Version du 19/11/2018

 

1er Corps de Tanks de la Garde

 

Date de Création : 08/12/42 à partir du 26ème Corps de Tanks au sein du Front Sud-Ouest.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Major (Général-Lieutenant le 04/02/43) A.G. Rodin : 08/12/42 – 05/02/43

            Général-Major A.V. Kukushkin : 06/02/43 – 25/04/43

            Général-Major (Général-Lieutenant le 19/04/45) M.F. Panov : 28/04/43 – 09/05/45

 

Localisation :

            Secteur de Stalingrad : en décembre 42

            Secteur de Kharkov : en février 43

            Secteur de Briansk : juin 43 – fin aout 43

            District Militaire de Moscou : fin aout 43 – octobre 43

            Rive gauche du Dniepr : en octobre 43

            Vistule : en janvier 45

            Berlin : en avril 45

 

Historique :

            Le 1er Corps de Tanks de la Garde est formé sur le front au milieu de la campagne de Stalingrad et il reste sur le front tout au long de l’hiver 42/43. Il fait partie des unités bousculées lors de la contre-offensive de Von Manstein à Kharkov en février 43 et est retiré du front pour être reconstitué. Il est alors directement assigné aux Réserves de la STAVKA puis au Front de la Steppe jusque juin 43 avant d’être affecté au Front de Briansk pour préparer les offensives de l’été 43.

            Fin aout 43, le Corps est envoyé à l’entraînement dans le District Militaire de Moscou. Il est alors équipé en T-34 dans les 3 Bataillons de Tanks de chaque Brigade de Tanks. En octobre 43, il retourne sur le front lors des combats pour nettoyer la rive gauche du Dniepr et repousser les Allemands du secteur de Gomel-Smolensk. Les combats sont durs, sans temps-mort et pour des gains relatifs.

            A partir du 11/01/44, le Corps participe à l’opération « Kalinkovichi » dans le cadre de la 65ème Armée : les pertes sont si lourdes que la 16ème Brigade de Tanks de la Garde, le 1001ème Régiment SU et le 1541ème Régiment SU Lourds sont déclarés sans équipement à la fin de l’opération.

            En avril 44, le Corps est placé en réserves du 1er Front Biélorusse puis retourne dans les réserves de la STAVKA. Ces Brigades sont alors équipées en T-34/85. Le Corps est alors réaffecté au 1er Front Biélorusse pour l’opération « Bagration » en juin 44.   

 

Organisation

 

            15ème Brigade de Tanks de la Garde : 08/12/42 – fin de la guerre

            16ème Brigade de Tanks de la Garde : 08/12/42 – fin de la guerre

            17ème Brigade de Tanks de la Garde : 08/12/42 – fin de la guerre

            34ème Brigade de Tanks Lourds de la Garde : en été 43 jusque septembre 43 (non confirmé)

 

            1ère Brigade Motorisée de Fusiliers de la Garde : 08/12/42 – fin de la guerre

 

            34ème Régiment de Tanks Lourds de la Garde : en été 43 jusque septembre 43 (non confirmé)

            80ème Régiment Anti-Aérien de la Garde : 08/12/42 – fin de la guerre

            166ème Régiment d’Artillerie Légère : octobre 44 – fin de la guerre

            237ème Régiment SU : janvier 44 - fin janvier 44

            397ème Régiment SU Lourds de la Garde : janvier 45 – fin de la guerre

            455ème Régiment de Mortier : en été 43 et jusqu’à la fin de la guerre

            1001ème Régiment Anti-Tanks : en été 43 jusque septembre 43

            1001ème Régiment SU : septembre 43 - fin de la guerre

            1296ème Régiment SU : en février 44 et jusqu’à la fin de la guerre

            1541ème Régiment SU Lourds : septembre 43 - fin janvier 44

            1888ème Régiment SU : janvier 44 - ?

 

            1er Bataillon d’Automitrailleuses de la Garde : 08/12/42 – ?

            1er Bataillon de Motocyclistes de la Garde : en février 44

            7ème Bataillon de Sapeurs : janvier 44 - ?

            13ème Bataillon de Motocyclistes de la Garde : en juin 44

            20ème Bataillon Anti-Tanks : janvier 44 - ?

            43ème Bataillon de Mortiers de la Garde : septembre 43 - fin de la guerre

            65ème Bataillon de Motocyclistes : en été 43

            65ème Bataillon de Motocyclistes : en février 44

            174ème Bataillon de Réparations : en été 43 et jusqu’à la fin de la guerre

            732ème Bataillon Anti-Tanks : en été 43

 

Rattachement :

            Front Sud-Ouest : 08/12/42 – février 43

            Réserves de la STAVKA : février 43 - ?

            Front de la Steppe : ? - juin 43

            Front de Briansk : juin 43 - ?

Front de Briansk (réserves) : au 01/07/43

65ème Armée : 11/01/44 - ?

            Réserves du 1er Front Biélorusse : avril 44 – mai 44

            Réserves de la STAVKA : mai 44 - ?

