les premières heures par 3 divisions d’infanterie allemande. Après une semaine de retraite, la division est anéantie dans la poche située à l’est de Bialystok dès la fin du mois de juin 41.

 

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

169ème Régiment de Fusiliers 

284ème Régiment de Fusiliers 

330ème Régiment de Fusiliers 

248ème Régiment d’Artillerie Légère 

383ème Régiment d’Obusiers 

128ème Bataillon Anti-Tanks 

109ème Bataillon de Reconnaissance 

342ème Bataillon Anti-Aérien 

120ème Bataillon de Sapeurs 

95ème Bataillon de Transmission 

14ème Bataillon Médical 

20ème Bataillon de Transport Motorisé (non confirmé)

20ème Bataillon de Transport (non confirmé)

31ème Compagnie de Défense Chimique (non confirmé)

 

Rattachement :

5ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

Groupe d’Opération de la Néva : au 01/02/42

 

87ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : avant 1929.

 

Date de Dissolution : 18/09/41.

 

Date de Mobilisation : 06/11/41 par transformation du 3ème Corps Aéroporté.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Major F.F. Aliabouchev (Alyabushev) : au 22/06/41

 

Chef d’Etat-Major :

            Colonel M.I. Blank : au 22/06/41

 

Localisation :

            Volodymyr-Volynskyï : au 22/06/41

            Kiev : aout 41

 

Historique :

            Au 22/06/41, la division est dotée de 9872 hommes, 419 mitrailleuses légères, 220 mitrailleuses lourdes, 54 canons anti-tanks de 45 mm, 4 canons anti-aérien de 37 mm, 4 canons anti-aérien de 76 mm, 34 canons de 76 mm, 32 obusiers de 122 mm, 12 obusiers de 1452 mm, 12 mortiers de 120 mm, 54 mortiers de 82 mm, 86 mortiers de 50 mm, 18 tankettes, 536 camions, 133 tracteurs et 1897 chevaux.

            Stationnée à 25 kilomètres de la frontière, la division est prise à partie le 23/06/41 par 2 PanzerDivisionen qui tente de l’encercler. La division parvient à s’extraire de l’encerclement mais est réduite à un peu plus de 1000 hommes  et 11 canons au 08/07/41. Elle retraite tout au long de l’été avant de prendre position pour la défense de Kiev avec la 37ème Armée. Piégée, elle se rend en septembre 41 dans la poche de Kiev.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

16ème Régiment de Fusiliers  (jusqu’au 19/01/42)

96ème Régiment de Fusiliers  (jusqu’au 19/01/42)

283ème Régiment de Fusiliers  (jusqu’au 19/01/42)

178ème Régiment d’Artillerie Légère 

212ème Régiment d’Obusiers  (jusqu’au 01/08/41)

11ème Bataillon de Sapeurs ( ? et jusqu’au 19/01/42)

Jusqu’au 19/01/42 :

197ème Régiment d’Artillerie

 

Rattachement :

27ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

37ème Armée : en aout 41

27ème Armée : en mai 42

            2ème Armée de la Garde : en octobre 42

            5ème Armée de Choc : en décembre 42

            55ème Corps de Fusiliers : en avril 44

 

88ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : 01/09/1939 à Arkhangelsk dans le District Militaire d’Arkhangelsk.

 

Date de Dissolution : 17/03/42 par transformation en 23ème Division de Fusiliers de la Garde.

 

Commandant :

            Général-Major A.I. Zelentsov : au 22/06/41

 

Localisation :

            Région Arctique : au 22/06/41

            Arkhangelsk : au 22/06/41

            Mourmansk : aout 41

 

Historique :

            Stationnée dans les régions arctique, la division protège les accès à la ville d’Arkhangelsk jusqu’au début du mois d’aout 41 avant d’être redéployée à travers la Mer Blanche jusque Mourmansk. En aout 41, elle dispose de 7818 hommes, 58 pièces d’artillerie, 22 camions et 1928 chevaux.

             En novembre 41, elle parvient à contenir les assauts du 3ème Corps Finlandais et devient 23ème Division de Fusiliers de la Garde en mars 42.

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

426ème Régiment de Fusiliers  (jusqu’au 17/03/43)

611ème Régiment de Fusiliers  (jusqu’au 17/03/43)

758ème Régiment de Fusiliers  (jusqu’au 17/03/43)

401ème Régiment d’Artillerie Légère  (jusqu’au 17/03/43)

Un Régiment d’Obusiers  (non confirmé)

269ème Bataillon Anti-Tanks 

147ème Bataillon de Reconnaissance  (jusqu’au 17/03/43)

Un Bataillon Anti-Aérien (non confirmé)

222ème Bataillon de Sapeurs  (jusqu’au 17/03/43)

221ème Bataillon de Transmission 

 

Rattachement :

District Militaire d’Arkhangelsk : Au 22/06/41

Groupe d’Opération de Kem : Aout 41

Groupe d’Opération de Kem : au 01/02/42

 

89ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : 1939 en Ukraine.

 

Date de Dissolution : 10/10/41

 

Commandant :

            Colonel T.F. Kolesnikov : au 22/06/41

 

Localisation :

            Koursk dans le District Militaire d’Orel : au 22/06/41

            Selizharo : début juillet 41

            Viazma : octobre 41

 

Historique :

            Stationnée dans la région de Koursk au début de la guerre, la division est redéployée à Selizharo, dans le District Militaire de Moscou, au début du mois de juillet 41 où elle rejoint la 28ème Armée en cours de formation. Elle participe aux combats de la poche de Viazma avec la 19ème Armée en octobre 41 et est détruite dans cette poche. Une infime partie de la division réussi toutefois à s’extraire de la poche

 

Organisation

 

Au 22/06/41 :

390ème Régiment de Fusiliers 

400ème Régiment de Fusiliers 

526ème Régiment de Fusiliers 

 

Rattachement :

33ème Corps de Fusiliers : Au 22/06/41

28ème Armée : Début juillet 41

19ème Armée : Fin juillet 41 - 10/10/41

19ème Armée : en octobre 41

19ème Armée : Au 30/09/41

District Militaire de Transcaucasie : au 01/02/42

45ème Armée : au 01/08/42

10ème Corps de Fusiliers de la Garde : au 04/09/42

Armée Autonome Côtière : en janvier 44

20ème Corps de Fusiliers : en avril 44

 

90ème Division de Fusiliers

 

Date de Mobilisation : septembre 1936 dans le District Militaire de Leningrad.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Colonel M.I. Goloubev (Golubev) : au 22/06/41

 

Localisation :

            Shilale en Lituanie dans le District Militaire de Leningrad : au 22/06/41

            Leningrad : aout 41

            Vyborg en Finlande : en juin 44

 

Historique :

            La 90ème Division de Fusiliers est l’une des divisions qui a réussi à percer la ligne Mannerheim en mars 40 dans la guerre contre la Finlande et qui a obtenu l’Ordre du « Drapeau Rouge ».

            Stationnée en Lituanie en juin 41, la division est l’une des seules à avoir