            1er Front Biélorusse : en juin 44

            2ème Front Biélorusse : novembre 44 – fin de la guerre

            2ème Front Biélorusse (réserves) : au 08/05/45

 

2ème Corps de Tanks de la Garde

 

Date de Création : 26/12/42 à partir du 24ème Corps de Tanks au sein du Front Sud-Ouest.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Lieutenant V.M. Badanov : 26/12/42 – 25/06/43

            Colonel (Général-Major le 31/08/43 et Général-Lieutenant le 02/11/44) A.S. Burdeinyi : 26/06/43 – 09/05/45

 

Localisation :

            Secteur de Voronej : février 43 – juillet 43

            Prokhorovka : au 12/07/43

            Sud des Pays Baltes : en juin 44

            Prusse Orientale : en 45

 

Historique :

            Le 2ème Corps de Tanks de la Garde ne prend pas part aux combats pour Stalingrad car le 24ème Corps de Tanks, dont il est issu est virtuellement anéanti lors du raid contre Tatsinskaya. Ce fait d’arme lui a permis d’obtenir le titre « de la Garde ».

            Le Corps aide à la formation de la 4ème Armée de Tanks de la Garde en février 43 au sein des réserves de la STAVKA et reste ensuite au sein des réserves du Front de Voronej jusque juillet 43 pour la bataille de Koursk.

            Le Corps est alors affecté à la 5ème Armée de Tanks de la Garde lors de la contre-offensive de Prokhorovka et est l’un des 3 Corps de Tanks à avoir participé à la « plus grande bataille de tanks de la guerre » contre le 2ème SS PanzerKorps. Après une période dans les réserves de la STAVKA pour être reconstitué, le Corps retourne sur le front au sein de la 21ème Armée avec un équipement complet de 131 T-34 et 70 T-70.

            En janvier 44, le Corps est affecté aux réserves du Front Ouest, et ses Brigades reçoivent leur troisième bataillon de T-34.

            Il participe à l’opération « Bagration » en juin 44 au sein de la 11ème Armée de la Garde au sud des Pays Baltes puis poursuit son avance vers la Prusse Orientale en 45.   

 

Organisation

 

            4ème Brigade de Tanks de la Garde : 26/12/42 – fin de la guerre

            25ème Brigade de Tanks de la Garde : 26/12/42 – fin de la guerre

            26ème Brigade de Tanks de la Garde : 26/12/42 – fin de la guerre

 

            4ème Brigade Motorisée de Fusiliers de la Garde : 26/12/42 – fin de la guerre

 

            47ème Régiment de Tanks Lourds de la Garde : juillet 43 – aout 43

            273ème Régiment de Mortier : au 01/07/43

            273ème Régiment de Mortier : au 21/06/44

            401ème Régiment SU de la Garde : au 21/06/44

            1311ème Régiment Anti-Tanks : septembre 44 - ?

            1500ème Régiment Anti-Tanks : au 01/07/43

            1500ème Régiment SU : au 21/06/44

            1695ème Régiment Anti-Aérien : au 01/07/43

            1695ème Régiment Anti-Aérien : au 21/06/44

            1819ème Régiment SU : fin aout 43 - mars 44

            1833ème Régiment SU Lourds : fin aout 43 - mars 44

 

            1er Bataillon de Transmissions de la Garde : au 01/07/43

            1er Bataillon de Transmissions de la Garde : au 21/06/44

            9ème Bataillon d’Automitrailleuses de la Garde : 26/12/42 - ?

            28ème Bataillon de Mortiers de la Garde : octobre 43 - ?        

            51ème Bataillon de Sapeurs : au 01/07/43

            51ème Bataillon de Sapeurs : au 21/06/44

            79ème Bataillon de Motocyclistes : fin aout 43 - ?

            413ème Bataillon de Mortiers de la Garde : 26/12/42 - ?

            755ème Bataillon Anti-Tanks : au 01/07/43 et jusque mai 44

 

            13ème Compagnie de Démineurs : 26/12/42 - ?

 

Rattachement :

            Front Sud-Ouest : 26/12/42 – février 43

            Réserves de la STAVKA : février 43 - ?

5ème Armée de la Garde : en mai 43

11ème Armée de la Garde : en mai 43

            Front de Voronej : ? - juillet 43

Front de Voronej (réserves) : au 01/07/43

            5ème Armée de Tanks de la Garde : juillet 43 – fin juillet 43

            Réserves de la STAVKA : fin juillet 43 – 15/08/43

            1ère Armée de Tanks : en aout 43

            21ème Armée : 15/08/43 - ?

            Réserves du Front Ouest : en janvier 44

            11ème Armée de la Garde : 21/06/44 - ?

            3ème Front Biélorusse (réserves) : au 08/05/45

 

3ème Corps de Tanks de la Garde

 

Date de Création : 29/12/42 par transformation du 7ème Corps de Tanks.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Lieutenant P.A. Rotmistrov : 29/12/42 – 22/02/43

            Général-Major I.A. Vovchenko : 02/03/43 – 10/08/44

            Général-Lieutenant A.P. Panfilov : 11/08/44 – 09/05/45

 

Localisation :

            Secteur Est de Koursk : au 05/07/43

            District Militaire de Moscou : décembre 43 - ?

            Nord de Berlin : en mai 45

 

Historique :

            Le 3ème Corps de Tanks de la Garde est crée avec le titre honorifique de « Kotelnikovo » en reconnaissance de la bravoure lors des combats de Kotelnikovo par le 7ème Corps de Tanks dont il est issu.

            Lors de la bataille de Koursk, le Corps n’est engagé que pour la contre-offensive et il combat au sein de la 4ème Armée de la Garde et de la 38ème Armée jusqu’octobre 43. Les combats incessants menés entre le 03/08/43 et octobre 43 ont usé considérablement le potentiel de combat du Corps.

            Il est alors déplacé en décembre 43 dans le District Militaire de Moscou pour y être complété. C’est aussi à cette période que les Brigades perçoivent leurs troisième Bataillon de Tanks.

            Après une période au sein du Front de Leningrad, le Corps est affecté à la 5ème Armée de Tanks de la Garde en vue des offensives de l’été 44.

            En 45, il fait partie du 2ème Front Biélorusse en tant que Corps Mobile.     

 

Organisation

 

            3ème Brigade de Tanks de la Garde : 29/12/42 – fin de la guerre

            18ème Brigade de Tanks de la Garde : 29/12/42 – fin de la guerre

            19ème Brigade de Tanks de la Garde : 29/12/42 – fin de la guerre

 

            2ème Brigade Motorisée de Fusiliers de la Garde : 29/12/42 – fin de la guerre

 

            266ème Régiment de Mortier : avril 43 - fin de la guerre

            375ème Régiment SU Lourds de la Garde : février 45 – fin de la guerre

            376ème Régiment SU Lourds de la Garde : au 23/06/44 jusque début septembre 44

            1072ème Régiment Anti-Tanks : septembre 44 - octobre 44

            1072ème Régiment d’Artillerie Légère : octobre 44 - fin de la guerre

            1436ème Régiment SU : avril 43 - fin de la guerre

            1496ème Régiment Anti-Tanks : avril 43 - décembre 43

            1496ème Régiment SU : décembre 43 - fin de la guerre

            1701ème Régiment Anti-Aérien : mai 43 - fin de la guerre

 

            3ème Bataillon d’Automitrailleuses de la Garde : 29/12/42 - ?

            10ème Bataillon de Motocyclistes de la Garde : décembre 43 - fin de la guerre

            73ème Bataillon de Motocyclistes : avril 43 - décembre 43

            324ème Bataillon de Mortiers de la Garde : 29/12/42 - fin de la guerre

            749ème Bataillon Anti-Tanks : juin 43 - janvier 45

 

Rattachement :

            2ème Armée de la Garde : 29/12/42 – février 43

            5ème Armée de Tanks de la Garde : fin février 43 – début mars 43

            Réserves de la STAVKA : début mars 43 – 16/04/43

            4ème Armée de la Garde : 16/04/43 - ?

            4ème Armée de la Garde : au 01/07/43

            38ème Armée : ? - octobre 43

            Réserves de la STAVKA : en octobre 43

            Front de Leningrad : février 44 – avril 44

            5ème Armée de Tanks de la Garde : 06/04/44 – 31/12/44

            2ème Front Biélorusse : 01/01/45 – fin de la guerre.

            2ème Front Biélorusse (réserves) : au 08/05/45

 

4ème Corps de Tanks de la Garde

 

Date de Création : 03/01/43 par transformation du 17ème Corps de Tanks.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Major (Général-Lieutenant le 19/03/43) P.P. Poluboiarov : 03/01/43 – 11/05/45

 

Localisation :

            Secteur du Donbass : en janvier 43

            Koursk : en juillet 43

            Vistule : en janvier 45

            Berlin : en mai 45

 

Historique :

            Le Corps est engagé en janvier 43 pour libérer la région du Donbass mais il n’est qu’à la moitié de sa puissance. De fait, à la fin du mois de janvier 43, il ne possède plus que 28 T-34 et 12 T-70. De plus, il est sévèrement bousculé mors de la contre-offensive de Von Manstein en février 43 et est retiré du front en mars 43 pour être complété.

            En juillet 43, il est placé en arrière de Koursk et participe à la libération de Kharkov en aout 43 (où il perd la moitié de ses tanks en moins d’une semaine de combats furieux). Il est alors placé en réserve jusqu’à la fin de l’année 43 avant de retourner sur le front en décembre 43 au sein du 1er Front Ukrainien.

            En janvier 45, le Corps participe à l’offensive sur la Vistule à la tête de 165 tanks moyens, 19 tanks lourds et 38 SU et il finit la guerre dans le secteur de Berlin.

            Le titre final du Corps est « 4ème Corps de Tanks de la Garde, Kantemirovo, Ordre du « Drapeau Rouge », Ordre de « Lénine ».       

 

Organisation

 

            12ème Brigade de Tanks de la Garde : 03/01/43 – fin de la guerre

            13ème Brigade de Tanks de la Garde : 03/01/43 – fin de la guerre

            14ème Brigade de Tanks de la Garde : 03/01/43 – fin de la guerre

 

            3ème Brigade Motorisée de Fusiliers de la Garde : 03/01/43 – fin de la guerre

 

            29ème Régiment de Tanks Lourds de la Garde : fin octobre 44 - fin de la guerre

            120ème Régiment Anti-Aérien de la Garde : avril 43 - fin de la guerre

            264ème Régiment de Mortier : mars 43 - fin de la guerre

            293ème Régiment SU de la Garde : ? - fin de la guerre (non confirmé)

            298ème Régiment SU de la Garde : fin 44 - fin de la guerre

            756ème Régiment Anti-Tanks : mars 43 - ?

            1451ème Régiment SU : avril 43 - 2ème semestre 43

            1660ème Régiment Anti-Tanks : septembre 44 - novembre 44

            1660ème Régiment d’Artillerie Légère : novembre 44 - fin de la guerre

 

            76ème Bataillon de Motocyclistes : mai 43 - fin de la guerre

            85ème Bataillon de Réparations : 03/01/43 - ?

            92ème Bataillon de Réparations : 03/01/43 - ?

            106ème Bataillon de Sapeurs : au 07/07/43 - fin de la guerre

            240ème Bataillon de Mortiers de la Garde : 2ème semestre 43 - fin de la guerre

            413ème Bataillon de Transmissions : au 07/07/43

            752ème Bataillon Anti-Tanks : juin 43 - ?

 

            2ème Compagnie de Démineurs de la Garde : 03/01/43 - ?

 

Rattachement :

Front de la Steppe (réserves) : au 01/07/43     

27ème Armée : au 07/07/43

            1er Front Ukrainien : décembre 43 – fin de la guerre

            5ème Armée de la Garde : en janvier 45 

            5ème Armée de la Garde : au 08/05/45

 

5ème Corps de Tanks de la Garde

 

Date de Création : 07/02/43 par transformation du 4ème Corps de Tanks sur le Front de Voronej.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Major (Général-Lieutenant le 07/06/43) A.G. Kravchenko : 07/02/43 – 24/01/44

            Général-Lieutenant V.M. Alekseev : 25/01/44 – 25/08/44 (tué)

            Général-Major (Général-Lieutenant le 19/04/45) M.I. Savel’ev : 26/08/44 – 03/09/45

 

Localisation :

            Koursk : au 05/07/43

            Ukraine : automne 43

            Iasi/Chișinău : en juillet 44

            Roumanie : en juillet 44

 

Historique :

            Le Corps participe aux offensives de la fin de l’hiver avec la 40ème Armée avant d’être retiré du front pour être complété. Au 05/07/43, lorsque la bataille de Koursk débute, il est l’un des Corps de Tanks qui affronte le 2ème SS PanzerKorps.

            Transféré à la 6ème Armée de la Garde, le Corps avance à travers l’Ukraine et traverse le Dniepr en automne 43.

            En janvier 44, le Corps est rattaché à la 6ème Armée de Tanks, nouvellement formée. Il reçoit de nouveaux T-34/85 à la fin du printemps 44. A la fin du mois de juillet 44, il pénètre en Roumanie qu’il libère et s’introduit en Hongrie.

            A la fin de la guerre en Europe, le Corps est envoyé en Extrême-Orient. Il pénètre alors en Mandchourie le 09/08/45 et termine la guerre au sud de la Mandchourie.

 

Organisation

 

            20ème Brigade de Tanks de la Garde : 07/02/43 – septembre 45

            21ème Brigade de Tanks de la Garde : 07/02/43 – septembre 45

            22ème Brigade de Tanks de la Garde : 07/02/43 – septembre 45

 

            6ème Brigade Motorisée de Fusiliers de la Garde : 07/02/43 – septembre 45

 

            48ème Régiment de Tanks Lourds de la Garde : juin 43 - décembre 43

            301ème Régiment d’Artillerie Légère : décembre 44 - septembre 45

            375ème Régiment SU de la Garde : juillet 44 - décembre 44

            390ème Régiment SU de la Garde : septembre 44 ou novembre 44 - septembre 45        

            391ème Régiment Anti-Tanks de la Garde : septembre 44 ou novembre 44 - ?

            392ème Régiment Anti-Aérien de la Garde : septembre 44 ou novembre 44 - septembre 45

            454ème Régiment de Mortier : mai 43 - septembre 44 ou novembre 44

            454ème Régiment de Mortier de la Garde : septembre 44 ou novembre 44 - septembre 45

            1416ème Régiment SU : décembre 43 - juin 44

            1458ème Régiment SU : décembre 43 - février 45

            1462ème Régiment SU : décembre 43 - septembre 44 ou novembre 44

            1499ème Régiment Anti-Tanks : avril 43 - décembre 43

            1667ème Régiment Anti-Tanks : janvier 44 - septembre 44 ou novembre 44

            1696ème Régiment Anti-Aérien : mai 43 - septembre 44 ou novembre 44

 

            4ème Bataillon de Transmissions de la Garde : au 05/07/43

            15ème Bataillon de Motocyclistes de la Garde : septembre 44 ou novembre 44 - septembre 45

            49ème Bataillon de Réparations : au 05/07/43

            60ème Bataillon de Sapeurs : au 05/07/43 - septembre 45

            80ème Bataillon de Motocyclistes : début aout 43 - septembre 44 ou novembre 44

            95ème Bataillon de Réparations : au 05/07/43

            127ème Bataillon de Mortiers de la Garde : 07/02/43 - septembre 45

            754ème Bataillon Anti-Tanks : début aout 43 - décembre 43

 

Rattachement :

            40ème Armée : 07/02/43 – fin février 43

Front de Voronej (réserves) : au 01/07/43

            Front de Voronej : au 05/07/43

            6ème Armée de la Garde : mi-juillet 43 - ? 

            1ère Armée de Tanks : en aout 43

38ème Armée : en septembre 43

            6ème Armée de Tanks : janvier 44 – 12/09/444

            6ème Armée de Tanks de la Garde : 12/09/44 - fin de la guerre

            6ème Armée de Tanks de la Garde : en aout 45

            6ème Armée de Tanks de la Garde : au 08/05/45

 

6ème Corps de Tanks de la Garde

 

Date de Création : 26/07/43 par transformation du 12ème Corps de Tanks au sein de la 3ème Armée de Tanks de la Garde.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Major M.I. Zin’kovich : 26/07/43 – 23/09/43

            Général-Major I.P. Sukhov : 24/09/43 – 07/10/43

            Général-Major (Général-Lieutenant le 11/03/44) A.P. Panfilov : 08/10/43 – 25/04/44

            Général-Major V.V. Novikov : 29/04/44 – 09/04/45

            Colonel (Général-Major le 07/06/43) V.A. Mitrofanov : 10/04/45 – 11/04/45

 

Localisation :

            Secteur de Lvov/Sandomierz : en juillet 44

            Secteur de Berlin : fin avril 45

            Secteur de Prague : début mai 45

 

Historique :

            Le 6ème Corps de Tanks de la Garde est constamment rattaché à la 3ème Armée de Tanks de la Garde tout au long de la guerre.

            En novembre 43, les Brigades de Tanks perçoivent leur 3ème Bataillon de Tanks, tous équipés de t-34.

            En mars 44, le Corps entre pour la première fois sur le champ de bataille avec des T-34/85.

            Après les combats pour Lvov, la 3ème Armée de Tanks de la Garde est placée en réserve pour être complétée.

            Après avoir combattu dans la banlieue de Berlin, le Corps effectue un raid dans le secteur de Prague à la toute fin de la guerre.          

 

Organisation

 

            51ème Brigade de Tanks de la Garde : 26/07/43 – fin de la guerre

            52ème Brigade de Tanks de la Garde : 26/07/43 – fin de la guerre

            53ème Brigade de Tanks de la Garde : 26/07/43 – fin de la guerre

 

            22ème Brigade Motorisée de Fusiliers de la Garde : 26/07/43 – fin de la guerre

 

            11ème Régiment de Tanks Lourds de la Garde : au 15/04/44

272ème Régiment de Mortier de la Garde : 26/07/43 - ?

            286ème Régiment Anti-Aérien de la Garde : 26/07/43 - ?

            289ème Régiment Anti-Tanks de la Garde : 26/07/43 - décembre 43

            292ème Régiment SU de la Garde : 26/07/43 - septembre 43

            385ème Régiment SU Lourds de la Garde : en fin octobre 44

            702ème Régiment SU : février 44 - ?

            1442ème Régiment SU : octobre 43 - février 44

            1645ème Régiment d’Artillerie Légère : en fin octobre 44

            1666ème Régiment Anti-Tanks : janvier 44 - ?

            1835ème Régiment SU Lourds : octobre 43 – octobre 43

            1893ème Régiment SU : aout 43 - ?

            1894ème Régiment SU : en fin octobre 44

 

            3ème Bataillon de Motocyclistes de la Garde : aout 43 - ?

            55ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde : aout 43 - mai 44

            66ème Bataillon de Motocyclistes : 26/07/43 - aout 43

            88ème Bataillon de Réparations : 26/07/43 - ?

            93ème Bataillon de Réparations : 26/07/43 - ?

            120ème Bataillon de Sapeurs de la Garde : 26/07/43 - ?

            145ème Bataillon de Transmissions de la Garde : 26/07/43 - ?

            439ème Bataillon de Mortiers de la Garde : mai 44 - ?

            757ème Bataillon Anti-Tanks : 26/07/43 - aout 43

 

Rattachement :

            3ème Armée de Tanks de la Garde : 26/07/43 – fin de la guerre

            3ème Armée de Tanks de la Garde : au 08/05/45

 

7ème Corps de Tanks de la Garde

 

Date de Création : 27/07/43 par transformation du 15ème Corps de Tanks au sein de la 3ème Armée de Tanks de la Garde.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Major F.N. Rudkin : 27/07/43 – 06/08/43

            Général-Major K.F. Suleikov : 07/08/43 – 13/12/43

            Général-Major S.A. Ivanov : 14/12/43 – 20/07/44

            Général-Major V.A. Mitrofanov : 21/07/44 – 07/10/44

            Général-Major S.A. Ivanov : 08/10/44 – avril 45

            Général-Major V.V. Novikov : 13/04/45 – 11/05/45

 

Localisation :

            Secteur de Smolensk : en automne 43

            Berlin : en avril/mai 45

            Secteur de Prague : en mai 45

 

Historique :

            Le 7ème Corps de Tanks de la Garde est constamment rattaché à la 3ème Armée de Tanks de la Garde tout au long de la guerre.

            Ses Brigades de Tanks de la Garde sont équipées en T-34/85 en mai 44. Entre septembre 44 et octobre 44, le Corps, à l’instar de la 3ème Armée de Tanks de la Garde, est placé en réserve de la STAVKA.

            Il participe à la prise de Berlin en avril/mai 45 et finit la guerre dans le secteur de Prague.       

 

Organisation

 

            54ème Brigade de Tanks de la Garde : 27/07/43 – fin de la guerre

            55ème Brigade de Tanks de la Garde : 27/07/43 – fin de la guerre

            56ème Brigade de Tanks de la Garde : 27/07/43 – fin de la guerre

 

            23ème Brigade Motorisée de Fusiliers de la Garde : 27/07/43 – fin de la guerre

 

            287ème Régiment Anti-Aérien de la Garde : 27/07/43 – ?

            290ème Régiment Anti-Tanks de la Garde : 27/07/43 – février 44

            293ème Régiment SU de la Garde : 27/07/43 – octobre 43

            312ème Régiment Anti-Tanks de la Garde : février 44 - ?

            384ème Régiment SU Lourds de la Garde : en octobre 44

            408ème Régiment Anti-Tanks : en octobre 44 – décembre 44

            408ème Régiment d’Artillerie Légère : décembre 44 - ?

            467ème Régiment de Mortier de la Garde : 27/07/43 – ?

            702ème Régiment SU : mai 44 - ?

            1419ème Régiment SU : novembre 43 - ?

            1507ème Régiment SU : février 44 - ?

            1894ème Régiment SU : octobre 43 - ?

            1977ème Régiment SU : en mai 45

 

            4ème Bataillon de Motocyclistes de la Garde : septembre 43 - ?

            8ème Bataillon de Reconnaissance Blindé de la Garde : 04/10/43 – 10/10/43

            56ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde : septembre 43 - mai 44     

            71ème Bataillon de Réparations : 27/07/43 – fin de la guerre

            89ème Bataillon Médical : 27/07/43 – fin de la guerre

            89ème Bataillon de Motocyclistes : 27/07/43 – septembre 43

            96ème Bataillon de Réparations : 27/07/43 – fin de la guerre

            121ème Bataillon de Sapeurs de la Garde : 27/07/43 – fin de la guerre

            439ème Bataillon de Transmissions : 27/07/43 – fin de la guerre

            440ème Bataillon de Mortier de la Garde : mai 44 - ?

733ème Bataillon Anti-Tanks : 27/07/43 – septembre 43

 

Rattachement :

            3ème Armée de Tanks de la Garde : 27/07/43 – fin de la guerre

            3ème Armée de Tanks de la Garde : au 08/05/45

 

8ème Corps de Tanks de la Garde

 

Date de Création : 19/09/43 par transformation du 2ème Corps de Tanks dans le secteur de Voronej.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Lieutenant A.F. Popov : 19/09/43 – 09/05/45

 

Localisation :

            Secteur de Voronej : en septembre 43

            Kharkov : en aout 43

            Vistule : en janvier 45

            Cote Nord de la Mer Baltique : en mai 45

 

Historique :

            Le Corps subit de lourdes pertes dans les combats autour de Kharkov en aout 43 et septembre 43.. Aussi, il est placé en réserves de la STAVKA de novembre 43 à juin 44 pour être complété. Ses Brigades de Tanks seraient alors équipées de Shermans M4A2.

 

Organisation

 

            58ème Brigade de Tanks de la Garde : 19/09/43 – fin de la guerre

            59ème Brigade de Tanks de la Garde : 19/09/43 – fin de la guerre

            60ème Brigade de Tanks de la Garde : 19/09/43 – fin de la guerre

 

            28ème Brigade Motorisée de Fusiliers de la Garde : 19/09/43 – fin de la guerre

 

            15ème Régiment de Tanks Lourds de la Garde : 19/09/43 - ?

            62ème Régiment de Tanks Lourds de la Garde : fin mai 44 – fin de la guerre

            269ème Régiment de Mortier : 19/09/43 – octobre 43

            269ème Régiment de Mortier de la Garde : octobre 43 - ?

            300ème Régiment Anti-Aérien de la Garde : octobre 43 - ?

            301ème Régiment Anti-Tanks de la Garde : octobre 43 - ?

            301ème Régiment SU de la Garde : en fin juin 44

            1070ème Régiment d’Artillerie Légère : octobre 44 - ?

            1502ème Régiment Anti-Tanks : 19/09/43 – octobre 43

            1698ème Régiment Anti-Aérien : 19/09/43 – octobre 43

            1817ème Régiment SU : en fin juin 44

 

            6ème Bataillon de Motocyclistes de la Garde : octobre 43 - ? 

            58ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde : octobre 43 - ?

            73ème Bataillon de Réparations : 19/09/43 - ?

            74ème Bataillon de Sapeurs : 19/09/43 - ?

            83ème Bataillon de Motocyclistes : 19/09/43 – octobre 43

            100ème Bataillon de Réparations : 19/09/43 - ?

            307ème Bataillon de Mortiers de la Garde : 19/09/43 - ?

 

Rattachement :

            Réserves de la STAVKA : novembre 43 – fin juin 44

            1er Front Biélorusse : fin juin 44 - novembre 44

            2ème Armée de Tanks : en juillet 44

            2ème Front Biélorusse : novembre 44 – fin de la guerre

            5ème Armée de Tanks de la Garde : en janvier 45       

            2ème Front Biélorusse (réserves) : au 08/05/45

 

9ème Corps de Tanks de la Garde

 

Date de Création : 20/11/44 par transformation du 3ème Corps de Tanks au sein de la 2ème Armée de Tanks de la Garde.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Major N.D. Vedeneev : 20/11/44 – 09/05/45

 

Localisation :

            Vistule : en janvier 45

            Stettin : en mars 45

            Poméranie Orientale : en avril 45

            Berlin en fin avril 45

 

Historique :

            Ce Corps de tanks est l’un des plus puissants de l’armée rouge en 45 car il est doté d’un Régiment de Tanks Lourds de la Garde et d’un Régiment SU Lourds de la Garde. Il prend part à l’offensive sur la Vistule en janvier 45 puis en Poméranie Orientale qui lui permet de stationner près de Stettin.

            Engagé dans la bataille de Berlin, il enveloppe la ville par le nord et termine la guerre dans les faubourgs de Berlin.    

 

Organisation

 

            47ème Brigade de Tanks de la Garde : 20/11/44 – fin de la guerre

            50ème Brigade de Tanks de la Garde : 20/11/44 – fin de la guerre

            65ème Brigade de Tanks de la Garde : 20/11/44 – fin de la guerre

 

            33ème Brigade Motorisée de Fusiliers de la Garde : 20/11/44 – fin de la guerre

 

            6ème Régiment de Tanks Lourds de la Garde : fin 44 – fin de la guerre

            66ème Régiment Anti-Aérien de la Garde : 20/11/44 – fin de la guerre

            234ème Régiment de Mortier de la Garde : 20/11/44 – fin de la guerre

            341ème Régiment SU Lourds de la Garde : fin 44 – fin de la guerre

            369ème Régiment SU de la Garde : 20/11/44 – fin de la guerre

            386ème Régiment SU de la Garde : 20/11/44 – fin de la guerre

            1643ème Régiment d’Artillerie Légère : fin 44 – fin de la guerre

 

            17ème Bataillon de Motocyclistes de la Garde : fin 44 – fin de la guerre

            97ème Bataillon de Réparations : fin 44 – fin de la guerre

            106ème Bataillon de Réparations : fin 44 – fin de la guerre

            126ème Bataillon de Mortiers de la Garde : fin 44 – fin de la guerre

            135ème Bataillon de Sapeurs de la Garde : 20/11/44 – fin de la guerre

            185ème Bataillon de Transmissions de la Garde : 20/11/44 – fin de la guerre

 

Rattachement :

            2ème Armée de Tanks de la Garde : 20/11/44 – fin de la guerre       

            6ème Armée de Tanks de la Garde : en aout 45

            2ème Armée de Tanks de la Garde : au 08/05/45

 

10ème Corps de Tanks de la Garde des Volontaires de l’Oural

 

Date de Création : 23/10/43 ou 26/10/43 par transformation du 30ème Corps de Tanks au sein de la 4ème Armée de Tanks.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Lieutenant G.S. Rodin : 23/10/43 – 15/03/44

            Général-Major (Général-Lieutenant le 02/08/44) E.E. Belov : 16/03/44 – 21/10/44

            Colonel N.D. Chuprov : 22/10/44 – 10/02/45

            Général-Major E.E. Belov : 11/02/45 – 11/05/45

 

Localisation :

            Vistule : en janvier 45

            Silésie : en février 45

            Berlin : en avril 45

            Prague : en mai 45

 

Historique :

            Ce Corps hérite du titre de « Volontaires de l’Oural » décerné au 30ème Corps de Tanks dont il est issu. Ses Brigades de Tanks perçoivent des T-34/85 en mars 44.

            Ce Corps est le seul à conserver à la fois son régiment Anti-Tanks et son Bataillon Anti-Tanks jusque fin 44. Ceci s’explique peut-être par le fait qu’il n’a aucun Régiment SU ou aucun Régiment de Tanks Lourds lors des opérations contre Lvov en juillet 44 et les autres combats au sein du 1er Front Ukrainien.

            Il se distingue particulièrement lors des combats très durs en Silésie en février/mars 45, ce qui permet à différentes unités d’être désignées « de la Garde ».

            Il poursuit les combats sur Berlin en avril 45 et termine la guerre près de Prague en mai 45. Pour ses actions, il reçoit des distinctions de l’ordre de Souvorov et de Koutouzov.

 

Organisation

 

            61ème Brigade de Tanks de la Garde : 26/10/43 – fin de la guerre

            62ème Brigade de Tanks de la Garde : 26/10/43 – fin de la guerre

            63ème Brigade de Tanks de la Garde : 26/10/43 – fin de la guerre

 

            29ème Brigade Motorisée de Fusiliers de la Garde : 26/10/43 – fin de la guerre

 

            72ème Régiment de Tanks Lourds de la Garde : avril 44 – fin mai 44

            72ème Régiment de Tanks Lourds de la Garde : décembre 44 - fin de la guerre

            299ème Régiment de Mortier de la Garde : 26/10/43 – fin de la guerre

            356ème Régiment SU de la Garde : 26/10/43 – ?

            357ème Régiment Anti-Tanks de la Garde : 26/10/43 – décembre 44

            359ème Régiment Anti-Aérien de la Garde : 26/10/43 – fin de la guerre

            416ème Régiment SU de la Garde : à la fin de la guerre

            425ème Régiment SU de la Garde : février 45 - fin de la guerre

            426ème Régiment d’Artillerie Légère de la Garde : février 45 – fin de la guerre

            1222ème Régiment SU : novembre 44 - février 45

            1545ème Régiment SU Lourds : décembre 43 – février 44

            1689ème Régiment d’Artillerie Légère : septembre 44 - février 45

 

            7ème Bataillon de Motocyclistes de la Garde : 26/10/43 – fin de la guerre

            62ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde : 26/10/43 – décembre 44

            131ème Bataillon de Sapeurs de la Garde : 26/10/43 – fin de la guerre

            152ème Bataillon de Transmissions de la Garde : 26/10/43 – fin de la guerre

            248ème Bataillon de Mortiers de la Garde : 26/10/43 – fin de la guerre

            266ème Bataillon de Réparations : 26/10/43 – fin de la guerre

            267ème Bataillon de Réparations : 26/10/43 – fin de la guerre

 

Rattachement :

            4ème Armée de Tanks : 26/10/43 – 17/03/45     

            4ème Armée de Tanks de la Garde : 17/03/45 - fin de la guerre        

            4ème Armée de Tanks de la Garde : au 08/05/45

 

11ème Corps de Tanks de la Garde

 

Date de Création : 23/10/43 par transformation du 6ème Corps de Tanks au sein de la 1ère Armée de Tanks.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Lieutenant A.A. Getman : 23/10/43 – 25/08/44

            Colonel A.Kh. Babadzhanian : 25/08/44 – 09/05/45

 

Localisation :

            Secteur de Lvov : en juillet 44

            Berlin : en avril et mai 45

 

Historique :

            Le Corps combat les forces allemandes principalement dans le secteur sud du front. En mars 44, ses Brigades de Tanks perçoivent leurs tanks T-34/85.

            En juillet 44, il reçoit l’ordre d’établir une tête de pont au sud de la rivière Bug.

            Le Corps finit la guerre à moins de 200 mètres de la Chancellerie de Berlin.

 

Organisation

 

            40ème Brigade de Tanks de la Garde : 23/10/43 – fin de la guerre

            44ème Brigade de Tanks de la Garde : 23/10/43 – fin de la guerre

            45ème Brigade de Tanks de la Garde : 23/10/43 – fin de la guerre

 

            27ème Brigade Motorisée de Fusiliers de la Garde : 23/10/43 – fin de la guerre

 

            270ème Régiment de Mortier de la Garde : 23/10/43 – fin de la guerre

            293ème Régiment SU de la Garde : fin octobre 43 - ?

            350ème Régiment d’Artillerie Légère : ? - fin de la guerre

            362ème Régiment Anti-Tanks de la Garde : novembre 43 - ?

            362ème Régiment SU Lourds de la Garde : ? - fin de la guerre

            399ème Régiment SU Lourds de la Garde : ? - fin de la guerre

            538ème Régiment Anti-Tanks : 23/10/43 – novembre 43

            1018ème Régiment Anti-Aérien : 23/10/43 – fin de la guerre

            1454ème Régiment SU : juillet 44 - fin de la guerre

            1535ème Régiment SU Lourds : fin octobre 43 - ?

 

            9ème Bataillon de Motocyclistes de la Garde : novembre 43 - fin de la guerre

            40ème Bataillon Anti-Tanks de la Garde : avril 44 - ?

            53ème Bataillon de Mortiers de la Garde : novembre 43 - fin de la guerre

            75ème Bataillon de Réparations : 23/10/43 – fin de la guerre

            85ème Bataillon de Motocyclistes : 23/10/43 – novembre 43

            129ème Bataillon de Mortiers de la Garde : 23/10/43 – novembre 43

            134ème Bataillon de Sapeurs de la Garde : 23/10/43 – fin de la guerre

            153ème Bataillon de Transmissions de la Garde : 23/10/43 – fin de la guerre

            177ème Bataillon de Réparations : 23/10/43 – fin de la guerre

            391ème Bataillon Anti-Tanks : fin octobre 43 – avril 44

 

            6ème Compagnie de Camions : octobre 43 - ?

 

Rattachement :

            1ère Armée de Tanks : 23/10/43 – avril 44

            1ère Armée de Tanks de la Garde : avril 44 - fin de la guerre

            1ère Armée de Tanks de la Garde : au 08/05/45

 

12ème Corps de Tanks de la Garde

 

Date de Création : 20/11/44 par transformation du 16ème Corps de Tanks au sein de la 2ème Armée de Tanks de la Garde.

 

Date de Dissolution :

 

Commandant :

            Général-Major N.M. Teliakov : 20/11/44 – 26/04/45

            Général-Major M.F. Salminov : 26/04/45 – 09/05/45

 

Localisation :

            Vistule : en janvier 45

            Poméranie Orientale : en février 45

            Berlin : en avril 45

 

Historique :

            Le Corps participe aux offensives sur la Vistule en janvier 45 et en Poméranie orientale en février 45. Il fait partie des unités qui investisse Berlin et finit la guerre au cœur de la ville.

 

Organisation

 

            48ème Brigade de Tanks de la Garde : 20/11/44 – fin de la guerre

            49ème Brigade de Tanks de la Garde : 20/11/44 – fin de la guerre

            66ème Brigade de Tanks de la Garde : 20/11/44 – fin de la guerre

 

            34ème Brigade Motorisée de Fusiliers de la Garde : 20/11/44 – fin de la guerre

 

            75ème Régiment Anti-Aérien de la Garde : décembre 44 – fin de la guerre

            79ème Régiment de Tanks Lourds de la Garde : décembre 44 – fin de la guerre

            226ème Régiment de Mortier : 20/11/44 – décembre 44

            226ème Régiment de Mortier de la Garde : décembre 44 – fin de la guerre

            283ème Régiment d’Artillerie Légère de la Garde : 20/11/44 – fin de la guerre

            387ème Régiment SU de la Garde : décembre 44 – fin de la guerre

            393ème Régiment SU de la Garde : décembre 44 – fin de la guerre

            1239ème Régiment SU : 20/11/44 – décembre 44

            1441ème Régiment SU : 20/11/44 – décembre 44

            1721ème Régiment Anti-Aérien : 20/11/44 – décembre 44

 

            18ème Bataillon de Motocyclistes de la Garde : 20/11/44 – fin de la guerre

            89ème Bataillon de Mortiers de la Garde : 20/11/44 – fin de la guerre

            136ème Bataillon de Sapeurs de la Garde : 20/11/44 – fin de la guerre

            186ème Bataillon de Transmissions de la Garde : 20/11/44 – fin de la guerre

 

Rattachement :

            2ème Armée de Tanks de la Garde : 20/11/44 - fin de la guerre

            2ème Armée de Tanks de la Garde : au 08/05/45